lundi, 09 juin 2014 22:40

Sanusi Lamido Sanusi Succède à Ado Abdoulhahi Bayero

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Lamido Sanussi NigerAncien responsable de la Banque Centrale du Nigéria, Mallam Sanusi Lamido Sanusi (né le 31 Juillet 1961) vient d’être couronné Emir de Kano, le dimanche dernier. Il a été choisi par les dignitaires de l’Emirat de Kano pour succéder à son oncle Ado Bayéro, rappelé à Dieu le vendredi dernier.

Quatre membres du Conseil des leaders traditionnels de l'Emirat se sont concertés plusieurs heures durant pour départager les candidats à la succession.

Les critères d’éligibilité étaient les suivants : les candidats doivent être des membres masculins de la famille Ibrahim Dabo, dont les clans comprennent les Bayero et les Sanusi.

Le collège électoral a retenu quatre candidatures dont les prétendants les plus sérieux étaient Abbas Sanusi, 82 ans, le patriarche de la dynastie Sanusi qui, depuis l'âge de 19 ans, a pratiquement vécu sa vie dans le palais ; il était considéré comme une encyclopédie mobile de l'émirat de Kano, et bénéficie également d'une excellente relation avec les faiseurs de rois, princes et sujets semblables.

Sanusi Lamido Sanusi, comme son oncle, Abbas Sanusi, a les mêmes ambitions d'hériter du trône de leurs ancêtres. Sans aucun doute, l'ancien chef de la Banque centrale est le plus populaire parmi les princes en lice, en grande partie à cause de sa prise de position publique sur la corruption, son âge, son carnet d’adresses et l'amour de son peuple et de la religion.

Sanusi Ado Bayero, le fils du défunt, est également un candidat sérieux au trône, tout comme son frère Aminu Ado Bayero. C’est donc parmi ces prétendants que Dieu a choisi Sanusi Lamido Sanusi à la tête du puissant Emirat de Kano.

Mais pour mieux comprendre cette consécration de l’Emir Sanusi Lamido Sanusi, il serait bon de remonter le temps et avoir un aperçu de l’histoire de Kano, Ado Bayero et Sanusi Lamido Sanusi.

L'émirat de Kano était un Etat religieux dans le nord du Nigeria ; il a été formé en 1805 lors de la djihad peulhe , lorsque le vieux sultanat Haoussa de Kano a été assujetti au Califat de Sokoto. Pendant et après la période coloniale, les puissances de l'émirat ont été régulièrement réduites.

Selon la Chronique de Kano, Bagauda, un petit-fils du héros mythique Bayajidda, est devenu le premier roi de Kano en 999, régnant jusqu'à 1063. Muhammad Rumfa monta sur le trône en 1463 et a régné jusqu'en 1499. Pendant son règne, il a réformé la ville, élargi le Sahel Gidan Rumfa (Palais de l'émir), et joué un rôle dans la poursuite de l'islamisation de la ville, en exhortant les habitants de la ville à convertir. L'Etat haoussa de Kano est resté indépendant jusqu'à sa conquête en 1805 par les Peuls.

Ado Bayero (83 ans) était le fils d'Abdullahi Bayero , un ancien émir, qui a régné pendant 27 ans. A sa mort, Muhammadu Sanusi, demi-frère de Ado Bayero, a succédé à leur père de 1953 à 1963.

Après sa déchéance en 1963, Muhammadu Inuwa a hérité du trône pour trois mois. Après sa mort, Ado Bayero monta sur le trône en octobre 1963. Ado Bayero était l'émir le plus ancien dans l'histoire de Kano. Il était le 13ème Peul émir depuis la guerre sainte de Usman Dan Fodio, lorsque les Peuls ont arraché la chefferie aux Etats hausa. Jusqu’à sa mort, le vendredi dernier, il était considéré comme l'un des leaders les plus éminents et révérés du Nigéria. Il était l'un des émirs les plus forts et les plus puissants de l'histoire de la terre haoussa. Il était renommé pour sa richesse abondante, maintenue au moyen de placements sur les marchés boursiers et à grande échelle l'entrepreneuriat agricole à la fois à la maison et à l'étranger. Il était un homme d'affaires prospère et avait travaillé comme banquier, agent de police, député et diplomate. Il était à la fois craint et respecté, les mauvaises langues le voyaient dans toutes les sales affaires du Nord Nigéria. On l’avait même accusé de la mort de Cheik Jaffar et de Cheikh Albani, et de nombreuses autres fumeuses affaires. Mais malgré tous les soupçons, il était resté digne et a échappé miraculeusement à une attaque meurtrière de la nébuleuse Boko Haram.

Quant au nouveau Emir Sanusi Lamido Sanusi, il était ancien gouverneur de la Banque Centrale du Nigeria, nommé le 3 Juin 2009, et suspendu de ses fonctions par le Président Goodluck Jonathan le 20 février 2014 après avoir exposé une fraude de 20 milliards de dollars commise par les associés du président de la Nigerian National Petroleum Company (NNPC).

Il est le petit-fils de Sir Muhammadu Sunusi, le 11ème émir de l'Etat de Kano. C’est un banquier de carrière très respecté au plan mondial. D’ailleurs, Le magazine Intelligence financière mondiale, The Banker, publié par le Financial Times, a conféré à Sanusi deux prix : le prix mondial du meilleur gouverneur de la Banque Centrale de l'année ; et le même prix pour l'Afrique. Le magazine TIME a également énuméré Sanusi dans son TIMES 100 liste des personnalités les plus influentes de l’année 2011.

Le 1er Juin 2009, le Président Umaru Musa Yar'Adua le nomme Gouverneur de la Banque centrale du Nigeria et en Août 2009, Sanusi Lamido Sanusi a engagé une vaste réforme du secteur bancaire nigérian.

En parallèle à sa carrière bancaire, Sanusi a contribué au débat sur la charia la loi islamique. En 1997, Sanusi a obtenu un diplôme en études islamiques de la charia à l'Université internationale africaine de Khartoum, au Soudan.

Aujourd’hui, Emir de Kano, Sarki Sanusi Lamido Sanusi doit travailler dur pour ramener la paix dans le Nord du Nigeria, convaincre les investisseurs et les commerçants que Kano, cette mégalopole de plus de 10 millions d’habitants qui a été déstabilisée par les activités criminelles de Boko Haram, est en passe de redevenir ce havre de paix et de prospérité qu’elle avait été.

l Mahamane Hadi Mahamane 

10 juin 2014
Publié le 10 juin 2014
Source : Le Sahel
{module 583}

Actu africaine