Sanef 2018

vendredi, 13 septembre 2013 08:01

Situation de la campagne agricole dans la région de Tahoua : déroulement normal de la campagne à la faveur d’une bonne pluviométrie

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Dans la région de Tahoua, indique un rapport à  mi-parcours établi par la Direction régionale de l’agriculture, la campagne agricole d’hivernage 2013 suit son cours normal à  la faveur des précipitations enregistrées pendant le mois d’août dernier.  Ainsi, la maturité est le stade le plus avancé  avec 2% ; le stade dominant est la nouaison / épiaison soit 31% et le stade le moins avancé est la levée avancée avec 1%.  Au 31 août 2013, l’ensemble des (1599) villages ont effectué  les semis au niveau de la région de Tahoua soit 100%. 

Sur le plan pluviométrique, sur les 51 postes suivis au niveau de la région, 30 postes sont déficitaires dont 23 de plus 50 mm et 15 postes sont excédentaires dont 8 postes de plus 50 mm.

Sur le plan phytosanitaire, indique le document, la situation est caractérisée par des attaques de cicadelles , sautereaux, insectes floricoles, oiseaux granivores et les rongeurs  sur une superficie de 6470  ha dont 5600 ha traitées soit 87 %. La capacité  d’intervention de la Région est de 24 275 ha.

Bonne nouvelle aussi, sur le plan alimentaire où  la situation est marquée par une stabilité des prix des céréales (mil, sorgho, riz et le maïs) et une légère baisse pour  le niébé par rapport au mois passé et par rapport  à  la même période en 2012.

Le rapport rappelle que la campagne agricole 2013, dans la région de Tahoua a connu un démarrage précoce et une généralisation tardive semblable à celle de l'année passée. En effet, précise le document de la DRA, les premières pluies utiles ont été enregistrées au cours de la troisième décade du mois d'Avril (289 villages de sept (7) départements dont 77 à Konni, 33 à Malbaza, 13 à Bouza, 14    d’Illéla, 47 à Keita ,104 à Madaoua et un (1) village à Tillia. « Les semis se sont poursuivis jusqu’à  la première décade du mois d’Août avec une forte concentration au cours du mois de juin (701 villages, soit 44%), tandis qu'en 2012 les premiers semis ont démarré dans la troisième décade du mois de mai pour être    effectifs dans la première décade de juillet  avec une forte concentration dans le mois de juin (1168 villages, soit 74%). A la date du 31 août,  la région enregistre 395 villages  à risque, soit 25% des villages agricoles totalisant une population estimée à 653994 personnes », souligne le rapport.

Le rapport rappelle que dans le cadre des préparatifs de la campagne agricole, pour assurer un bon déroulement de la campagne agricole 2013, l’Etat et les partenaires au développement ont placé  des intrants  (semences, engrais et pesticides), des motos pour les agents d’encadrement  et programmé également des activités de multiplication de semences de qualités en milieu paysan.

Mahamadou Mamoudou

dit Ravic, ANP/ONEP/Tahoua

13 septembre 2013
Publié le 13 septembre 2013
Source : http://lesahel.org/

{module 583}