lundi, 22 avril 2013 07:56

Tillabéri : réception des travaux de réhabilitation du périmètre irrigué du village de Kourani-Baria

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après le lancement des activités de réhabilitation du périmètre rizicole du village de Kourani-Baria, il y a de cela un an, l’heure est à la réception. Et c’est justement le sens qu’il convient de donner à cette importante cérémonie que le ministre de l’Agriculture M. Oua Saidou a présidé jeudi dernier, dans ce village, en présence de l’ambassadeur du Royaume d’Espagne au Niger, Mme Soledad Fuentes ; du gouverneur de la Région de Tillabéri et de plusieurs invités.

En effet, la réhabilitation de ce périmètre a été rendue possible grâce à un financement de la Banque mondiale et le concours précieux du Royaume d’Espagne à travers le Projet d’Urgence d’Appui à la Sécurité Alimentaire (PUSA 2) dont l’objectif est d’accroître la production rizicole au niveau de la région de Tillaberi et à restaurer le capital productif des ménages vulnérables en situation d’insécurité alimentaire.

Arrivée à Kourani Baria, un village situé dans le département de Gothèye, la délégation ministérielle a d’abord visité l’un des seuils dépendage dont les travaux ont été exécutés par l’entreprise DKO pour protéger le village de Kossorami de l’écoulement des eaux pendant les périodes de pluies, entrainant ainsi beaucoup de dégâts. Le traitement du kori a été fait sur la base d’un calcul hydrologique. Ce seuil dépendage fait 140 mètres linéaires. A ce niveau, le ministre de l’Agriculture a reçu des explications par rapport au contrôle régulier des activités de l’ouvrage. Ce dernier a été conçu selon le contrôleur en fonction des normes souhaitées. La seconde étape de cette visite a concerné les deux stations de pompage réhabilitées par le PUSA 2. Là aussi, le ministre s’est imprégné du mécanisme de fonctionnement de ces stations de pompage. La première qui est de trois (3) électro- pompes comporte une particularité qui consiste à faire de l’irrigation et du drainage. En intervenant lors de cette cérémonie de réception, le ministre de l’Agriculture, M. Oua Saidou a mis l’accent sur le coût de la réhabilitation du périmètre de Kourani Baria. D’une somme de 2.167.035 .445 FCFA TTC, la réhabilitation de cet aménagement hydro-agricole contribuera à augmenter les superficies mises en valeur avec les travaux connexes notamment les canaux dégradés et l’installation de nouvelles pompes de drainage, la construction d’une nouvelle station de drainage ; l’amélioration de l’accès au périmètre avec la réfection des pistes de débardage intérieures. Ainsi, la réhabilitation de ce périmètre va contribuer de manière générale à l’accroissement des revenus des exploitants. Ce périmètre à vocation rizicole totalise une superficie de 693 hectares et est exploité par 1740 producteurs appartenant à deux coopératives. Par ailleurs, il fait également partie de ces aménagements réalisés il y a plusieurs décennies et qui ont vu leur potentiel de production très réduit, avec le vieillissement des infrastructures. Outre, la réhabilitation du périmètre, les travaux ont inclu des activités de traitement du bassin versant afin de mieux protéger son potentiel productif. Au total, ce sont six (6) villages et 191 ménages, soit près de 1.146 personnes, qui ont bénéficié de la redistribution d’un montant de 18.250.000 FCFA en cash sous forme de rémunération de la main d’œuvre locale pendant la période de soudure de la dernière campagne agricole. Le ministre de l’Agriculture a aussi annoncé le démarrage très prochain des travaux de réhabilitation des périmètres de Sona, Lossa et de Kokomani, toujours dans le cadre du Projet d’Urgence d’Appui à la Sécurité Alimentaire. Ce dernier intervient dans cinq communes des départements de  Ouallam et Banibangou.

Auparavant, l’ambassadeur du Royaume d’Espagne au Niger, Mme Soledad Fuentes a souligné que l’engagement du gouvernement espagnol dans le cadre de la recherche d’une réponse appropriée à l’insécurité alimentaire date de longtemps et les réunions organisées le témoignent aisément. Il s’agit   respectivement de la réunion de janvier 2009 qui a regroupé les représentants de 162 pays et celle tenue à Madrid le 4 avril 2013, avec comme centre d’intérêt la sécurité alimentaire pour tous et la nutrition ». Au Niger, la coopération espagnole appui d’autres interventions importantes dans le domaine de la grande et la petite irrigation, particulièrement dans la riziculture. Elle a en outre assuré au ministre de l’Agriculture que son pays continuera à assumer un rôle important dans l’amélioration de la sécurité alimentaire des Nigériens pour arriver à l’éradication de la faim au monde à l’horizon 2025 conformément aux objectifs fixés à la dernière réunion de haut niveau.

Quant au coordonnateur du PUSA 2, M. Bola Moussa ; il a précisé que la réhabilitation de ce périmètre s’inscrit dans le cadre de la composante 2 du projet, relative à l’accroissement de façon durable de la production du riz. Les travaux sur le périmètre de village de Kourani Baria peuvent être regroupés en trois grandes catégories.  La mise en état des infrastructures physiques ; les travaux de traitement de différents koris qui ensablent le périmètre et le renforcement des capacités en gestion financière  et comptable de certains acteurs. En rappelant globalement ce qui a été fait en termes de travaux sur le périmètre, M. Bola Moussa a cité la réhabilitation d’environ 24.268 mètres linéaires de réseaux d’irrigation à canaux revêtus ; la construction de la station de drainage, avec branchement au réseau électrique de la Nigelec et fourniture de deux électropompes ; la réhabilitation complète de deux  stations de pompage avec le renouvellement des électropompes ; la réhabilitation d’environ 15.000 mètres linéaires de réseau de digue ; l’aménagement d’un périmètre de 12 ha au bénéfice d’un groupement féminin avec son équipement à réseau de distribution de l’eau etc.

Le gouverneur de la région de Tillabéri et le représentant de deux coopératives ont salué l’ensemble des partenaires du Niger pour le travail gigantesque qui vient d’être exécuté dans le but d’accroître la production rizicole de Kourani-Baria. C’est pourquoi, le gouverneur de la région a tenu à prodiguer de sages conseils aux populations pour une utilisation efficace et efficiente du périmètre dans la perspective d’accompagner le programme de la Renaissance du Niger.

l Hassane Daouda

21 avril 2013
Publié le 21 avril 2013
Source : Sahel

{module 583}