vendredi, 09 août 2013 07:46

Campagne agricole dans la région de Dosso : le nouveau mil à Gaya et à Dioundiou

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans la région de Dosso, les populations de la zone de Gaya ont commencé à goûter aux fruits de leur dur labeur avec l’apparition du nouveau mil. La campagne agricole dans la région de Dosso avait suscité, à ses débuts, des inquiétudes avec le retard dans l’installation de l’hivernage et l’arrêt brusque des pluies dans plusieurs localités. Selon la direction régionale de l’agriculture de Dosso, tous les villages de la région ont effectué  à l’heure actuelle les semis depuis la première décade de juillet.

Sur les 1663 villages, 23 n’ont vu leurs semis effectifs qu’à la  3ème décade de juillet, contre 1558 villages l’année dernière à la même période. En ce qui concerne la situation pluviométrique, à la 3ème  décade du mois de juillet, sur 36 postes pluviométriques parvenus à la direction régionale de l’agriculture, 16 sont excédentaires et 20 déficitaires. Par rapport à la situation phénologique des cultures, le stade le plus avancé pour le mil est la grenaison avancée à  Dioundiou et Gaya,  et le moins avancé est la levée observée  à Loga, Tibiri, Dogondoutchi et Boboye.

Pour les cultures de rente, le stade du niébé  varie de la levée à la ramification et la floraison qu’on rencontre particulièrement dans la zone de Dioundiou.

En ce qui concerne la situation phytosanitaire, quelques cas de ravageurs et insectes floricoles ont fait leur apparition dans les départements de Dogondoutchi, Dosso et Dioundiou où 2979 ha ont été infestés.

Les interventions effectuées ont permis de traiter 784,5 ha à la deuxième décade du mois de juillet. Notons que Dioundiou a connu une majoration de 100 ha au cours de cette deuxième décade. Par contre, le département de Boboye, qui avait déclaré  des attaques de sautériaux, enregistre maintenant une certaine accalmie. Il en est de même pour la commune urbaine de Dosso. Les interventions contre les sautériaux ont été effectuées avec le camion à Dogondoutchi et à Loga. Dans les autres localités, les brigadiers villageois ont mené cette opération.

S’agissant des pesticides, les magasins de la direction régionale de l’agriculture de Dosso disposent, à la date du 29 juillet, de 2480 litres de produits liquides et 150 kg de vertox 50 EC. La situation alimentaire commence à s’améliorer avec les actions d’atténuation qui sont en cours dans la région. Cependant, avec des phénomènes exceptionnels, une sécheresse a été observée dans le département de Falmey  où  7 villages de la commune de Guillagué sont en stress hydrique et dans le département de Tibiri où toute une décade sans pluie risque aussi de causer un stress hydrique des cultures dans la commune de Koré Maïroua. 

Mahamane Amadou /ONEP Dosso

09 août 2013
Publié 09 août 2013
Source : http://www.lesahel.org/

{module 583}