vendredi, 09 août 2013 07:53

Vol d’essai de l’avion de la Direction de la Protection des Végétaux : l’avion de lutte antiacridienne enfin dans les airs

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La force de frappe de la lutte antiacridienne du Ministère de l’Agriculture vient d’être renforcée avec la remise en état de l’avion Turbo Trush 5U-ACE, double siège pour instruction.  Avec une grande capacité d’environ cinq rotations par jour, une consommation de 300 litres à l’heure, cet aéronef tout neuf peut traiter jusqu’à dix-mille (10.000) hectares, en fonction des doses de produits utilisés.

Il a été acquis il y a 4 ans grâce à un partenariat qui lie la Banque Mondiale à notre pays. C’est hier, à 17 heures, que cet appareil de lutte antiacridienne a pris  le vol, avec comme Commandant de bord Ari Beaugars, et l’appui technique de Air Niamey. Le vol d’essai, qui s’est déroulé  sous les yeux du ministre de l’Agriculture, M. Oua Saidou, entouré  de ses collaborateurs, a duré environ vingt minutes.

 

Quelques instants après l’atterrissage de l’appareil, le ministre en charge de l’Agriculture a livré ses impressions à la presse. « C’est un sentiment de satisfaction qui m’anime de voir cet appareil remis en état; cela a été rendu possible grâce au concours financier des autorités de la 7ème  République », a-t-il dit. Il a rappelé que l’avion  a été acheté grâce à la Banque Mondiale en 2009, pour une valeur de l’ordre de 500 millions de francs CFA, et la convention qui liait cette institution financière à notre pays stipulait  que c’est sur fonds propres de l’Etat nigérien que l’appareil doit être mis en état de fonctionnent, et c’est ce qui a été fait aujourd’hui.

Le ministre a ajouté que pas moins de 380 millions FCFA ont été investis pour sa mise en service, dont 230 millions sur fonds propres de l’Etat. Il a émis le vœu de voir se pérenniser cette collaboration qui lie Air Niamey et son Ministère. ‘’Nous n’allons pas en rester là. Nous sollicitons l’appui de Air Niamey en ce qui concerne le renforcement des capacités des pilotes; nous voulons que ces derniers soient davantage formés pour qu’ils puissent utiliser ces avions de façon rationnelle’’, a indiqué le ministre Oua Saidou.

Aissa Abdoulaye Alfary

09 août 2013
Publié 09 août 2013
Source : http://www.lesahel.org/

{module 583}

Dernière modification le vendredi, 09 août 2013 09:20