Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 88

jeudi, 14 août 2008 11:03

Bakassi est camerounaise !

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le transfert d’autorité sera effectué au Nigeria. La péninsule de Bakassi doit officiellement revenir ce vendredi au Cameroun, conformément à une décision de la Cour internationale de justice de La Haye (Pays-Bas). La cérémonie de rétrocession et de transfert d’autorité, initialement prévue en terre camerounaise, se déroulera finalement au Nigeria, pays qui revendiquait sa souveraineté sur Bakassi.
Bakassi dans le giron camerounais. La cérémonie de rétrocession et de transfert d’autorité se fera ce vendredi au Nigeria - pays qui disputait au Cameroun la souveraineté du petit territoire. Plus précisément, les festivités auront lieu à Calabar, suite à une demande du gouvernement nigérian approuvée par le Cameroun.
« Pas de triomphalisme »
Au début des transactions, trois villes avaient été évoquées pour accueillir l’événement : Djabané au Cameroun et Calabar et Abuja au Nigeria. Finalement, le choix s’est porté sur Calabar. La capitale de l’Etat de Cross River est pourtant réputée pour être le fief de l’opposition à cette rétrocession. C’est en effet de Calabar que provenaient les rebelles qui ont récemment attaqué des détachements de militaires camerounais sur la presqu’île. Le gouvernement nigérian a toutefois affirmé qu’il lui est plus facile d’assurer à Calabar la sécurité des personnes qui participeront à la cérémonie.
Avec le transfert d’autorité, une nouvelle ère va s’ouvrir dans les relations entre le Cameroun et le Nigeria. Les deux pays espèrent notamment que de nouvelles opportunités de travail en commun et d’affaires vont s’ouvrir à eux. Yaoundé a donc mis en garde les médias. Face à la presse mardi dernier, le ministre de la Communication, Jean-Pierre Biyiti bi Essam, a exhorté les journalistes à faire un traitement simple et équitable de cette rétrocession. « Pas de triomphalisme, ni de propos désobligeants à l’endroit de l’autre partie », a-t-il déclaré.
Période transitoire pour les Nigérians de Bakassi
Pour mémoire, Bakassi a été déclarée territoire camerounais le 10 octobre 2002 par la Cour internationale de justice de La Haye (Pays-Bas). La délimitation des frontières maritimes et terrestres a été faite par des experts du Cameroun et du Nigeria.
Le 14 août 2006, la première étape de la rétrocession de Bakassi au Cameroun s’est effectuée à travers le retrait des troupes militaires nigérianes du territoire jadis querellé. Le Nigeria s’est retiré de Bakassi à 80%. Dans le même temps, un régime transitoire de deux ans a été mis sur pied et a permis au Nigeria de rester sur place jusqu’au 14 août 2008. C’est donc ce régime transitoire qui prend fin ce vendredi avec le transfert d’autorité au Cameroun et le retrait de la police et de l’administration nigérianes.

La péninsule de Bakassi compte 75 000 habitants, dont 95% sont Nigérians. Les Nigérians vivant à Idabato - l’un des trois territoires formant Bakassi - bénéficient d’un nouveau régime transitoire leur permettant d’organiser leur vie. Trois possibilités leur sont offertes : garder leur nationalité nigériane et rester à Bakassi, rentrer au Nigeria ou rester au Cameroun et demander la nationalité camerounaise.

par Dorothée Ndoumbè
14 Août 2008
Publié le 14 Août 2008
Source : http://www.afrik.com/
Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15

Actu africaine