jeudi, 09 juillet 2015 06:07

Atelier régional de capitalisation du Projet Nariindu : Pour le développement de centres de collecte de lait local

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le Secrétaire général adjoint du Ministère de l’Elevage Dr Abouba Seydou a présidé, hier à Niamey, la cérémonie d’ouverture de l’atelier de capitalisation du Projet Nariindu.

Ce projet a pour objectif de consolider l’intégration des petits producteurs dans la chaîne de valeur lait afin d’améliorer les revenus des exploitations familiales pastorales. Cette rencontre a regroupé les acteurs de la filière lait et élevage du Niger, du Sénégal, de la Mauritanie, du Mali, des organisations d’éleveurs, des ONG nationales et internationales et des représentants des Plateformes d’Innovation de Niamey et de Tillabéri.
Ces assises qui dureront trois (3) jours vont permettre aux participants d’échanger sur les principaux résultats et enseignements du projet mais aussi sur les expériences des partenaires de l’élevage au Niger. Ils vont mettre cette occasion à profit pour partager les initiatives menées par des éleveurs du Sénégal, de  la Mauritanie et du Mali. Les participants  échangeront également au cours des sessions thématiques qui seront organisées autour des questions d’intérêt commun notamment les modèles économiques de ces dispositifs d’insertion des éleveurs au marché et la viabilité aux différents maillons de la filière; la gouvernance de cette dernière et le rôle des différents acteurs ; la place des femmes dans les filières lait et le rôle des politiques publiques dans l’appui au développement des filières lait.
Dans son discours d’ouverture, le Secrétaire général adjoint du Ministère de l’Elevage a souligné l’importance du projet Nariindu mis en œuvre depuis 2012 par un consortium d’ONG et d’organisations d’éleveurs conduit par l’IRAM1 et qui approvisionne durablement Niamey en lait local par les petits éleveurs.  Ce projet appuie aussi deux (2) centres de collecte laitiers à la périphérie de Niamey à savoir le centre de Hamdallaye établi en 2008 dans le cadre d’un projet précédent et celui de Kollo établi en 2013 dans le cadre de Nariindu. Selon Dr Abouba Seydou, Hamdallaye et Kollo sont actuellement les plus grands centres car ils collectent chacun plus de 1000 litres par jour. En effet, les volumes collectés sont en augmentation pour les deux centres et devraient continuer à augmenter.
Par ailleurs ajoute t-il, la forte demande en lait cru sur Niamey n’est toujours pas satisfaite et représente une opportunité pour les éleveurs. Cependant, la faiblesse de la productivité de cette filière et les difficultés de   commercialisation de cette denrée précieuse constituent des défis majeurs que les autorités de la 7ème République s’attèlent à relever. Ainsi au regard de la nature complexe des facteurs responsables à cette faible productivité et de la valorisation des productions, le programme de renaissance dans son volet Initiative 3N «les Nigériens Nourrissent les Nigériens» préconise comme solution une approche multidisciplinaire et intégrée basée sur des systèmes qui combinent adaptation et innovations sur l’amélioration génétique du cheptel laitier ; celle de l’alimentation et la production fourragère ; le renforcement des capacités des acteurs du secteur de l’élevage et le développement des opportunités des marchés. Le Secrétaire général adjoint du Ministère de l’Elevage a enfin encouragé les participants à des réflexions constructives pour approfondir les thèmes proposés de façon à en faire une véritable capitalisation au profit de tous les utilisateurs.

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)
08 juillet 2015
Source : http://lesahel.org/