mercredi, 21 août 2013 07:17

Le Niger sous menace acridienne

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Criquet NigerAnnoncée il y a de cela quelques semaines, la menace d’une invasion de critiquets pèlerins se précise au Niger, notamment dans la zone nord du pays, selon le dernier bulletin du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA).
 « Des effectifs importants de criquets, tous stades de développement confondus, sont observés dans le Nord désertique nigérien, allant des ailés de 500 à 750 individus par hectare aux larves de 1 000 à 7 200 par hectare » a indiqué, le 18 août dernier, l'agence onusienne. 


Une situation lourde des conséquences pour la campagne agricole en cours, surtout quand on apprend des sources proches du System des Nations Unies que « seuls quelque 52 millions francs CFA (environ 79 000 euros) sont disponibles sur les 117, 6 millions de francs CFA (178 000 euros) nécessaires pour "traiter et neutraliser" les concentrations de larves ».
Mais au niveau du Centre national de lutte antiacridienne (CNLA), on tente de rasssure que des « mesures sont prises » pour circonscrire la menace .
Toutefois, au regard de l’ampleur de la menace et surtout de la rapidité  avec laquelle les criquets sont en train de se reproduire, les autorités nigériennes en charge de la question doivent s’y mettre dans la mobilisation des ressources financières et matérielles devant permettre de lutter efficacement contre cette menace.
Le Niger qui n’est pas à l’abri d’une insécurité alimentaire où il est déjà signalé plusieurs centaines de personnes en situation de menace alimentaire doit s’engager résolument à  lutter cette invasion de criquets pèlerins afin de pouvoir sauver la présente campagne agricole qui accuse déjà un retard dans son démarrage.

 

21 août 2013 
Publié le 21 août 2013
Source : Nigerdiaspora.net/

{module 583}

 

Dernière modification le mercredi, 21 août 2013 08:36