mardi, 09 juin 2015 09:08

1ère réunion de pilotage du projet intégration de la résilience climatique dans la production agricole et pastorale : Renforcer la résilience des populations vulnérables

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture, M. Illa Djimraou a présidé, hier matin à l’hôtel Africa Hall de Niamey, l’ouverture des travaux de la 1ère réunion du pilotage du projet « Intégration de la résilience climatique dans la production agricole et pastorale pour la sécurité alimentaire des zones vulnérables à travers l’approche Champs école ». Cette rencontre a enregistré la présence du représentant de la FAO, M. Amadou Ouattara et des membres de pilotage de ce projet.

Ce projet financé par GEF et cofinancé par PROMOVARE, la FAO et la délégation de l’Union Européenne et le PPAAO a pour objectif l’amélioration de la capacité du secteur agricole et pastoral du Niger face au changement climatique en intégrant les pratiques et stratégies d’adoption au changement climatique dans les politiques et programmes de développement en cours, mais également d’aider les parties prenantes à adopter un processus  pragmatique sur le terrain à travers l’approche Champs Ecoles Producteurs. Il se déroulera sur quatre (4) années avec pour zone d’intervention cinq (5) régions du Niger à savoir Dosso, Maradi, Tahoua, Tillabéry et Zinder.
En ouvrant les travaux de cette rencontre entre les membres du comité du projet, le secrétaire général du ministère de l’Agriculture, M. Illa Djimraou  a rappelé que cette rencontre fait suite à la validation de la phase préparatoire le 13 décembre dernier. Cette rencontre est une occasion pour les participants d’échanger sur la matrice des résultats du dispositif institutionnel, le plan du travail et  budget 2015 du projet qui va permettre de renforcer les capacités des secteurs agricoles et pastorales du Niger pour faire face au changement climatique et la variabilité climatique en intégrant les technologies et stratégies d’adaptation dans les initiatives, les
programmes et politiques de développement au Niger.
Le Secrétaire général du ministère de l’Agriculture a salué le partenariat Niger/FAO qui a abouti à la formulation et au financement de ce projet novateur par sa stratégie de mobilisation sociale et par les liens méthodologiques qui seront développés  entre les approches testées et avérées.  M. Illa Djimraou  a indiqué aux participants qu’ils doivent aujourd’hui comprendre l’ensemble des secteurs qui peuvent renforcer la résilience du système de production agricole et pastorale et aider par des mesures adéquates et pragmatiques à l’atteinte de la sécurité alimentaires des zones rurales vulnérables en  se conformant aux orientations déclinées  dans l’I3N.
Pour sa part, le représentant de la FAO, M. Amadou Aouttara a, au nom de cette institution, réaffirmé, le soutien de la FAO qui mettra tous les efforts nécessaires pour l’atteinte des objectifs de ce  projet. Il a remercié tous les acteurs qui ont facilité le financement dudit projet à travers leurs appuis techniques et stratégiques permettant d’intégrer l’adaptation aux changements climatiques dans les initiatives du programme de développement agricole et pastoral en cours au Niger ainsi que l’intégration des questions d’adaptation aux changements
climatiques dans les politiques et programmes. Il a par la suite estimé qu’avec l’unité de coordination et les différents acteurs qui sont engagés dans la mise en œuvre, les résultats escomptés seront atteints. Il a toutefois précisé que la FAO suivra avec beaucoup d’intérêt toutes les activités du projet et apportera le soutien nécessaire à la mise en œuvre de ce projet pour le bien être de la population nigérienne.

Mamane Abdoulaye(onep)

09 juin 2015
Source : http://lesahel.org/