jeudi, 02 juillet 2015 07:34

Maradi/Session du Cadre régional de dialogue et de concertation des acteurs de l’Initiative 3N : Renforcement de la participation des acteurs pour une meilleure gestion de la sécurité alimentaire

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Du 25 au 26 juin 2015, s’est tenue dans la salle de réunion de l’hôtel de ville de Maradi, la réunion du Cadre  Régional de dialogue et de Concertation des Acteurs (CRCA) de l’Initiative 3N.  La  cérémonie d’ouverture de cette réunion, présidée par le Haut Commissaire à l’initiative 3N, Dr Ouendeba Botorou, a été marquée respectivement par les discours de bienvenue et de remerciement du 1er vice président du Conseil de ville de Maradi, du 1er vice-Président du Conseil Régional et de celui du Gouverneur  de la Région de Maradi, M. Abdou Mamane. 

Cette session a également enregistré la présence des  Préfets,   des Maires, des représentants des Sultanats de Katsina et du Gobir,  des responsables des services techniques, ceux des projets et ONG, des organisations paysannes ainsi que les responsables de la société civile.
A noter que depuis la mise en place de l’Initiative 3N, c’est la première fois que se tient la réunion du cadre régional de concertation des acteurs (CRCA), une opportunité que les participants ont salué à l’unanimité, compte tenue de l’importance de cette tribune en matière de partages de données et d’expériences relatives à la mise en œuvre de l’I3N dans la Région de Maradi. La première journée a été entièrement consacrée aux communications liminaires et autres exposés en vue de favoriser une compréhension homogène des acteurs.
La première communication, présentée par un membre du Haut Commissariat, a été axée sur la présentation d’une note introductive sur les missions et le fonctionnement de l’Initiative 3N. La deuxième communication, développée par M. Djillou Issaka Coordonateur régional de l’I3N, a porté sur les différentes instances qui constituent les démembrements opérationnels de l’Initiative 3N dans la région, les départements et les communes. Ce sont: Le Comité Régional de Concertation  des Acteurs (CRCA), le Comité Technique Régional (CTR), le Comité Technique Départemental (CTD) et le Comité de Concertation  Communal des Acteurs (CCCA). Toutes ces instances jouent chacune,  en ce qui la concerne, un rôle de mobilisation, de suivi et de coordination des actions. Poursuivant son exposé, le coordonnateur régional a fait l’analyse de la situation au niveau de la région de Maradi, faisant ressortir les forces, les faiblesses, les opportunités, les limites, les difficultés  et des recommandations y afférentes. Il a particulièrement insisté sur le concept de la Maison du Paysan, un concept qui n'est encore bien  approprié par certains acteurs.

Ce fut autour de l'Assistant Technique  de présenter les  différents résultats obtenus dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d'accélération 2014-2015 de I3N, notamment en matière d' infrastructures, d’équipements et intrants agricoles, de produits phytosanitaires, d’aliments de bétail, de produits vétérinaires, de moulins, de batteuses, de décortiqueuses, etc. Concernant le volet renforcement des capacités des paysans, les réalisations portent sur  la construction des centres de formation en métiers, sur l’appui-conseil, la formation des coopératives et la mise en place des COGES, a-t-il poursuivit.
L’un des moments forts de cette journée a été la présentation par les responsables des projets, programmes et ONG, des actions  réalisées  entre 2014 et 2015 au sein de leurs structures respectives  ainsi que les difficultés rencontrées. Il ressort que, dans le cadre de la mise en œuvre de l’I3N dans la Région de Maradi, des projets comme
le PASADEM, le PPI RUWANMU, le PMERSA, le PADEL Mayahi, le PAC/RC, le PASE Safo et bien d’autres, ont joué et continuent de jouer un rôle important dans l’atteinte des nobles objectifs de l’Initiative «Les Nigériens nourrissent les Nigériens».
La deuxième journée de la session du CRCA a été consacrée aux travaux en groupes. Ainsi, trois (3) groupes ont prospecté sur les thématiques pertinentes suivantes : appui de la mise en œuvre de l’I3N par les projets et les partenaires intervenant dans les communes ; Plan d’accélération de l’I3N : Analyse de sa mise en œuvre et recommandations ; et enfin, comment rendre efficace les CRCA : Mécanisme de fonctionnement et besoins en renforcement des capacités.
La mise en commun des travaux de groupes a révelé de nouvelles propositions pour améliorer le fonctionnement des instances de l’I3N dans la région ainsi que la pleine participation des acteurs impliqués. L’ensemble des partenaires présents ont marqué leur adhésion totale à l’Initiative et se sont montrés disponibles pour accroitre leur engagement dans l’atteinte des objectifs de cet important outil de résilience nationale qu’est l’I3N.

El Kaougé Mahamane Lawaly
02 juillet 2015
Source : http://lesahel.org/