mercredi, 06 janvier 2016 06:46

Niamey/2ème session du Comité Consultatif National de Gestion des Ressources Génétiques des Animaux d'Elevage (CCNGRGAE) : Pour une gestion optimale des ressources génétiques des animaux d'élevage

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La Direction générale de la production et des industries animales a organisé, hier matin, à travers sa cellule de coordination pour les ressources zoogénétiques, la 2ème session du Comité Consultatif National de Gestion des Ressources Génétiques des Animaux d'Elevage (CCNGRGAE).
Durant deux jours, les participants auront à discuter sur le rapport d’activités 2010-2015 de la cellule Ressources zoogénétiques, le plan d’actions mondial(PAM) de gestion des ressources zoogénétiques, le statut des ressources zoogénétiques et priorités stratégiques de développement au Niger, la stratégie et plan d’actions des ressources zoogénétiques, la projection d’un film d’Allan Savory sur le rôle des animaux dans les changements climatiques et enfin la mise en commun et la validation du document de stratégie et plan d’actions de gestion des ressources zoogénétiques.

En ouvrant les travaux, le Secrétaire général du ministère de l’Elevage, président du CCNGRGAE, M. Dramoitou Guessibo Boukari, a rappelé que la reconnaissance de la contribution substantielle des ressources zoogénétiques à l'agriculture mondiale a incité l'Organisation des Nations Unies pour l'Alimentation et l'Agriculture (FAO) à entreprendre en 1993, la définition d'une Stratégie Mondiale pour la gestion des ressources génétiques des animaux d'élevage. Ainsi, a-t-il ajouté, dès 1998, la FAO a assigné à sa Division de la Reproduction et de la Santé Animale, la fonction de Centre de coordination mondial pour les ressources zoogénétiques, chargé de la mise au point de la Stratégie mondiale et de la supervision de la préparation du premier rapport sur l'état des ressources zoogénétiques dans le monde.
Le président du Comité s’est réjoui que le deuxième rapport sur l'état des ressources zoogénétiques dans le monde ait été élaboré en 2014 avec une participation inclusive, active et remarquée de notre pays. M. Dramoitou Guessibo Boukari a indiqué que ces rapports ont fait ressortir que, sur les quelques 8.200 races animales déclarées à la FAO par les États membres, plus de 2.500 sont menacées d'extinction ou ont déjà disparu. Il a ajouté qu’au cours des six premières années de ce siècle, plus de 60 races, soit près d'une race par mois, ont disparu à tout jamais, emportant avec elles leur constitution génétique unique. Citant ces mêmes rapports, il a indiqué que les menaces importantes qui pèsent sur la diversité zoogénétique incluent l'extension rapide de la production intensive homogène à grande échelle, les politiques de développement et les stratégies de gestion inappropriées, les épizooties et programmes de contrôle ainsi que les différents types de catastrophes et urgences.
«Le processus d'élaboration de la Stratégie mondiale a permis à la communauté internationale d'adopter le premier Plan d'actions mondial pour les ressources zoogénétiques en septembre 2007 en Suisse», a-t-il rappelé. M. Dramoitou Guessibo Boukari a précisé que ce Plan d'action a été adopté par 109 délégations de pays lors de la Conférence. Les délégations ont également adopté une «Déclaration sur les ressources zoogénétiques», par laquelle les pays ont confirmé leurs responsabilités collectives et individuelles en matière de conservation, d'utilisation durable et de mise en valeur des ressources zoogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture.
Le président du CCNGRGAE a affirmé qu’en matière de gestion de la diversité biologique en général, le Niger a souscrit à plusieurs engagements internationaux, précisant que ces engagements sont en harmonie avec les dispositions communautaires, notamment celles de l'UEMOA et de la CEDEAO. Ils intègrent également le Plan d'actions mondial pour les ressources zoogénétiques qui cadre avec la Stratégie de Développement Durable de l'Elevage (SDDE 2013-2035).
Mamane Abdoulaye(onep)
06 janvier 2016
Source : http://lesahel.org/