vendredi, 26 décembre 2014 10:21

Renforcement de la filière poisson dans la région de Tillabéri : Des échanges enrichissants sur la promotion d’une pèche éco-responsable face aux effets du changement climatique

Évaluer cet élément
(0 Votes)

‘’Comment promouvoir une pêche éco-responsable face aux effets du changement climatique’’? Tel est le thème central de l’atelier régional qui a regroupé, le vendredi  19 décembre dernier à la salle des réunions du Gouvernorat, tous les acteurs du secteur de la pêche venus des départements de Tillabéri, d’Ayorou et de Gothèye.


Cette rencontre, qui s’inscrit dans le cadre du projet de renforcement de la Résilience des femmes de la filière poisson face aux changements climatique (PROREF), un projet de la fondation ‘’Guri Vie Meilleure’’, a été organisée en partenariat avec le MEPAD qui intervient également dans cette filière dans les départements  concernés. Le PROREF s’inscrit  dans la dynamique visant à apporter des mesures d’adaptation, mais aussi de prévention par rapport aux risques inhérents aux effets du changement climatique.
Le Projet de renforcement de la résilience des femmes de la filière poisson face aux changements climatiques (PROREF) soumis par la Fondation Guri Vie Meilleure a été accepté par le fonds du NEPAD pour le changement climatique qui a d’ailleurs apporté son soutien financier pour sa mise en œuvre par le biais de l’ONG AIDD mandatée par la fondation Guri Vie Meilleure.  
Peu après l’intervention du vice-maire de la commune, M. Moussa Douma, le secrétaire général adjoint de la région, M. Ari Mani Mamadou, qui procédait à l’ouverture  de l’atelier, a indiqué que c’est consciente du fait que le développement du secteur de la pêche doit intégrer ce phénomène préoccupant qui est le changement climatique, que la fondation Guri Vie Meilleure a initié, avec l’appui financier de ses partenaires, la création du Projet de renforcement de la résilience des femmes de la filière du poisson (PROREF). Ce projet, a-t-il ajouté, s’appuie sur les actions directes de la filière poisson que sont les mareyeuses, les femmes transformatrices et les services techniques de la Direction de l’Environnement de Tillabéri.  
Le secrétaire général adjoint de la région a indiqué que les objectifs de cette rencontre d’échanges cadrent parfaitement avec le Programme de Renaissance du Niger du Président de la République, Chef de l’Etat, SE. Issoufou  Mahamadou, car s’inscrivant dans la poursuite de l’amélioration des conditions de vie des populations.

 Zakari Mamane ONEP/Tillabéri