vendredi, 29 mai 2015 12:50

Réunion d'information et d'échanges sur le Programme du Fonds International de Développement Agricole (FIDA) au Niger : Améliorer les conditions de vie des producteurs et de leurs familles

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Fonds International de Développement Agricole (FIDA), en partenariat avec le Ministère de l’Agriculture, a organisé, hier matin au Grand Hôtel de Niamey, une réunion d'informations et d'échanges sur son programme au Niger.

C’est le directeur de cabinet du Ministère de l’Agriculture, M. Seydou Oumarou, qui a présidé l’ouverture de ladite réunion en présence des cadres dudit ministère, du chargé du portefeuille FIDA au Niger, M. Vincenzo Galastro, et de plusieurs acteurs intervenant dans le domaine. L’objectif de cette rencontre est d'organiser une séance d'échanges sur les interventions du FIDA au Niger et plus spécifiquement faire une communication à l'intention des acteurs de l'Etat, des différents partenaires et de la population bénéficiaire afin de contribuer au partage des expériences.
Au cours de la journée d’échanges, les participants ont suivi des présentations faites par les équipes des différents projets qui ont été complétées par la mission du FIDA, puis un documentaire sur les réalisations du FIDA au Niger,  et cela dans l’optique que ces échanges amélioreront davantage la visibilité des actions des deux partenaires et permettront une meilleure synergie et une harmonisation des interventions des différents partenaires au développement dans les régions concernées.
En ouvrant les travaux de la rencontre, le directeur de cabinet du Ministère de l’Agriculture, M. Seydou Oumarou, a rappelé que le FIDA intervient au Niger depuis une trentaine d'années. La coopération entre cette institution et le Niger a connu une évolution à partir de 2013 dans un cadre global d'intervention défini par le Programme d'Option Stratégique pour le Niger 2013-2018. Aujourd'hui, outre les projets en cours d'exécution, à savoir le Projet d'Appui à la Sécurité Alimentaire et au Développement dans la région de Maradi (PASADEM) et le Projet de Petite Irrigation (PPI) Ruwanmu qui intervient dans les régions de Tahoua, Maradi et Zinder, le Niger vient de formuler le Programme de Développement de l'Agriculture Familiale (ProDAF 2015-2023) qui interviendra dans les régions de Maradi, Tahoua et Zinder afin de capitaliser les acquis des projets cités et mettre en échelle leurs interventions.
Selon M. Seydou Oumarou, avec le ProDAF, le portefeuille Niger se classe parmi les premiers pays membres, en termes d'appuis du FIDA. ‘’Cela est rendu possible grâce à la disponibilité de M. Vincenzo Galastro, chargé de portefeuille FIDA pour le Niger en 2010. Avec lui, les interventions du FIDA au Niger ont connu un accroissement substantiel se traduisant par une mobilisation de fonds de plus de 60 millions de dollars en faveur des projets en cours’’, a-t-il ajouté.
Il s'agit, a-t-il expliqué, du Projet d'Appui à la Sécurité Alimentaire et au Développement dans la région de Maradi (PASADEM), entré en vigueur le 12 mars 2012, pour une durée de six ans,  mobilisant un montant global de 31,7 millions de dollars dont 22,2 millions sur financement FIDA, 2,7 millions en cofinancement FIDA/PAM et 5,5 millions du Gouvernement de la République du Niger. Puis il y a le Projet de Petite Irrigation (PPI) Ruwanmu entré en vigueur le 19 février 2013, pour une durée de 5 ans, mobilisant un montant de 25,6 millions de dollars dont le prêt de 18,76 millions du Fonds Fiduciaire Espagnol (FFE), le prêt de 1,7 million du FIDA, le don de 1 million du FIDA et 4,1 millions du Gouvernement du Niger. Vient ensuite le Projet d'Urgence d'Appui à la Sécurité Alimentaire et au Développement Rural Plus (PUSADER+) d'un montant de 6 millions de dollars sur financement additionnel de l'OFID, couvrant les régions de Tahoua et Maradi, qui  a démarré ses activités en 2014 et sera clôturé en 2017.
Auparavant, le chargé du portefeuille FIDA au Niger, M. Vincenzo Galastro, a estimé que cette rencontre est un événement très important qui consacre l’aboutissement heureux mais aussi un début émouvant d'un long parcours réalisé en partenariat entre le Niger et le FIDA dans la conception et la réalisation du Programme de Développement de l'Agriculture Familiale PRODAF dans les régions de Maradi, Tahoua et Zinder.
Pour lui, une étape est franchie, mais déjà une nouvelle commence avec une feuille de route très chargée pleine de défis à relever. Cette étape nécessitera encore plus d'engagements de la part du FIDA afin de concrétiser la signature et la mise en vigueur des accords de ce nouveau Programme dont l'approbation par le FIDA est intervenue le 22 avril 2015 lors de son 114ème conseil d’administration.
Par ailleurs, M. Vincenzo Galastro a assuré que ce programme constitue un outil de mise en œuvre des politiques sectorielles de l'Etat en matière de développement du secteur rural, particulièrement le Programme de Développement Economique et Social (PDES) et l'Initiative 3N, dans la prochaine décennie. Il a ajouté que ce Programme met au centre de son identité stratégique et opérationnelle l'agriculture familiale comme modèle socio-économique de croissance économique durable et inclusive, et qu’avec 210 millions de dollars US mobilisés, il s’agit là d’un programme très important actuellement en cours en appui aux producteurs familiaux au Niger, et peut-être dans la sous-région.
Mamane Abdoulaye(onep)

29 mai 2015
Source : http://lesahel.org/