lundi, 07 juillet 2014 17:35

Evolution de la campagne agricole dans la région de Tillabéri : Le stade phrénologique des cultures varie de la levée pour le Sorgho à la levée avancée et au tallage pour le mil

Évaluer cet élément
(0 Votes)

 

Dans  la région de Tillabéri, la campagne agricole a timidement démarré. Néanmoins,  on constate une évolution du nombre des villages ayant semé au cours de la dernière décade du mois de juin.  Comparée à l’année passée et à la même période, la situation des cultures vivrières présentée fait ressortir un écart positif de 764 villages.

Cependant, il faut préciser que plusieurs villages ont ressemé du fait de la mauvaise répartition des pluies couplée au vent de sable, pendant que d’autres effectuent leurs premiers semis.

 


Les semis de mil sont effectifs au niveau des départements de Say et de Kollo. Un début de semi du sorgho a été signalé dans le département de Say avec 78 villages et Balleyara 14 villages. Le stade phrénologique des cultures est caractérisé par la levée avancée à 34% et le stade dominant  pour le mil dans tous les départements de la région. Quand au stade le plus avancé pour le mil c’est le tallage à 22% observé dans le département de Filingué, ouallam, Kollo, Téra, Gothéye et Say. Le stade le moins avancé  pour le mil est la levée à 34% observée dans cette décade dans tous les départements. Pour ce qui est de la culture du sorgho, le stade dominant est la levée 7% observée dans le département de say. 7% également de levée observée pour le stade le moins avancé du sorgho et enfin 4% de levée pour le stade le plus avancé du sorgho. La situation alimentaire 2014 se résume quant à elle à une légère hausse du prix de certaines céréales relevé sur le marché. Comparée à la situation de 2013 à la même période. Tout de même le prix maximum du mil relevé au marché de Ballayera au cours de cette décade est de 280 F / kg et le prix minimum de mil relevé à Téra est de 220 F/Kg, au marché de Torodi le prix maximum de  sorgho relevé est de 229 F/kg et 184 F/kg comme prix minimum du sorgho relevé au marché de Téra. S’agissant des périodes des semis dans la région, elles concernent  la 1ére décade du mois d’Avril jusqu’à la dernière décade du mois de juin 2014 soit les trois (03) mois (Avril – Mai et Juin). Sur les 1999 villages, 1544 villages ont semé et 455 villages sont sans semis. Il ressort ainsi du commentaire de la Direction régionale de l’Agriculture (DRA) que les effets des phénomènes exceptionnels sur les cultures notamment la sécheresse, les vents violents de sable amène à retenir qu’à la date du 30 juin dernier, le pourcentage réel est de 77% de semis pour la région.

Zakari Mamane ORTN/ONEP Tillabéri


Lire également

 Tahoua/campagne agricole, 3ème décade juin 2014 : 1.325 villages agricoles sur les 1 603 ont effectué des semis partiels
L’installation de la campagne d’hivernage 2014 évolue vers la normalité  dans la région de Tahoua, notamment à la faveur des précipitations enregistrées au cours de la troisième décade du mois de juin2014, souligne un rapport établi cette semaine par le service des Statistiques de la Direction Régionale de l’Agriculture de Tahoua.


Il ressort du rapport que sur les 1.603 villages agricoles de la région, 1325 ont effectué des semis partiels, de la 3ème décade du mois d’Avril à la troisième décade du mois de juin 2014(soit 82,66%). En fin juin, on dénombre quelques 278 villages agricoles qui n’ont pas encore semé, soit 17,84% de la région.


Concernant la situation pluviométrique, cette année, sur les 53 postes pluviométriques de la région, 28 postes sont excédentaires dont 9 de plus de 50mm. 19 postes sont déficitaires. Le plus grand cumul de la région a été enregistré à Dosseye (Konni), avec 152, 4 mm en 9 jours. Le minimum a été observé à Tébaram dans le département de Tahoua, où il est seulement tombé 3,5mm de pluie en deux Jours !


Pour l’ensemble de la région, la situation des stades phonologiques des cultures varie de la levée (50%), à la levée avancée (38%) et tallage (12%) pour le mil. La situation phytosanitaire est calme, réaffirme M. Gamatché, Directeur Régional de l’Agriculture de Tahoua.


Selon le rapport de M. Tankari Oubandawaki, responsable des Statistiques à la Direction régionale de l’Agriculture, Tahoua dispose de 53120 litres de produits phytosanitaires pour une capacité d’intervention de 62.640 ha. Ce stock inclut les pesticides de la CNLA destinés à la lutte contre le criquet pèlerin, constitués de 50.000 L dont 40.000 L de pyrical 240 UL et 10.000L de pyrical 480 UL.


Quant à la situation alimentaire, elle est caractérisée par la hausse des prix des céréales pendant la deuxième décade du mois de Juin 2014, notifie le rapport de l’Agriculture. L’an dernier, à la même époque, les prix des céréales étaient en baisse. Mais, cette année comme l’an passé, les principaux marchés sont régulièrement approvisionnés en produits vivriers de toutes sortes.

Ravic Mahamadou Mamoudou, ANP-ONEP/Tahoua

07 juillet 2014
Publié le 07 juillet 2014
Source : Le Sahel

{module 583}