samedi, 28 mars 2015 10:40

Le Nigeria doit élire son prochain Président, ce samedi, au cours du scrutin annoncé serré, sous la menace de Boko Haram.

Évaluer cet élément
(0 Votes)

BUHARI JONATHANC’est ce samedi que le Nigeria doit élire son prochain Président, au cours du scrutin annoncé serré, sous la menace de Boko Haram. Le Président sortant Goodluck Jonathan, candidat à sa réélection, doit faire face à son principal opposant, l’ancien général Muhammadu Buhari.

Avec une économie qui repose essentiellement sur le pétrole, le Nigeria, pays le plus peuplé d’Afrique, annoncé première puissance du continent, s’apprête donc à élire son Président dans un climat peu favorable. Outre la crise du pétrole qui sévit, due notamment à la chute drastique des prix du baril de pétrole, influant sévèrement sur l’économie de ce pays d’Afrique de l’Ouest, il y a la menace Boko Haram qui pèse, depuis 2009, et qui s’est s’est accentuée, ces derniers temps, sur la principale économie d’Afrique.

Le Président sortant Goodluck Jonathan, chrétien, candidat à sa réélection, doit voter dans sa ville natale d’Utuoke, dans l’Etat de Bayelsa, au sud. Son principal opposant, l’ancien général Muhammadu Buhari, musulman, doit voter de son fief de Daura, dans l’Etat de Katsina. Certains observateurs craignent un scrutin aux allures éthnico-religieuses.

Les deux hommes se connaissent bien, d’autant que la défaite de Muhammadu Buhari face à Goodluck Jonathan, lors du scrutin de 2011, avait déclenché des violences dans le nord qui avaient fait près d’un milliers de morts et environ 65 000 sans-abri. Démons de la violence qui hantent les population qui ont pris le soin de s’approvisionner en denrées pour se préparer face à d’éventuelles violences post-électorales.

C’est dans ce contexte que 68,8 millions d’électeurs sur 173 millions d’habitants sont appelés aux urnes, ce samedi 28 mars 2015, pour des élections présidentielle et législatives. Les résultats sont attendus dans les 48 heures qui suivent la fermeture des bureaux de vote.

 

28 mars 2015
Source : http://www.afrik.com/nigeria-presidentielle-de-tous-les-dangers

Dernière modification le samedi, 28 mars 2015 11:04

Actu africaine