jeudi, 16 octobre 2014 05:31

Célébration, aujourd’hui, de la Journée Mondiale de l'Alimentation «Les agriculteurs familiaux doivent produire suffisamment de nourritures pour eux-mêmes et pour les autres », déclare le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Maidadji AlambeyA l’occasion de la célébration de la Journée Mondiale de l'Alimentation (JMA), le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, M. Maïdadji Alambey, a livré, hier, un message dans lequel il a situé le contexte dans lequel notre pays célèbre cette journée mais aussi les efforts que déploient le Gouvernement, ses partenaires et toute la population nigérienne pour endiguer la faim. Cette année, l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) a proclamé 2014 «Année internationale de l'agriculture familiale».

 


Cette journée intervient selon le ministre d’Etat, ministre de
l’Agriculture, pendant la période de récoltes à l'issue d'une campagne agricole d'hivernage qui s'achève sous de bons auspices. Elle intervient aussi au moment où la lutte contre la faim progresse dans le monde entier malgré que quelques 805 millions de personnes n'ont toujours pas suffisamment à manger. En effet, citant les estimations de la FAO, le ministre d’Etat a indiqué que soixante-trois (63) pays en développement dont le nôtre, ont déjà atteint l'Objectif du Millénaire pour le développement à savoir «réduire de moitié, d'ici à 2015, la proportion de personnes souffrant de sous-alimentation chronique».
Consciente de cet enjeu, la FAO a, d’après M. Maïdadji Alambey, proclamé 2014 «Année internationale de l'agriculture familiale». La Journée mondiale de l'alimentation 2014 rend hommage à la contribution des agriculteurs familiaux, à la sécurité alimentaire et au développement durable car ils nourrissent le monde et prennent soin de la terre. Le ministre d’Etat d’ajouter que la situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture dressée par la FAO montre qu'environ 500 des 570 millions d'exploitations agricoles dans le monde sont dirigées par des familles, faisant ainsi des agriculteurs familiaux les principaux gardiens de nos ressources naturelles. Pour lui, l’agriculture familiale est le premier secteur employeur de la planète. Elle fournit plus de 80% de la  nourriture mondiale en valeur, elle est le principal producteur d'aliments frais. ‘’C'est dans le but d'assurer à toute la population nigérienne une alimentation suffisante et adéquate, que Président de la République a conçu et mis en œuvre l'Initiative 3 N, «les Nigériens Nourrissent les Nigériens». Cette révolution verte fera en sorte que désormais, sécheresse ne soit plus synonyme de famine chez nous’’ a déclaré le ministre d’Etat à l’Agriculture.
Par ailleurs, relève M. Maidadji Alambey, les progrès dans la recherche de la sécurité alimentaire se poursuivront grâce à une constante volonté d'anticipation et d'actions pour bouter à jamais la faim et la malnutrition hors de nos frontières. Les réformes nécessaires à la transformation et à la modernisation de notre agriculture sont conduites afin de renforcer les systèmes de production irrigués et pluviaux et améliorer les revenus des producteurs et des acteurs sur tous les maillons de la chaîne de valeur agricole.
Aussi, précise le ministre d’Etat, les agriculteurs familiaux doivent produire suffisamment de nourritures pour eux-mêmes et pour les autres. Ils doivent également en tirer un revenu que leur permettra d'acheter des intrants tels que des semences et des engrais, mais aussi de mener une vie décente, et notamment de financer l'éducation de leurs enfants et d'autres besoins sans oublier que les femmes et les jeunes dans le cadre des efforts concertés ; visant à promouvoir une croissance économique écologiquement viable et propice à l'intégration sociale.

Mamane Abdoulaye

16 octobre 2014
Source : Le Sahel

 

Dernière modification le jeudi, 16 octobre 2014 05:50