lundi, 23 mars 2015 06:17

Réunion des ministres de l’Agriculture et de l’Elevage préparatoire à la 5ème réunion du Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire dans l’espace UEMOA : Conjugaison des efforts pour une véritable transformation de l’agriculture dans la sous-r

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les ministres de l’Agriculture et de l’Elevage des pays membres de l’UEMOA se sont réunis, samedi dernier, au Palais des Congrès de Niamey. Cette rencontre qui se tient en prélude à la 5ème réunion du Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire, ce lundi même à  Niamey, a été présidée par le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture, M. Maïdagi Allambeye,

en présence des ministres venus des huit pays membres de l’union ainsi qu’une la Commission de l’UEMOA conduite par le président Cheikhe Hadjibou Soumaré. Cette première session 2015 de la réunion des ministres de l’Agriculture et de l’Elevage des pays membres de l’UEMOA porte sur un des chantiers majeurs de l’Union, en l’occurrence le volet sécurité alimentaire et nutritionnelle.
Au cours de cette rencontre, les ministres ont validé les travaux des experts et validé les options d’intervention. Les conclusions de ces travaux seront présentées au Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, président du comité de haut niveau sur la Sécurité Alimentaire, aujourd’hui même, lors de la 5ème réunion dudit Comité.
Dans son allocution d’ouverture de la rencontre, le ministre d’Etat,  ministre de l’Agriculture, M. Maïdagi Allambeye a noté que notre espace communautaire reste encore vulnérable face au problème de l’insécurité alimentaire, une situation qui nous impose de nous concerter régulièrement afin d’y apporter une solution définitive. « J’ai le plaisir de vous rappeler que mon pays est en phase avec cette dynamique régionale. L’ambitieuse Initiative 3N, «les Nigériens Nourrissent les Nigériens», lancée par SE. Issoufou Mahamadou, Président de la République, vise en effet à impulser une transformation profonde et du secteur agricole de notre pays, afin de lui faire jouer sa fonction essentielle de pourvoyeur de revenus aux populations et de garante de notre sécurité alimentaire et nutritionnelle », a notamment souligné le ministre d’Etat Maïdagi Allambeye.
Pour sa part, le président de la Commission de l’UEMOA, Cheikhe Hadjibou Soumaré, a indiqué que la problématique de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, qui est au centre de l’ensemble des préoccupations des pays de l’espace communautaire, nécessite une conjugaison des efforts. A ce titre, a indiqué le président de la Commission de l’UEMOA, le contenu du programme décennal communautaire de transformation de l’agriculture pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région est là pour concrétiser la mise en œuvre des orientations du Président du Comité de haut niveau sur la sécurité alimentaire. «Elaboré de manière inclusive avec l’appui technique de la FAO, le programme décennal contribue à la réalisation des objectifs de la politique agricole de l’Union. Il se donne l’ambition majeure de promouvoir durablement la transformation de l’agriculture sur la base de la constitution des chaines de valeur et de la concentration des efforts d’intervention dans des zones stratégiques (…). Il permet également, à  travers ses quatre composantes opérationnelles de donner aux petits producteurs la possibilité de se regrouper au sein de grandes exploitations familiales ou de grandes fermes modernes avec des conditions incitatives pour garantir un accès équitable au marché des intrants agricoles et des services techniques», a souligné Cheikhe Hadjibou Soumaré.
 Assane Soumana

23 mars 2015
Source : http://lesahel.org/