dimanche, 16 mars 2014 00:32

Ouverture de l’atelier de formation et de mise en place des plateformes riz de Say et celle de l’incorporation des farines locales dans le pain composite : Booster la production et la consommation des produits agricoles locaux et réduire les importat

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’Ouest (PPAAO) organise, depuis hier matin à l’Hôtel Sahel de Niamey, l’atelier de formation et de mise en place des plateformes riz de Say et celle de l’incorporation des farines locales dans le pain composé.

C’est le coordonateur dudit programme, Pr Abdoulaye Soumana Gouro, qui a présidé la cérémonie d’ouverture en présence  du directeur général de l’ONAHA, M. Aliou Kouré, du chef de canton de Say, l’honorable Amadou Alfayzé Cissé, du préfet de Say, M. Oumarou Ali, et de plusieurs invités et participants nigériens et burkinabè.

Au cours de cette formation qui durera deux jours, les participants auront à réfléchir sur la mise en place des organisations d’acteurs autour d’un produit et d’une zone dans le département de Say à titre de pilote afin de booster non seulement la production, mais aussi la consommation des produits agricoles locaux et de réduire les importations.

Dans son discours, le coordonateur du PPAAO a rappelé qu’en matière de recherche agricole pour le développement, une plateforme d’innovations (PI) gérée par les chercheurs est facilitée par la participation active des groupes d’intérêt et de toutes les parties prenantes dès les premiers stades du développement d’une technologie pratique, efficace et économique, des innovations ou des meilleures pratiques. Pr Abdoulaye Soumana Gouro a expliqué que le processus de Plateforme d’Innovation, pour toute contrainte ou opportunité donnée, doit être fondé sur une analyse factuelle afin de déterminer les priorités à aborder. Les priorités, a-t-il dit, qui sont  les segments du système et/ou les chaînes de valeur, sont les points d’entrée du processus de développement de la PI, et tous les points d’entrée sont interconnectés et liés, tout au long du processus d’innovation, par l’apprentissage et le partage.

Il a ajouté que les Plateformes d’Innovations doivent être dynamiques et en mesure de faciliter le dialogue, les interactions et les relations, en prenant en compte les perceptions, les intérêts divergents, les risques, l’accès aux ressources et les incitations entre les divers intérêts socio-économiques des parties prenantes. Selon le coordonateur de PPAAO, ces assises permettront aux participants de développer, dans un premier temps, deux plateformes d’innovations : une pour le riz et une pour le pain composite. Les leçons tirées de cette formation, et l’expérience acquise dans la mise en place de ces dernières, leur faciliteront le développement d’autres, notamment des produits comme l’oignon, le niébé et le moringa, a-t-il indiqué.
Il a enfin remercié les participants venus du Burkina Faso qui ont bien voulu partager leur expérience avec le Niger,  car a-t-il relevé, ils ont pris une longueur d’avance en la matière.

Le Directeur général de l’ONAHA, dans son intervention, a rendu un hommage mérité au Président de la République, SEM. Issoufou Mahamadou, qui a conçu et mis en œuvre l’Initiative 3N afin d’assurer aux Nigériens une alimentation suffisante et adéquate. ‘’La mise en œuvre de cette initiative a permis d’améliorer à la fois le taux de croissance agricole et économique. Notre pays a ainsi  atteint , avec trois (3) années d’avance, l’Objectif N°1 du Millénaire pour le Développement, bénéficiant du coup du diplôme décerné par la FAO au cours de sa 38ème session, en reconnaissance des progrès réalisés dans la lutte contre la faim’’, a indiqué Elh Hadj Aliou Kouré.  Toutefois, a-t-il ajouté, la sécurité alimentaire demeure d’actualité brulante au Niger en 2014, et peut-être même pour le 25 millions des Nigériens de 2050, car les besoins alimentaires augmenteront à cause de l’augmentation de la population et donc de la demande en riz surtout et des produits de première nécessité.

 

Hamma Wakasso Aïchatou

 

16 mars 2014
Publié le 15 mars 2014
Source : http://lesahel.org/

{module 583}

 

 

Dernière modification le dimanche, 16 mars 2014 01:26