vendredi, 24 juin 2016 02:36

Combattre efficacement les ennemis de culture

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Dans le cadre de la campagne agricole de cette année, la Direction Générale de la Protection des Végétaux (DGPV) indique que plusieurs dispositifs ont mises œuvre dans le cadre de la lutte contre les ennemis de cultures. Selon M. Moudi Mamane Sani, directeur général de la Protection des Végétaux, il s’agit, à travers les actions de la DGPV, de contribuer à l'atteinte des objectifs de l'Initiative 3N ‘’Les Nigériens Nourrissent les Nigériens’’. Pour effectuer les missions qui lui sont assignées, dont notamment celle de lutter contre les ennemis de culture, cette direction dispose de 115 agents répartis au niveau central et dans les directions régionales et départementales.

Du point de vue logistique, la Direction Générale de la Protection des Végétaux dispose d’un laboratoire qui lui permet de mener des travaux de recherche appliquée telle que celle concernant la lutte contre la chenille mineuse de l’épi de mil; de véhicules de prospection et de lutte phytosanitaire pour renforcer ses capacités d’intervention; de motos pour les postes de contrôle phytosanitaire et les antennes départementales de la protection des végétaux. La Direction Générale de la Protection des Végétaux a également une base aérienne de trois avions disponibles pour effectuer des interventions lorsque la situation l’exige. Pour le bon fonctionnement de cette base aérienne, un pilote saisonnier a été recruté, des mécaniciens d’avions ont été formés, les pistes d'atterrissage réfectionnées, et l’agrément de l'atelier des aéronefs a été renouvelé.

Par ailleurs, aussi bien au niveau national, régional que départemental, les techniciens et les chefs de districts agricoles ont bénéficié de plusieurs séances de formations.

‘’En ce qui concerne les activités, cette année la campagne a été lancé à Dosso par le ministre d’Etat en charge de l’Agriculture et de l’Elevage. Nous sommes au début de la campagne d’hivernage, et notre direction s’attèle à finaliser les préparatifs pour mener à bien les tâches qui nous sont assignées, dont celle de protéger efficacement les cultures. Les ennemis des cultures que nous redoutons le plus sont la chenille mineuse de l’épi de mil et la chenille mineuse de la tomate. Mais nous avons déjà commencé à prendre des dispositions pour limiter les dégâts’’, indique le directeur général de la Protection des Végétaux qui ajoute que la situation phytosanitaire générale est caractérisée par l'apparition de foyers localisés d'éclosions de sautereaux dans les départements de Boboye, Doutchi, Gaya, Falmey, Aguié, Konni, Tahoua, Filingué et Magaria, et la présence de rongeurs dans le département d'Abala.

Tout compte fait, a dit M. Moudi Mamane Sani, le dispositif de surveillance et de lutte sera renforcé pour la présente campagne agricole. A ce titre, il a été acquis et mis en place des pesticides, des appareils de traitement et des équipements de protection au niveau des régions. Le stock au niveau central est de 49. 351 litres et correspond à une couverture de 59. 943 hectares, tandis qu’au niveau des régions, le stock est de 74 415 litres pour la couverture de 94 682 hectares, soit une capacité d'intervention totale pour 154 625 hectares.

Samira Sabou(onep)

24 juin 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le samedi, 25 juin 2016 05:13