Sanef 2018

lundi, 17 février 2014 11:49

Visite du ministre de l’Elevage dans les régions de Zinder et de Diffa : Démarrage effectif de la campagne de vaccination gratuite du cheptel

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le ministre de l’Elevage, M. Mahaman Elhadji Ousmane, a effectué une mission en janvier dernier, dans les régions de Zinder et de Diffa. Ainsi du 07 au 11 janvier, la délégation ministérielle a sillonné plusieurs zones pastorales du Damagram, avant de faire le même exercice du 11 jusqu’au 21 janvier dans la région de Diffa.

Cette mission s’inscrit dans le cadre de la supervision de la campagne de vaccination du cheptel et de la mise en œuvre du programme d’appui à la campagne pastorale 2013-2014. Le ministre Mahaman Elhadji Ousmane, était accompagné des autorités administratives et cadres centraux de son  ministère.


Durant ces deux semaines de visite, le ministre de l’Elevage est allé au contact des éleveurs sur leur terrain d’activité. Mahaman Elhadji Ousmane s’est rendu au niveau des villages et hameaux et des infrastructures pastorales. Il a eu des échanges avec les acteurs sur la situation pastorale nationale au sortir d’une campagne 2013-2014 marquée par un déficit fourrager de l’ordre de  6 708 832  tonnes de matières sèches, correspondant à 30% des besoins des UBT qui séjournent pendant les neuf mois de saison sèche sur le territoire national.  Ainsi dans la région de Zinder, la délégation ministérielle s’est d’abord rendue dans les localités du Sud agricole à savoir Kantché, Kaouri, Matameye, Maïdamoussa (campement Dan Merame), Magaria, Kakitama, Bandé et la Commune Urbaine de  Zinder, puis dans celles de la zone pastorale notamment de Boubaram/Tanout, Tenhya, Rouda (Tedjira), Teram forage, N’Douna, Korianga, Sidinga, Tesker.


Au terme des visites et à l’issue des entretiens avec les populations, un certain nombre de constats se dégagent. Il s’agit principalement du démarrage effectif de la campagne de vaccination gratuite, du manque de pâturage, des besoins en aliments pour bétail, de  l’insuffisance du maillage en points d’eau pastoraux, de l’état défectueux des puits pastoraux et forages, des infestations massives des tiques sur toutes les espèces animales et des suspicions de fièvre aphteuse, clavelée, variole caprine, charbon bactéridien, de l’abandon par certains cadres de leurs lieux d’affectation (élevage, enseignant, santé), la recrudescence du vol de bétail et l’avancée des travaux de construction des infrastructures (magasins, puits,..).


A côté de cette situation générale, il y a quelques difficultés spécifiques à certaines localités.  On peut citer entre autres l’occupation d’un couloir international de transhumance par les habitations à Matamèye et la vétusté de la logistique, du problème d’eau pour l’abreuvement du bétail à Maïdamoussa, Dan Merame. A l’issue des fora avec les populations dans la zone pastorale de Zinder, il est ressorti entre autres, la nécessité d’avoir une administration et une justice plus proches, justes et équitables ; la nécessité d’une plus grande implication des auxiliaires de l’Etat (chefs coutumiers), et d’un renforcement des comités de lutte contre le vol là où cela existe; l’amélioration du cadre de vie des communautés (Ecole, Santé,...) ; la multiplication des centres de vente de vivres à prix modéré et d’aliments pour bétail et la création des pelletons pour assurer un bon maillage.


Dans la région de Diffa, la mission a sillonné la partie Ouest du département de N’Gourti, la zone péri urbaine de Diffa, la Zone du Lac et la zone Est du Département de N’Gourti. Le déficit fourrager enregistré par cette région s’élève à 1.121.035 tonnes de Matières sèches et tous les départements sont déficitaires. De ces visites et entretiens avec les populations, il se dégage sur le plan sanitaire du cheptel, le démarrage effectif de la campagne de vaccination gratuite contre la Péripneumonie contagieuse bovine, la Peste des Petits ruminants et la pasteurellose cameline. Au total, après  un mois de campagne, 32 équipes ont été mobilisées et déjà 200 000 bovins, 170 000 petits ruminants et 11 000 camelins ont été vaccinés. Des suspicions de fièvre aphteuse, de clavelée, de variole caprine, de charbon bactéridien et la morve chez les asins ont été signalés.


Dans le domaine de l’hydraulique pastorale, la mission a relevé un mauvais état de certains puits pastoraux notamment ceux de Intchibalaye, Oromou, et des inquiétudes sur d’autres non encore réceptionnés. Cependant, la délégation ministérielle a relevé avec satisfaction la bonne exécution de certains nouveaux puits pastoraux en cours d’exécution notamment à Akamounto, Boulmey centre et Boulalangui. Ces visites ont été aussi l’occasion pour la délégation d’apprécier l’impact des efforts fournis par les pouvoirs publics et les partenaires dans le domaine de la réhabilitation et ou la création des infrastructures  pastorales, l’affectation de 23 cadres nouvellement recrutés, 2 véhicules neufs Tout terrain (N’Guigmi et N’Gourti) et 8 motos cross pour l’encadrement des producteurs.


La mission a également eu à échanger avec les populations sur les questions de sécurité des personnes et de leurs biens et encourager les populations afin de faciliter l’insertion de nos frères réfugiés. La question des redevances minières a été longuement abordée au niveau de toutes les localités visitées. Enfin en marge de ces visites, les membres de la mission ont participé au Forum sur la Paix tenu à Zormodole  le 13 janvier sur invitation du chef de groupement de NguelBéli. Ce forum a été sanctionné par des engagements des chefs traditionnels et leaders de jeunes présents pour bannir à jamais le vol et les attaques à main armée.

 Siradji Sanda, D’après un rapport du ministère de l’Elevage

 

16 février 2014
Publié le 16 février 2014
Source : http://www.lesahel.org

{module 583}