lundi, 14 septembre 2015 05:04

Dosso / Agriculture : Le nouveau mil déjà sur le marché

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sorgho DossoDans la région de Dosso, les populations ont commencé à goûter aux fruits de leur dur labeur après, près de trois mois d’intenses travaux champêtres. On enregistre déjà l’arrivée du nouveau mil sur les marchés dans la zone de Gaya ce qui démontre une situation alimentaire satisfaisante sur l’ensemble de la région. 

Les céréales ont toujours été disponibles sur les marchés. Dosso bénéficie aussi de la vente à prix modéré et la distribution gratuite ciblée qui sont actuellement en cours dans la région.
Comme perspectives pour la campagne agricole 2015, un rapport de la direction régionale de l’agriculture indique que si les pluies se poursuivent jusqu’au 30 septembre 2015, une production bonne à moyenne est attendue sur les 75 % des superficies cultivées. Toutefois, au regard du déroulement actuel de la campagne et du risque d’un arrêt brusque des pluies, il est probable d’enregistrer un déficit céréalier. Pour pallier à titre préventif cette situation, souligne le directeur régional de l’agriculture par intérim M. Ibrahima Doubou, des actions concrètes ont été initiées par le gouvernement. Il s’agit de l’opération bouture de manioc qui sera effectuée sur 2.750 ha répartis dans l’ensemble des communes de la région et touchera 11.000 ménages.  
Dans la région de Dosso, l’installation de la campagne d’hivernage 2015 a été tardive. En effet,  précise le directeur régional par intérim de l’agriculture, 70 % des 1.722 villages agricoles que compte la région ont effectué leurs premiers semis à la 3ème décade de juin contre 99 % en 2014 à la même période. Les 30 % restant n’ont pu semer qu’à la 2ème décade du mois de juillet. Des pertes de semis ont été aussi enregistrées suite aux vents violents de sable, période de sécheresse, inondations observés au cours de la présente campagne. Au niveau de toute la région, 47 postes pluviométriques ont été suivis dont 13 seulement sont excédentaires par rapport à l’année 2014 pour la même période.


S’agissant de la situation phrénologique des cultures, le stade le moins avancé est la levée dont 1 % est observé particulièrement dans le département de Gaya, le stade dominant est la montaison qui enregistre 35 % et le stade le plus avancé avec 1 % de maturité est observé au niveau du département de Gaya. La situation phytosanitaire se caractérise par des attaques d’insectes floricoles sur le mil en épiaison-floraison dans le département de Gaya , Dosso, Dioundiou, Falmey, Dogondoutchi, Loga, Tibiri et la commune urbaine de Dosso.

Il faudrait aussi souligner des attaques de sautériaux dans le département de Dogondoutchi et de la mineuse de l’épi du mil dans les départements de Dosso, Dioundiou, Falmey, Tibiri et Boboye. Les traitements ont couvert 1093 ha sur les 3.547 déclarés infestés au 31 août 2015.
Cette année encore, les pluies ont occasionné d’importants dégâts dans la région de Dosso. Ces dégâts sont dus au retard de développement des cultures suite à l’excès d’eau des pluies sur les sols pauvres, les pertes importantes des cultures de riz, du maïs et du sorgho dans les départements de Gaya, Boboye, Falmey et de Dogondoutchi. En ce qui concerne les
villages à risque, à la date du 31 août 2015, il a été enregistré 534 villages à risque sur les 1.722 que compte la région soit 31 %.  Les causes principales sont liées à la sécheresse, le lessivage des sols, les inondations et le retard des semis.

Mahamane Amadou ONEP/ANP Dosso

14 septembre 2015
Source : http://lesahel.org/