Imprimer cette page
samedi, 26 novembre 2016 00:19

Notre compatriote SEM Abdou Abarry nommé Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Abdou Abarry Desire Kabila Lettres CreanceNotre compatriote SEM Abdou Abarry, a été nommé, en avril 2016, Ambassadeur de l’Union Africaine en République Démocratique du Congo. Il a présenté ses lettres de créance au Président de la République, S.E.M. Joseph Kabila Kabange, le 12 octobre 2016.

Notre pays vient d’enregistrer encore un important succès diplomatique, à travers la décision de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Madame Nkosazana Dlamini Zuma, de confier à notre compatriote S.E.M. Abdou Abarry, l’importante fonction de Représentant Spécial de la Présidente de la Commission de l’Union Africaine en RDC.

Doctorant en droit de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) et diplômé de l’Institut des Relations Internationales du Cameroun (IRIC), S.E.M. Abdou Abarry a occupé d’importantes fonctions au Niger, notamment :

 

Directeur Général chargé des relations bilatérales au ministère des Affaires étrangères,

Directeur général chargé de l’intégration Africaine au ministère de l’Enseignement supérieur, Conseiller à la présidence de la République, chef du protocole d’Etat.

Diplomate de carrière et jouissant d’expériences avérées, SEM Abdou Abarry fut tour à tour :

Conseiller du Niger auprès des Nations-Unis à New York de 1992 à 1997,

Ambassadeur du Niger auprès de la Belgique, des Pays-Bas, du Luxembourg, de la Grèce et de l’Islande.

Représentant permanent du Niger auprès de l’Union Européenne des CIJ, CPJ, de l’OIAC et de l’OMD.

Chef du Bureau de Liaison de l'UA auprès de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) à Abuja.

Cette nouvelle nomination est un témoignage et la reconnaissance des talents de nos diplomates tant au plan régional qu’international.

Boubacar Guédé

Poursuite de la visite de travail de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Niger à Zinder : SE. Hermann Nicolaï reçu au Palais du Sultan de Damagaram

L’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Niger, S.E Hermann Nicolaï poursuit sa visite de travail dans la région de Zinder. Dans l’après-midi du lundi 24 juin 2019, le diplomate allemand a rendu une visite de courtoisie au Sultan de Damagaram, Sa Majesté Aboubacar Oumarou Sanda. S.E Hermann Nicolaï a profité de cette occasion pour s’imprégner de l’histoire de la vieille ville de Zinder à travers une présentation détaillée du sultanat de Zinder dont la fondation remonte au 18ème siècle avec tous les détails liés à la pénétration coloniale. L’ambassadeur a effectué ce déplacement en compagnie des responsables du Programme Alimentaire Mondial (PAM).

La coopération entre la République Fédérale d’Allemagne et la République du Niger date de plus d’un demi-siècle. Pendant toute cette période, la coopération allemande intervient principalement dans trois régions que sont Agadez ; Tahoua et Tillabéry. La vague de mouvement migratoire de l’année 2015 des pays africains vers l’Europe et plus précisément en Allemagne, a conduit l’Allemagne à revoir sa stratégie d’intervention en y intégrant désormais la région de Zinder comme un point de concentration des priorités en matière d’appui au Niger. Les raisons de ce nouveau choix sont toutes simples selon l’Ambassadeur. Il s’agit de trouver, en concertation avec les autorités nigériennes, des solutions pérennes à la crise migratoire d’une part et d’autre part réhabiliter les liens historiques qui unissent la région de Zinder à l’Allemagne. Ainsi, l’histoire de la vieille ville de Zinder constitue aux yeux de l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Niger un intérêt sociologique dans la mesure où l’Allemand Henri Barth avait séjourné au Sultanat de Zinder de décembre 1852 à janvier 1853. La chambre dans laquelle ce ressortissant allemand avait passé son séjour, a été montrée au diplomate allemand. Autant dire que le Sultanat de Zinder est chargé d’histoires. Et les recherches se poursuivent pour réhabiliter certains pans de l’histoire de ce riche patrimoine culturel de Zinder.

Lire la suite

Préparatifs du sommet UA19 : Opération de salubrité des jeunes du parti PNDS à l’échangeur Mali Béro

Dans la même lancée des opérations de salubrité dimanche dernier engagées par l’Agence UA-Niger 2019 et la Délégation spéciale de la Ville de Niamey, les membres de l’organisation des jeunes du parti PNDS Tarraya (OJT) étaient le dimanche 23 juin dernier dans la commune 2 de Niamey, au niveau de l’échangeur Mali Béro, où ils ont repeint les bordures, après avoir désensablé les rues.

Le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, M. Mouctar Mamoudou est parti leur témoigner sa gratitude pour ce soutien au challenge de la propreté. «Les pays se développent à partir des grands événements. C’est à ces rares occasions qu’on amène des mouvements humains à prendre en charge des services à la population. Et vous êtes en train de jouer ce jeu, en réponse à la demande du Chef de l’Etat. Je prie que cet effort que vous venez d’entamer soit pérennisé et généralisé à toutes les couches socio-professionnelles de notre ville et de notre pays en général », s’est réjoui le président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey M. Mouctar Mamoudou, par ailleurs Haut-commissaire au programme Niamey N’Yala.

Lire la suite

Salubrité au Musée national Boubou Hama de Niamey en prélude du sommet de l’UA : La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou aux côtés des femmes FDS

Salubrité au Musée national Boubou Hama de Niamey en prélude du sommet de l’UA : La Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou aux côtés des femmes FDSA deux semaines de la tenue du sommet de l’Union Africaine (UA Niger-2019) qu’abritera Niamey, les couches socioprofessionnelles s’activent, de plus en plus, aux côtés de l’agence en charge de l’organisation de l’événement et la Communauté urbaine pour assurer le meilleur accueil aux hôtes. Ainsi, dans le cadre des actions citoyennes, les femmes éléments des Forces de défense et de sécurité (FDS) ont choisi, elles, d’assainir le Musée national Boubou Hama. Pour soutenir ces femmes fortement mobilisées, la Première Dame, Dr. Lalla Malika Issoufou a empoigné balai et râteau, prenant ainsi activement part à l’opération de salubrité organisé hier dimanche 23 juin. C’était en compagnie de la ministre de la Promotion de la femme ; celui de la Renaissance culturelle ; du Directeur de l’Agence UA Niger-2019 ; du gouverneur de la région de Niamey et du président de la Délégation spéciale de la Ville de Niamey.

Durant environ une heure d’horloge, la Première Dame, Dr. Lalla Malika Issoufou et la délégation qui l’accompagne ont sillonné le musée, pavillon après pavillon, où étaient déployés à plusieurs niveaux des groupes des femmes gendarmes, gardes nationales, douanières et policières, dans l’ambiance des chants de l’artiste militaire Maman Sani. Munie de son balai, Dr Lalla Malika Issoufou, s’est prêtée à la tâche avant de saluer et encourager l’action salutaire de ces braves citoyennes. «Je suis venue soutenir les femmes des FDS, fortement mobilisées pour assainir notre cher patrimoine, qu’est le musée national, en prélude au sommet de l’Union Africaine (UA) Niger 2019. Avec plus de 4000 visiteurs que va accueillir notre capitale, très bientôt, nous devons les recevoir dans une belle ville coquette. Et je suis très fière de ce que je vois aujourd’hui», a témoigné la première Dame, également présidente de la Fondation Tattali Iyali.

La Première Dame s’est référée aux enseignements religieux pour inviter, aussi, l’ensemble des populations à cultiver davantage l’esprit de la propreté qui représente 50% de notre foi. «Même au-delà de ce sommet, il faut que Niamey soit belle et coquette », a-t-elle insisté. Dr. Lalla Malika Issoufou a annoncé qu’en marge de ce sommet de l’Union Africaine, elle fera découvrir le Musée national aux Premières Dames du continent. « On ne peut visiter notre pays sans s’intéresser à cette vitrine de notre histoire et de nos cultures. En l’assainissant nous serons fiers de le faire découvrir à nos hôtes, de faire ressortir au mieux nos merveilleuses traditions dans la dignité », a soutenu Mme Elback Tari Bako, ministre en charge de la Promotion de la femme.

Lire la suite

Scandale de produits alimentaires et pharmaceutiques avariés : Que se passe-t-il chez les soeurs de Myriam de Nazareth ?

Scandale de produits alimentaires et pharmaceutiques avariés : Que se passe-t-il chez les soeurs de Myriam de Nazareth ? Selon des informations dignes de foi, les magasins de vivres et de produits pharmaceutiques, l'hôpital et l'orphelinat de l'ONG, sise à Banifandou, ont été fermés, il y a quelques jours. En cause, des stocks de conserves et de produits pharmaceutiques récemment réceptionnés par l'ONG ont été découverts avariés à l'issue d'une enquête de gendarmerie. Les enfants de cet orphelinat, ainsi que les populations environnantes qui se font soigner à moindres coûts dans cet hôpital, consommeraient ainsi des produits dangereux pour leur santé. L'ONG ne peut prétendre ignorer que ses produits étaient avariés. Les soeurs, qui ne semblent pas avoir pris conscience de la gravité de Leurs actes, font actuellement des pieds et des mains pour obtenir la réouverture de leurs officines, ignorant que la gendarmerie a dressé procès-verbal et qu'une suite judiciaire sera probablement réservée à l'affaire. Et si des enfants et/ou des malades ont déjà payé le prix fort de ces produits avariés ? 
A.S
23 juin 2019
Source : Le Courrier

Lire la suite

Des faux et usage de faux : Au ministère de l'Equipement, on en trouverait également

RImage d'illustrationDepuis quelque temps, le Courrier ne cesse d'interpeller la Haute autorité de lutte contre la corruption et infractions assimilées (HALCIA) d'investiguer sur des cas de faux et usage de faux dans certains services de l'Etat. Suite à nos publications, des sources dignes de foi nous informent que le ministère de l'Equipement serait également un nid de faussaires. Selon nos sources, tout comme les autres services de l'Etat envahis par des personnes usant de faux diplômes pour se faire recruter à la Fonction publique ou se hisser à des postes de responsabilité pour lesquels ils n'ont ni le parchemin ni l'aptitude pour tenir les postes convoités, le ministère de l'Equipement ne serait pas épargné. En tout cas, aux dires de nos sources, il plastronnerait à la tête d'une direction générale de ce ministère un " excellent " contrefacteur. Il aurait utilisé son talent de faussaire pour se faire nommer à ce poste stratégique pour le développement du Niger. Au ministère de l'Equipement, on en parle beaucoup. La question serait aujourd'hui au centre des discutions dans les couloirs et les bureaux. Le président de la HALCIA, Abdourahamane Ghousmane, et son équipe, c'est le voeu de nombreux Nigériens, doivent fouiller et investiguer sur ce présumé cas de faux et usage de faux, mais au-delà sur les cas de fraudes similaires. Cela est d'autant plus nécessaire que ce sont parfois des faussaires qui sont préférés à des agents méritants. 

23 juin 2019
Source : Le Courrier

Lire la suite



23 novembre 2016
Source : http://Nigerdiaspora.Net/

Dernière modification le dimanche, 27 novembre 2016 22:07

Dernier de Nigerdiaspora