lundi, 20 juillet 2015 08:14

Hissène Habré : Pour la première fois, l’Afrique juge un ancien président

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Hissene habre justice AfriqueC'est une première : un pays du continent s'apprête à juger un ancien président pour crimes contre l'humanité. Le Sénégal a trois mois pour mener ce procès, à l'issue duquel le Tchadien risque la perpétuité. 

Trente-trois ans après avoir accédé au pouvoir, en 1982, et vingt-cinq ans après sa destitution, en 1990, l’ancien président tchadien Hissène Habré sera jugé à partir du 20 juillet devant les Chambres africaines extraordinaires (CAE). Il comparaîtra pour crimes contre l’humanité – contre les Hadjeraïs, les Zaghawas, les opposants et les populations du Sud -, crimes de torture et crimes de guerre. Instituée par l’Union africaine (UA) aux termes d’un accord avec le Sénégal, cette juridiction ad hoc – dont la cour d’assises sera présidée par le Burkinabè Gberdao Gustave Kam, assisté de magistrats sénégalais – aura la tâche délicate d’examiner des exactions commises il y a plus d’un quart de siècle à des milliers de kilomètres de Dakar.

 

Pendant dix ans, Hissène Habré avait pourtant bénéficié au Sénégal d’un havre paisible. En ce temps-là, la Cour pénale internationale (CPI) n’existait pas et le principe de compétence universelle était encore embryonnaire. Mais en janvier 2000, sept victimes tchadiennes initient à Dakar le premier acte d’une interminable saga judiciaire. À la suite de leur plainte, un juge sénégalais inculpe l’ancien dictateur. Une procédure annulée peu après par la cour d’appel de Dakar, qui prétexte l’incompétence de la justice du pays. Quatre mois plus tard, des victimes belges d’origine tchadienne saisissent alors la justice bruxelloise. Mais au terme de quatre années d’enquête, les magistrats européens se heurtent à un obstacle : leur demande d’extradition de Hissène Habré est déclinée par la justice sénégalaise, qui se déclare à nouveau incompétente.

20 juillet 2015

Source : http://www.jeuneafrique.com/

Dernière modification le lundi, 20 juillet 2015 08:22

Actu africaine