mercredi, 20 juillet 2016 09:05

Promotion de l'irrigation au Niger : Validation du Plan d'Action de la Stratégie de la Petite Irrigation au Niger (SPIN)

Évaluer cet élément
(1 Vote)

Répondre de manière efficace et efficiente aux demandes des producteurs ; harmoniser les approches ; mettre en place des mécanismes simplifiés d'accès au financement des aménagements ; contribuer à la gestion durable des ressources en terres et en eau ; appuyer les producteurs à mettre en valeur de manière optimale les terres irrigables, et faciliter l'accès aux marchés des produits de petite irrigation au Niger. Tels sont les objectifs poursuivis à travers l'élaboration du Plan d'Action de la Stratégie de la Petite Irrigation au Niger (SPIN), objet d'un atelier dont les travaux se déroulent depuis hier au Palais des congrès de Niamey.

C'est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, qui a présidé la cérémonie officielle d'ouverture de cet atelier consacré à la validation dudit plan d'action de la SPIN. C'était en présence du secrétaire général du Haut commissariat à l'Initiative 3N, des secrétaires généraux du ministère de l'Agriculture et de l'Elevage, ceux des régions, des présidents des Conseils régionaux, des représentants des Institutions et Organismes Internationaux, ceux des partenaires techniques et financiers (PTF), des responsables des projets, ONG et associations de développement et de plusieurs invités.
Dans son discours, le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture et de l'Elevage a rappelé que la Stratégie de la Petite Irrigation au Niger (SPIN) adoptée par le Gouvernement en avril 2015, est le fruit d'un long processus interactif d'échanges entre les multiples acteurs du secteur.
Cette stratégie consiste à favoriser la mise une plateforme commune de programmation des activités et à compléter les indicateurs des Stratégies de développement au Niger en particulier pour harmoniser les approches et le mécanisme de financement du secteur initiée par le Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage. Comme l'a souligné M. Albadé Abouba, cette plate-forme commune parfaitement avec les orientations du Président de la République Issoufou Mahamadou dans les objectifs de la Renaissance II notamment celui de «Faim Zéro d'ici 2020 » à travers la mise en œuvre de l'Initiative 3N, dont l'objectif est de contribuer à mettre les populations nigériennes à l'abri de la faim et leur garantir les conditions d'une pleine participation à la production nationale et à l'amélioration de leurs revenus.
En effet, explique le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture et de l'Elevage, les résultats attendus de la mise en œuvre de cette Stratégie concernent spécifiquement deux (2) dimensions intimement liées qui sont l'accroissement des productions par la petite irrigation et l'accroissement durable des revenus des producteurs. Ces deux dimensions contribuent à l'autosuffisance alimentaire et nutritionnelle, gage d'un développement durable de notre pays car la population dont la population dépend à plus de 80% de l'Agriculture et de l'Elevage. Aussi, la mise en œuvre du Plan d'Action de cette Stratégie projeté sur un horizon provisoire de dix (10) ans permettra l'émergence des producteurs professionnels pour la gestion des entreprises Agricoles ; un accroissement de 50% des productions sous irrigation à travers l'aménagement de 5.600 hectares de nouvelles terres ; la réhabilitation de 1.600 hectares de périmètres existants permettant ainsi l'exploitation potentielle de 7.200 hectares supplémentaires chaque année et une augmentation annuelle des productions de l'ordre de 20.000 tonnes d'équivalents céréaliers et les revenus des producteurs doublés à terme.
Selon le ministre d'Etat en charge de l'Agriculture et de l'Elevage, le bilan du Programme de Renaissance 1 a ressorti que la petite irrigation est un des meilleurs leviers pour une lutte efficace contre l'insécurité alimentaire et l'amélioration des revenus des petits agriculteurs familiaux et de fermiers agricoles. C'est pourquoi, dans le cadre du Programme de la Renaissance II, il est prévu l'aménagement en petite irrigation de 6.000 hectares et la consolidation de 1.600 hectares de petits périmètres existants. M. Albadé Abouba a en outre lancé, au nom du gouvernement, un appel pressant à tous les Partenaires Techniques et Financiers œuvrant dans le secteur de l'irrigation, d'aligner leurs interventions dans cette politique sectorielle du gouvernement qui représente désormais le cadre unique d'harmonisation, de synergie et de programmation de la composante ''Petite irrigation''.
Il a en fin remercié au nom du gouvernement du Niger et des bénéficiaires le gouvernement de la République Fédérale d'Allemagne qui, à travers la Coopération Technique (GIZ) a consenti des appuis constants et inestimables dans la lutte contre l'insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger ainsi que tous les Partenaires Techniques et Financiers pour leur soutien dans la recherche de la sécurité alimentaire de nos vaillantes populations. Pour sa part, le représentant de la Coopération Technique allemande (GIZ) a réitéré l'engagement de son Institution à œuvrer aux côtés du Ministère de l'Agriculture et de l'Elevage pour un développement harmonieux de la petite irrigation au Niger. C'est pour cela précise M. Andreas Müller que le gouvernement allemand a une fois de plus mandaté la GIZ pour la mise en œuvre du Programme de
Promotion de l'Agriculture
Productive (PromAP).

Aïchatou Hamma Wakasso(onep)
20 Juillet 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mercredi, 20 juillet 2016 09:43