jeudi, 16 octobre 2014 05:26

Lancement des activités de sensibilisation sur l’agriculture familiale : échanger sur les enjeux de l’agriculture familiale au Niger

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le président du Conseil national de la Recherche agronomique (CNRA) Pr Abdoulaye Gouro, a procédé lundi après midi au Centre culturel franco-nigérien Jean Rouch (CCFN/JR) de Niamey au lancement des activités d’information et de sensibilisation sur l’agriculture familiale. La cérémonie a enregistré la présence des représentants des institutions de recherche, des chercheurs et étudiants, des représentants des associations des producteurs et de plusieurs acteurs.


En ouvrant la cérémonie, le Professeur Abdoulaye Gouro a rappelé que suite aux différentes crises alimentaires qu’a connues le monde dont celles de 2007-2008, les questions agricoles, sont désormais devenues centrales dans la stratégie internationale pour le développement humain. C’est ce qui justifie aussi le choix porté sur l’agriculture familiale pour 2014. C’est ainsi qu’en 2011, l’ONU a décidé de dédier l’année 2014 à  l’agriculture familiale.
En effet, l’agriculture familiale concerne plus d’un milliard de personnes et engage plus de 500.000.000 d’exploitations familiales dans le monde. D’après le président du CNRA, elle est le modèle le plus répandu dans la planète. Elle produit 70% de la production alimentaire mondiale. Autres éléments de son importance, c’est que l’agriculture familiale préserve les produits alimentaires, contribue à une  alimentation saine et équilibrée, conserve la biodiversité agricole mondiale, et stimule les économies locales. ‘’Elle est malheureusement peu connue et bien d’attention lui est accordée en termes de politique, de connaissances et de techniques'’ devait déplorer le Pr Abdoulaye Gouro.
Le président du CNRA a en outre ajouté que les objectifs assignés à ces activités consistent à mener des réflexions pour apporter un appui à l’élaboration de politiques agricoles, environnementales et sociales favorables à l’Agriculture familiale, produire des connaissances et améliorer leur diffusion, sensibiliser le public sur les enjeux de l’agriculture familiale, mieux comprendre les besoins, les contraintes et le potentiel de cette agriculture afin d’apporter un soutien technique, et enfin créer des synergies pour renforcer le développement durable.
C’est pourquoi le secrétariat exécutif du CNRA et ses partenaires, l’IRD, l’UAM, le centre Agrhymet, le PPAO et bien d’autres acteurs, avec l’appui de la coopération française et de l’Institut français de la recherche agronomique ont voulu partager avec toutes les parties prenantes et le secteur d’intervention, des idées, des savoirs, mais aussi des questions sur l’agriculture familiale. «Notre action consistera en des tables rondes, des projections de films, des conférences, mais aussi en des visites de sites agricoles » a conclu l’agronome Abdoulaye Gouro. Ces activités se dérouleront pendant un mois aussi bien à Niamey qu’a l’intérieur du pays.
Hamsatou Anabo  (stagiaire)

 

16 octobre 2014
Source : Le Sahel