Sanef 2018

jeudi, 14 mai 2015 05:00

Rencontre de prise de contact et d’échange entre le Haut Commissaire à l’Initiative 3N et les partenaires : Renforcer davantage la collaboration avec les partenaires

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Après sa prise de fonction, le nouveau Haut Commissaire à l’Initiative 3N, Dr Ouendeba Botorou, a organisé, hier matin, une rencontre de prise de contact et d’échange avec les partenaires intervenant dans le cadre de l’Initiative 3N. Cette rencontre a enregistré la présence du représentant résident du PNUD, coordonnateur du Système des Nations Unies, du Vice-président du comité de pilotage multisectoriel du programme stratégique de l’axe 5 de l’I3N,  des représentants des Organisations internationales et sous régionales, ainsi que de nombreux invités.

Dans le mot introductif qu’il a prononcé en ouvrant cette rencontre, le Haut Commissaire à l’Initiative 3N, a rappelé que l’objectif de l’engagement pris par le Président de la République SEM Issoufou Mahamadou à travers l’Initiative 3N, est de mettre les populations nigériennes à l'abri de la famine et leur garantir les conditions d'une pleine participation à la production nationale et à l'amélioration de leurs revenus. Il s'agira, a ajouté Dr Ouendeba Botorou, d'assurer l'exploitation optimale du potentiel agricole de notre pays en faveur du développement du monde rural pour atteindre la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations. «Il s'agit pour moi au cours de cette rencontre de vous rassurer de notre ferme engagement quant au respect de tous les accords auparavant conclus avec vos différentes institutions et aussi vous réaffirmer notre volonté de continuer et de renforcer davantage notre collaboration pour la réussite de ce noble combat en vue d'assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle et le développement agricole durable au Niger » a dit le Haut Commissaire à l’Initiative 3N.  

Dr Ouendeba Botorou a souligné que depuis quatre ans, le Haut Commissariat à l’I3N et ses partenaires cheminent ensemble pour faire de l'Initiative 3N une réalité. Il a ajouté que, comme dans la conduite de tout exercice complexe, des difficultés rencontrées ont été surmontées, des réalisations accomplies et des succès et expériences capitalisées. « Cependant, il convient à présent de donner une impulsion supplémentaire à la mise en œuvre du Plan d'Accélération de l'initiative 3N afin d'atteindre les objectifs escomptés à l'horizon 2015. Il s'agit essentiellement de la maîtrise de l'eau ; de la mise en place des plateformes multifonctionnelles au niveau des communes «Maison de paysan» ; de l'accroissement des productions animales ; de la restauration et la protection des terres et des eaux ; de la transformation et de la commercialisation des produits  agroalimentaires ; et enfin de l'amélioration de l'état nutritionnel des couches les plus vulnérables » a indiqué le Haut Commissaire.   
Pour lui, le combat pour l'atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, parce que s'inscrivant dans la durée, doit se poursuivre avec plus de ténacité et d'opiniâtreté, plus d'engagement et de détermination, plus d'efforts et d'abnégation. Dr Ouendeba Botorou a salué l'active participation des agences aux travaux des différents comités de pilotage des programmes sectoriels en particulier du Comité de Pilotage Multisectoriel du Programme Stratégique de l'axe 5 de l'initiative 3N (CMPS5). «C'est le lieu aussi de souligner le rôle actif joué par cette instance dans la coordination, la concertation et la mobilisation des acteurs de la mise en œuvre de l'initiative 3N. Vous avez aussi contribué au processus de la mise en œuvre du concept et de la concrétisation de l'approche Communes de convergence fondée sur le principe de programmation, de synergie et de complémentarité des actions des différents intervenants en matière de développement communautaire autour des Programmes de Développement Communaux (PDC). La commune devient ainsi la porte d'entrée de l'initiative 3N » a-t-il dit.

Le Haut Commissaire à l’Initiative 3N a indiqué que l'année 2015 est pour l'Initiative 3N une année charnière. Cette année ajoute-t-il, marque la fin du premier Programme d'investissement (2012-2015) ; elle est aussi celle de l'élaboration du prochain Programme d'investissement 2016-2020. «Cette double opportunité pose pour nous le délicat problème de l'évaluation exhaustive de ce qui a été réalisé aussi bien en termes quantitatifs que   qualitatifs, mais aussi l'appréciation de ce qui reste à faire, et la programmation de ce qu'il faut faire dans le prochain cycle d'investissement de l'Initiative 3N », a-t-il conclu.
Quant au Vice-président du Comité de pilotage Multisectoriel du Programme Stratégique de l'axe 5 de l'initiative 3N, M. Fodé N’Diaye, il a remercié le Haut Commissaire pour cette initiative de rencontre de prise de contact et de présentation de la nouvelle feuille de route. Il a exprimé l’importance que les partenaires techniques et financiers attachent à l’agenda de sécurité alimentaire et nutritionnel en général et à l’Initiative 3N en particulier. M. Fodé N’Diaye a réitéré toute la disponibilité des partenaires à poursuivre le chemin pour capitaliser, renforcer, corriger et ajuster afin d’avoir un impact plus important dans cet agenda.
 Oumarou Moussa

14 avril 2015
Source : http://lesahel.org/