vendredi, 08 mars 2013 21:27

Supervision des programmes de l’initiative 3 N dans la région de Dosso : des produits maraîchers en abondance, mais mal conservés et mal commercialisés

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La mission de suivi et de supervision de la mise en œuvre des programmes de l’Initiative 3 N dans la région de Dosso a sillonné, du 28 février au 6 mars dernier, les 8 départements, plusieurs communes et villages de la région.  Cette mission était conduite par  M. Mamoudou Hassane, conseiller technique au Haut Commissariat à l’Initiative 3 N, qu’accompagnent le secrétaire général adjoint de la région de Dosso, M. Nafiou Mamadou,  et des directeurs centraux et régionaux de l’Agriculture et de l’Environnement.

Au cours de son périple qui a duré une semaine, la mission a eu des séances de travail avec les autorités administratives et coutumières, les élus locaux, les cadres techniques ainsi que les représentants des organisations paysannes et ceux des communautés de base implantés dans la région.

La mission a également mis à profit son déplacement pour visiter des réalisations physiques dans les domaines d’intervention  de l’Initiative 3 N et échanger avec les bénéficiaires et les promoteurs. A l’issue de cette tournée, une  réunion de synthèse s’est déroulée le mercredi dernier, et a regroupé, autour des membres de la mission, les autorités administratives et coutumières, les cadres techniques, les producteurs, les partenaires techniques et financiers et les représentants de la société civile.

   Au cours de cette réunion, le conseiller technique au Haut Commissariat à l’Initiative 3 N a longuement parlé des objectifs assignés à la mission, avant d’évoquer les résultats qui en découlent et faire un certain nombre de constats. En ce qui concerne les principes d’intervention, M. Mamoudou Hassane a souligné que l’accent a été mis sur le principe que la commune, le village et l’exploitation agricole soient les véritables portes d’entrée de l’Iinitiative 3 N. Cela suppose, a-t-il précisé, que les différentes échelles soient les niveaux d’identification, de planification, de mise en œuvre et d’appropriation des interventions.

En conclusion, a indiqué le conseiller technique au Haut Commissariat à l’Initiative 3 N,  la mission dans la région de Dosso s’est déroulée dans des conditions appréciables et à la satisfaction des populations et des acteurs. Les résultats obtenus  au cours de la période considérée dans les différents domaines d’intervention de l’Initiative 3 N sont est une réalité  et le défi de l’éradication de l’insécurité alimentaire et nutritionnelle est à notre portée, a-t-il dit. Les populations et les acteurs rencontrés sur le terrain y croient et sont très mobilisés, a indiqué  M. Mamoudou Hassane. Ils ont donné l’assurance d’accompagner le Président de la République et le gouvernement dans toutes les actions qu’ils entreprendront,  en particulier dans la mise en œuvre de l’Initiative 3 N, a-t-il souligné.

Au terme de cette mission, plusieurs recommandations ont été formulées, notamment l’élaboration et la mise en œuvre de programmes structurants, notamment l’aménagement des dallols, la réhabilitation des aménagements hydro-agricoles dans les départements de Gaya et Boboye. Il s’agit également du renforcement des capacités des services techniques, des producteurs et des communes ; de la mise en place d’infrastructures de stockage et de conservation  d’unités de transformation des produits maraîchers. La mission recommande aussi l’appui à la commercialisation des produits maraîchers et la poursuite et l’intensification de la communication sur l’Initiative 3 N, notamment les approches d’intervention.

Auparavant, dans son discours de bienvenue, le gouverneur de la région de Dosso, M. Amadou Babalé, a indiqué que l’Initiative 3 N est entrain de faire la démonstration éclatante de la vitalité  de notre stratégie de développement, mais aussi et surtout de la volonté  de nos vaillantes populations de prendre en mains leur destinée. A Dosso, a notifié M. Amadou Babalé, nous avons espoir que cette dynamique sera renforcée et approfondie au regard des opportunités qui s’offrent à notre région et qui sont à saisir dans le cadre des investissements pour le développement.

D’ores et déjà, a-t-il dit, l’engouement des populations   autour de l’Initiative 3 N  est total malgré les difficultés que la mission a sans doute relevées et qui trouveront une suite favorable dans un futur proche. M. Amadou Babalé a remercié les populations de la région de Dosso pour avoir vite compris qu’au Niger tous les citoyens ont un devoir impérieux, celui de s’unir pour relever l’ensemble des grands défis qui se posent au pays.

Le gouverneur de la région de Dosso a invité  les cadres de commandement, les chefs coutumiers et les cadres régionaux, départementaux  et communaux, à imprimer la dynamique et le souffle nécessaires à nos actions dans nos entités respectives, avec chaque fois le souci de l’efficacité et de la vitalité. Nous devons, en conséquence, a indiqué le gouverneur de Dosso, être encore plus présents sur le terrain en vue de soutenir les populations dans leur combat quotidien contre la pauvreté et la faim.

Mahamane Amadou

ONEP Dosso 

08 mars 2013
publié le 08 mars 2013
Source : Sahel Dimanche