Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 62

jeudi, 09 décembre 2010 01:48

Mission d'évaluation de la campagne agro-pastorale du ministre de l'Agriculture et de l'Elevage dans la région de Maradi : une production céréalière excédentaire de 493 490 tonnes

Évaluer cet élément
(0 Votes)
Le ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Malick Sadelher, qui est accompagné des cadres centraux du ministère a séjourné, les 6 et 7 décembre derniers, dans la région de Maradi, dans le cadre de l'évaluation de la campagne agro-pastorale 2010. Dès son  arrivée à Maradi, le ministre de l'Agriculture et de l'Elevage a présidé une réunion à l'hôtel de ville. Le ministre avait à ses côtés le Gouverneur de la région, et les Administrateurs délégués des communes de Maradi. Etaient également présents les Préfets des différents départements de la région.


En ouvrant la réunion, le ministre Malick Sadelher a indiqué qu'il s'agit là d'un cadre qui devait leur permettre de partager les résultats de la campagne agro-pastorale, de les analyser afin de les valider. Le ministre qui s'est réjoui du déroulement de la campagne 2010, a rappelé cependant le déficit qui a caractérisé celle de  2009 avec pour conséquence la crise alimentaire qui a touché les hommes et les animaux. M Malick Sadelher n'a pas également manqué de rappeler les efforts des  autorités du CSRD, du gouvernement de transition et des partenaires pour venir en aide aux populations et sauver le bétail.

Dans son mot de bienvenue, le Gouverneur de la région de Maradi, le Colonel Garba Maïkido, qui a relevé l'importance de l'agriculture et de l'élevage dans la vie de la population et pour l'économie, s'est aussi réjoui du bon déroulement de la campagne hivernale passée caractérisée par une pluviométrie bien repartie dans le temps et dans l'espace, avec des résultats excédentaires.

Le Gouverneur a évoqué la nécessité d'une gestion rigoureuse de l'excédent céréalier et fourrager enregistré à travers la constitution des stocks de sécurité et la réalisation des bandes pare-feu pour prévenir les crises alimentaires. Le Colonel Garba Maïkido a également saisi l'occasion de la réunion pour annoncer la décision consensuelle prise concernant la libération des champs dont la date est arrêtée au 15 janvier 2010.

Cette année, le bilan de la campagne agro-pastorale  telle qu'il  a été présenté par les directeurs régionaux de l'Agriculture et de l'Elevage est des plus rassurant.  Pour ce qui est de la production céréalière, un excédent de 493 490 tonnes se dégage. Excepté 319 villages agricoles,  la campagne agricole 2010 est excédentaire à 77% au niveau de la région de Maradi selon M. Zika Aboubacar.

« C'est une situation exceptionnelle » a commenté le technicien.  Les récoltes sont   aussi bonnes pour les  cultures de rente notamment le niébé et le souchet, même si elles sont en deçà des attentes pour l'arachide.  Mais ce bilan satisfaisant ne doit pas occulter la situation  préoccupante  des 319 villages qui sont déficitaires à 16 % et qui sont exposés au risque de crise alimentaire, a souligné le directeur régional de l'Agriculture. Pour sécuriser l'excédent céréalier enregistré il a  recommandé son achat par l'Etat dans le cadre de la reconstitution du stock national de sécurité.

En ce qui concerne les cultures de rente la recommandation porte sur l'achat public à des prix rémunérateurs. Dans le cadre de la prévention de la crise alimentaire il a été recommandé de prévoir la distribution gratuite ciblée des vivres, la vente des céréales à prix modéré. Concernant ce point les différents intervenants ont surtout insisté sur le développement des cultures irriguées   qui doivent démarrer très tôt.  Sur le plan pastoral, le bilan est tout aussi satisfaisant. Comme l'a démontré le directeur régional de l'élevage dans son exposé, un important excédent fourrager de 1.058.784 tonnes de matières sèches a été enregistré.

Ce qui ne doit pas faire perdre de vue certains  paramètres comme les feux de brousses qui ont déjà commencé à sévir, ou la descente d'autres bétails, l'exploitation abusive du fourrage à travers sa vente qui  peuvent jouer sur l'excédent. Aussi, M. Laouali Ali a-t-il suggéré la constitution des stocks fourragers de sécurité. En termes de recommandation, il a évoqué la réalisation des bandes pare-feu, la création de nouveaux points d'eau pastoraux, la mise en place d'un fond régional d'urgence pour les interventions en cas de crise alimentaire, la réhabilitation des espaces envahis par les mauvaises espèces d'herbe.

Entres autres activités la direction régionale de l'élevage a prévu dans le cadre des campagnes de vaccination, le rehaussement du taux de couverture à 50% pour les bovins et 30% pour les petits ruminants.  Après avoir écouté tous les intervenants qui ont pris la parole, qui pour poser des questions ou apporter des éclaircissements, le ministre de l'agriculture et de l'élevage  a tenu à poser aux techniciens  une question qui a quelque peu surpris : «Est-ce que les  chiffres que vous venez de nous donner reflètent la réalité ? », a demandé M. Malick Sadelher.

En fait, comme il l'a expliqué, il faut éviter de répéter les erreurs qu'on a connues à travers la manipulation des bilans des campagnes agricoles. Le ministre a été rassuré par les techniciens qui ont explicité la procédure qui a leur a permis d'aboutir à ces résultats. Rassuré, le ministre a annoncé, en clôturant la réunion  des mesures  en ce qui  concerne les villages déficitaires qui feront l'objet d'une attention particulière.

M. Malick Sadelher a attiré l'attention des cadres quant au rôle d'agent de développement qu'ils doivent jouer auprès des agriculteurs et des éleveurs, qu'ils doivent approcher pour connaître leurs vrais  besoins. Avant de quitter la région de Maradi pour celle de Zinder, le ministre de l'agriculture et de l'élevage a visité un magasin d'intrant agricole et de produit phytosanitaire réalisé par le PPILDA/FIDA dans le village de Zobon Mousso dans le département d'Aguié.

Souley Moutari,
ONEP Maradi

09 décembre 2010
Publié le 08 décembre 2010
source : Le Sahel
Dernière modification le mardi, 28 février 2012 13:15