Les nouvelles du Pays


  • Général Seyni Kountché, 31 ans après ...

    Général Seyni Kountché, 31 ans après ...

Le lancement de la construction de Yennenga, située à 15 km de la capitale burkinabè, illustre les défis de la planification urbaine face aux enjeux démographiques du continent africain. Lauréate du concours international pour l’urbanisation de ce projet, l’agence Architecture-Studio a réalisé son centre-ville dans une démarche écologique, responsable et inclusive.

L’agence Architecture-Studio, en partenariat avec quatre autres cabinets d’architecte et le promoteur CGE-Immobilier, qui supervise le projet, ont signé le mardi 12 juin à Ouagadougou la convention pour la construction de la ville nouvelle de Yennenga. Lauréate du concours international lancé au printemps 2017, Architecture-Studio aux côtés de ses partenaires a notamment conçu l’aménagement du centre de la future ville. Cette signature confirme le début des travaux qui se poursuivront jusqu’en 2030.

Située au sud de la capitale, Yennenga comptera 80 000 habitants et s’étendra sur 678 hectares. Innovante, écologique et harmonieuse, elle se présente comme la ville africaine du futur face aux enjeux démographiques du continent. Pour répondre à ce défi, Architecture-Studio s’est associée à un consortium d’entreprises incluant le cabinet burkinabè Arcade Architecture, ainsi que trois autres cabinets français, Beckmann N’Thepé Architectes, Coldefy & Associés Architectes Urbanistes et Hardel + le Bihan Architectes. Ensemble, ils ont conçu un modèle urbanistique inédit prenant en compte la croissance rapide de la population urbaine.

La capitale Ouagadougou connaît une pression démographique et migratoire importante depuis les années 1960. Actuellement, son marché immobilier est saturé et ses habitants peuvent difficilement bénéficier d’un cadre de qualité. La ville nouvelle de Yennenga proposera donc différents types d’habitats adaptés à tous les moyens : des logements sociaux, des logements économiques, ainsi que des appartements haut de gamme. Elle accueillera par ailleurs des commerces, une tour de bureaux, un parc d’attraction de 28 hectares et un complexe hôtelier avec l’ambition de développer un pôle d’attractivité régional autour de la capitale.

La croissance des villes en Afrique représente un enjeu de développement sans précédent. En effet, on estime que chaque année près de 24 millions d’habitants supplémentaires peupleront les villes africaines d’ici à 2045. Pour l’heure, le taux de pauvreté en ville avoisine les 70% et les inégalités ont tendance à se creuser, si bien qu’il est fondamental de revoir le modèle d’urbanisation africain. Plus respectueux de l’humain, il doit être à même de favoriser la création de richesse partagée et d’emplois. Pour répondre au défi de l’émigration rurale et du développement économique, Yennenga entend notamment faire le pont entre les campagnes et les villes.

Avec la volonté d’initier un modèle de ville durable sur le continent, le projet reste également attentif aux problématiques écologiques et environnementales. Dotée d’une centrale solaire afin de couvrir les besoins en électricité à hauteur de 270 MVa, Yennenga sera autonome sur le plan énergétique et s’alimentera notamment grâce à un système de récupération d’eau. Yennenga symbolisera également un trait d’union entre cette ambition de modernité et les traditions burkinabè. S’inspirant de la richesse du patrimoine culturel national, la ville vue d’en haut symbolise l’œil de la princesse guerrière Yennenga, héroïne populaire dont elle tire son nom. Un hommage qui se reflètera également dans la construction d’un centre artistique ainsi que de plusieurs lieux de culte.

Martin Robain, architecte associé au sein d’Architecture-Studio, résume ainsi l’ambition centrale de Yennenga : « Le projet de Yennenga engage une véritable réflexion sur la ville africaine de demain, sachant qu’il n’existe que très peu d’exemples de villes achevées sur ce modèle. Nous voulons prouver qu’une ville durable, à la fois moteur économique au niveau régional et respectueuse de l’environnement, constitue la réponse au défi de l’urbanisation en Afrique. Un dernier défi a consisté à ancrer la ville dans son patrimoine culturel et à lui conférer une identité propre. »

Visionner ici la vidéo du projet

A propos de l’agence Architecture-Studio

Architecture-Studio est une agence d’architecture française et internationale basée à Paris, Shanghai et Venise. Créée en 1973, elle regroupe autour de quatorze architectes associés près de cent-cinquante collaborateurs. Parmi les réalisations de l’agence figurent le grand auditorium de la Maison de la Radio, le Parlement Européen de Strasbourg, ou encore l’Institut du Monde Arabe. Forte de son implantation internationale, elle compte également plusieurs projets au Moyen-Orient et en Afrique, dont l’écoquartier de Marcory à Abidjan (Côte d’Ivoire), le grand marché du centre-ville de Lomé (Togo) et plusieurs hôtels à Abidjan, à Douala (Cameroun) et à Ouagadougou (Burkina Faso).

19 juillet 2018
Source : https://www.agenceecofin.com/

Idées et opinions

Interview

Culture

Patrimoine immatériel de l’humanité en musique : L’Inzad, une vielle monocorde traditionnelle commune à préserver

L'Inzad, élément culturel commun à plusieurs pays de la bande sahélienne, dont l’Algérie, le Mali ou le Niger, est une vielle monocorde traditionnelle... ...

Admission du groupe Sogha au Conseil Africain de la Musique : Pour le rayonnement de la musique nigérienne

Le Comité Exécutif du Conseil Africain de la Musique dont le siège est basé à Brazzaville au Congo a décidé d’admettre le groupe nigérien Sogha comme ... ...

Culture : Le Musée national Boubou Hama réceptionne le pavillon rénové du pétrole

La cérémonie de réception du Pavillon du musée national Boubou Hama dédié à l’exploitation du pétrole au Niger a eu lieu, le samedi 6 octobre dernier... ...

Cure salée : Le Premier ministre visite un site de vaccination du bétail et échange avec les chefs traditionnels, les cadres régionaux et les femmes l…

Après la cérémonie d’ouverture de la 54ème édition de la Cure Salée qu’il a présidée dans la matinée, le Premier ministre, Chef du gouvernement SE. Br... ...

Projection de la série ‘’Femme actuelle’’ de Boubacar Djingarey Maiga : Une série de treize épisodes présentée au public

Deux ans après son film “dans le noir”, Boubacar Djingarey Maiga nous revient avec une série de treize épisodes de treize minutes (13) chacun, tirée d... ...

Niger : Guéréwal ou l’hymne à la beauté bororo, l’une des attractions de la cure salée

La cure salée ou le rassemblement annuel des nomades à In’Gall du 14-16 septemebre  donne aussi l’occasion aux peulhs bororos ou wabaadé d’organi... ...

À Zanzibar : Honneur au cinéma nigérien !

Non seulement le film de Rahmatou Keïta, Zin'naariyâ!, était le seul et unique film de long métrage de toute l'Afrique de l'Ouest sélectionné pour la ... ...

Agadez : Première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018

Le gouverneur de la région d’Agadez M. Sadou Saloké a présidé la première réunion préparatoire de la cure salée édition 2018. Au cours de cette réunio... ...

Oumarou Ganda, un grand ambassadeur de la culture nigérienne

Son effigie tarde à s’implanter dans la colonne des Etalons de Yennega au Festival Panafricain de Cinéma de la Télévision de Ouagadougou pour inaction... ...

Politique

Actu africaine

Afrique : Possible circulation sans visas avant fin 2018 ?

L’Union africaine a fixé à 2018 le délai pour la suppression des exigences de visa pour tous les citoyens africains dans tous les pays africai... ...

Toute l’histoire de la transsaharienne : le projet routier titanesque qui va révolutionner le commerce intra-africain

 Le projet de construction de la route transsaharienne est né vers la fin des années 1960 pour désenclaver la région du Sahel et favoriser les éc... ...

Christophe Viarnaud : «Le futur de l'Afrique va passer par la révolution énergétique, la révolution de l'agriculture et la révolution de l'éducation»

ADEA’s Mission in Angola (July 2015) | Copyright: ADEAChristophe Viarnaud est le fondateur de Methys, une entreprise spécialisée dans la digitalisatio... ...

La Zlec, une chance de transformer l’Afrique

L’Afrique est en train de changer. Certains considèrent ces changements comme des défis, mais il faut les voir comme des opportunités. Prenons, par e... ...

L'Afrique que du temps perdu ! : Par Dr Abdoulaye HASSANE DIALLO

Ce titre me parait convenir à la situation que vit notre continent, l’Afrique, berceau de l’Humanité. II n’est donc pas exagéré par rapport à sa traje... ...

Difficile pour les Africains d’aller dans un autre pays africain

Le président rwandais Paul Kagame et l'ancien président de l'Union africaine Idriss Déby ont reçu les premiers passeports de l'UA en 2016 De nombreux ... ...

Afrique - Jean-Michel Huet : « Il est temps d'y aller ! »

Coauteur du rapport de l'Institut Montaigne « Prêts pour l'Afrique d'aujourd'hui ? », Jean-Michel Huet se veut afro-réaliste. Voici son analyse du con... ...

La France perd des parts de marché partout en Afrique

En quinze ans, la France a vu sa part de marché tomber de 11 % à 5,5 % en Afrique. La Chine a occupé le champ laissé par les Européens selon... ...

Étudier : pourquoi le choix de l'Afrique

« À nos partenaires du Nord, aux étudiants surtout, je dirai : N'ayez pas peur de venir en Afrique. Nous travaillons dur et obtenons des rés... ...

Revue de Presse Labari