lundi, 21 décembre 2015 09:45

Fin à Abuja au Nigéria de la 48ème session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement et du 40ème anniversaire de la CEDEAO : Regard rétrospectif et prospectif sur la formidable aventure de la CEDEAO

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Cedeao 40ans NigerLe Premier ministre, Chef du Gouvernement, S.E. Brigi Rafini, a regagné Niamey,  le jeudi 17 décembre dernier en fin d’après midi, de retour d’Abuja au Nigéria où il a pris part, du 16 au 17 décembre, aux travaux de la 48eme session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement et aux festivités marquant le 40ème anniversaire de la CEDEAO.
A sa descente d’Avion, le Chef du gouvernement a été accueilli par M. Bazoum Mohamed mi-nistre d’Etat à la Présidence de la République, avant d’être salué par les membres du gouvernement et ceux de son Cabinet. Abuja capitale de la République Fédérale du Nigéria a abrité du 16 au 17 décembre dernier les travaux de la 48ème Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement et la célébration du Quarantième anniversaire  de la CEDEAO.

Notre pays a été représenté à ce sommet par le Premier ministre Chef du gouvernement. A son arrivée dans la capitale de la République Fédérale du Nigéria S.E Brigi Rafini et sa délégation ont été accueillis  à l’Aéroport International Nanmdi Azikiwé d’Abudja  par le ministre, Nigérian des Affaires Etrangères, puis salué par les membres de la représentation nigériane à Abuja Onze Chefs d’Etats, le vice Président du Libéria, M. Brigi Rafini Premier ministre Chef du gouvernement du Niger, les représentants du Cap Vert et de la Sierra Léone étaient présents à l’ouverture de cette 48e session ordinaire de la CEDEAO qui s’est déroulée  dans l’après midi du mercredi 16 décembre à l’hôtel Hilton d’Abuja.


On notait également la présence, à cette cérémonie, de la présidente de la Commission de l’Union Africaine, Dr Nkosana Dlamini Zuma, du président de la Commission de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine, Cheikh Habibou Soumaré, du représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en Afrique de l’Ouest, Dr Mohamed Ibn Chambas des commissaires et Chefs des institutions de la CEDEAO et de nombreux invités.
Dans son discours d’ouverture, M. Macky Sall, Président de la République du Sénégal, Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat, s’est féli-cité de la consolidation de l’ancrage   démocratique en Afrique de l’Ouest, avec la tenue cette année, d’élection apaisées, libres et transparentes au Nigéria, au Togo, en Guinée, en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso. Il a indiqué que  « la réussite des processus électoraux dans ces Etats membres démontre l’adhésion commune de la CEDEAO au principe démocratique Universel en vertu duquel la légitimité du pouvoir émane du libre consentement des citoyens.  Le Président en    exercice de la CEDEAO s’est dit convaincu que les cinq Etats membres qui tiendront des élections en 2016 donneront, chacun, autant de motifs de    satisfaction et de fierté.


Aux acquis démocratiques de l’espace Communautaire, s’ajoutent des progrès significatifs dans le sens de l’intégration économique et citoyenne, a souligné le Chef d’Etat Sénégalais.


Ces progrès, a poursuivi, M. Macky Sall sont notamment le lancement,  en janvier 2015, du Tarif extérieur, commun de la CEDEAO (Tec-CEDEAO), l’émission prochaine de la carte d’identité  biométrique de la CEDEAO de même que la riposte régionale contre la maladie à virus Ebola. Si le Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO s’est dit fier et satisfait des progrès enregistrés, il n’en demeure pas moins que beaucoup de défis restent à relever.


L’un des défis, a indiqué M. Macky Sall, celui lié à la vie de l’organisation ‘’Nous devons accélérer le processus de création du marché commun, parachever la mise en œuvre du Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO, finaliser la procédure d’adoption de l’APE Régionale et élever le niveau encore, trop faible, du commerce intra communautaire, a-t-il poursuivi.


Un autre défi de taille auquel est confronté l’espace communautaire, a-t-il poursuivi, a trait au terrorisme, avec son lot quasi quotidien de victimes, plongeant des familles entières le malheur et le désarroi. « Face à cette logique de la mort, il nous faut rester unis et solidaires dans l’action. Outre la réponse militaire indispensable, le temps est venu pour notre organisation d’adopter une véritable stratégie glo-bale de lutte préventive, par l’échange d’information et d’expérience, l’harmonisation de nos législations en la matière, le contrôle et la surveillance des frontières », a souligné le Président Macky Sall.


Au cours de leurs travaux, les Chefs d’Etats et de gouvernement ont eu à   examiner, entre autres, le rapport       annuel 2015 de la Commission, celui de la 75ème session ordinaires du Conseil des ministres et le rapport de la 14ème session extraordinaire du même conseil sur la réforme institutionnelle et l’expiration des mandats des fonctionnaires statutaires tout comme celui de la 35ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de l’organisation
Le jeudi 17 décembre, les Chefs d’Etat et de gouvernement, la présidente de la Commission de l’UE, le représentant Secrétaire Général de l’O.N.U, le Général Yakoubou Gowon, ancien Président de la République du Nigéria, membre fondateur de la CEDEAO, se sont retrouvés à nouveau dans la salle de réunion de l’hôtel Hilton pour célébrer dans l’allégresse le 40ème anniversaire de la CEDEAO. A cette occasion, le Président en exercice de la CEDEAO, M.Macky Sall, a jeté un regard rétrospectif et prospectif, sur ce qu’il a appelé « la formidable aventure qui réunit les Etats membres dans la marche commune vers l’intégration régionale ». Il a rendu un hommage mérité aux pères fondateurs qui, il y a quarante ans à Lagos, avaient jeté les bases de l’intégration régionale Ouest Africaine. Ceux-là, qui, a-t-il  dit, avaient eu la sagesse de créer, par la mutualisation des potentialités des Etats membres, les conditions de notre développement, dans l’unité et la solidarité, ce qui fait de la CEDEAO l’une des initiatives de regroupement interétatique les plus réussies en Afrique.
Le Chef d’Etat sénégalais s’est réjoui que ce 40ème anniversaire coïncide avec l’entrée en vigueur du Tarif Extérieur Commun de la CEDEAO, étape décisive vers l’édification du marché commune Ouest Africain, le schéma de libéralisation des échanges qui ouvre la voie à de nouvelles opportunités pour accroître les échanges commerciaux intra communautaires. Le lancement    bientôt de la carte d’identité biométrique qui viendra renforcer la conscience communautaire déjà établie par le passeport de la CEDEAO.
Au fil des ans, a poursuivi M. Macky Sall, la CEDEAO a élargi ses missions. Au-delà de sa vocation économique initiale, la CEDEAO a su prendre en charge des questions difficiles et complexes de maintien de la paix et de la sécurité de renforcement de la démo-cratie et de protection des droits de l’homme. « C’est dire que nous sommes sur la bonne voie ; celle qui mène « de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des peuples. Nous y arriverons en renforçant l’Etat de droit et les principes de bonne gouvernance dans notre espace, en investissant davantage dans le    capital humain, en particulier la formation et l’emploi des jeunes, et en œuvrant d’avantage à la réalisation d’un programme de développement communautaire axé sur les résultats et bénéficiant  à tous les Etats membres», a-t-il lancé.
Pour sa part, le Président Yakoubou Gowon, seul membre fondateur de la CEDEAO présent dans la salle, a reçu des mains de Macky Sall une plaque commémorative ainsi que le Président Togolais, au nom de son défunt père, aussi membre fondateur.
Quant au Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E. Brigi Rafini, il a reçu des mains du président de la Commission  le spécimen de la carte d’identité biométrique. La cérémonie a pris fin avec le lancement du timbre commémoratif du 40ème anniversaire et de l’exécution de l’hymne de la CEDEAO.
Notons que le Premier ministre était    accompagné dans ce déplacement de Mme Kané Aïchatou Boulama ministre des Affaires Etrangères, Mme Kafa Cristelle Jackou ministre délégué à  l’Intégration Africaine et de son Directeur de Cabinet, M. Gado Mahamadou.
Ado Youssouf, envoyé spécial(onep)

21 décembre 2015
Source : http://lesahel.org

Dernière modification le lundi, 21 décembre 2015 10:31

Actu africaine