mercredi, 27 juillet 2016 12:14

Mission de supervision et de suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Niamey : La ministre en charge de la Promotion de la femme visite plusieurs sites et villages dans le 2ème Arrondissement communal

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Depuis quelques jours plusieurs membres du gouvernement sillonnent les régions du pays dans le cadre des missions de supervision et de suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique. Dans la région de Niamey, c’est Dr Amadou Aïssata Issa Maïga, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, qui est désignée par le gouvernement pour conduire ces missions. C’est dans ce cadre qu’elle a présidé, hier matin dans la salle de réunion du Gouvernorat de Niamey, une cérémonie pour le lancement desdites missions. C’était en présence des députés nationaux au titre de la région, des autorités administratives, coutumières et religieuses, des Directeurs techniques, centraux et régionaux, ainsi que des responsables des forces de défenses et de sécurité de ladite région. Il faut souligner que ce lancement a été suivi par des visites dans le deuxième Arrondissement de Niamey.

Dans le discours qu’elle a prononcé à cette occasion, Dr Amadou Aïssata Issa Maïga Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant, Chef de la mission a décliné les objectifs assigné à sa mission. Ainsi, cinq (5) objectifs ont été définis, il s’agit de s’entretenir avec les populations sur l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2016 à travers notamment la situation agricole et pastorale, les points d’eau, le reboisement, la récupération des terres, les conséquences des inondations et des épisodes de sécheresses ; d’échanger avec les populations sur le bilan du programme d’urgence septembre 2015 à juin 2016 et sur l’opération bouture de manioc ; de faire le point sur l’état de mise en œuvre de l’initiative 3N avec un accent particulier sur la maison du paysan ; d’ échanger avec les populations sur les questions sociopolitiques et économique de l’heure telles que : la sécurité des personnes et de biens, la tenue des élections apaisées et sereines, la programme de la Renaissance acte 2 pour l’émergence du Niger et plus spécifiquement sur ‘axe 1 relatif à la renaissance culturelle et la situation sociale ; et enfin de faire un état des lieux des chantiers en cours dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de la santé, de l’hydraulique et de l’éducation.

Dans cette optique la Chef de la mission, Dr Amadou Aïssata Issa Maïga a demandé aux techniciens régionaux et aux cadres centraux, chacun dans son domaine et dans sa sphère de compétence, d’édifier les populations dans un langage clair et simple sur ces importants points. Elle a aussi exhorté toute l’équipe à s’approprier ces objectifs afin que sur le terrain, tous leurs efforts convergent vers l’atteinte des résultats de la mission. Dr Amadou Aïssata Issa Maïga, devait ensuite inviter les responsables techniques, politiques et administratifs ainsi que les élus locaux à orienter leurs interventions dans le sens de renforcer davantage la tolérance, la fraternité, la paix et l’esprit du travail pour un développement durable. Il faut aussi noter que la ministre a transmis, à l’ensemble de la population de cette région, les salutations des plus hautes autorités de la 7ème République. Elle s’est aussi réjouie de son choix pour conduire cette mission dans la région de Niamey.

Pour sa part, le Gouverneur de la Région de Niamey M. Hamidou Garba a, dans son allocution et au nom des populations de son entité administrative, souhaité la bienvenue à la Ministre de la

Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant ainsi que la délégation qui l’accompagne dans ce déplacement. Il a profité de cette occasion pour présenter les différentes directions et services relevant de sa région. Il a aussi souhaité à ce que cette mission se passe dans des très bonnes conditions et que des conclusions pertinentes sortent à l’issue de la synthèse générale. Aussitôt après cette cérémonie de lancement, la délégation s’est rendue dans le deuxième arrondissement communal de Niamey.

A cette première étape de la mission, la Ministre de la Promotion de la Femme et de Protection de l’Enfant, a visité plusieurs services d’approvisionnement en intrants et produits agricoles, des sites de maraichage et des ranchs ainsi que quelques champs. Dr Amadou Aïssata Issa Maïga a dirigé un meeting dans le village de Gorou Béri avant de tenir une réunion de synthèse de cette première étape avec les responsables administratives, techniques de la région et ceux du deuxième Arrondissement. La réunion s’est tenue dans la salle de réunions du deuxième Arrondissement de Niamey en présence des députés nationaux, du Maire du 2ème Arrondissement M. Garba Seydou, des Secrétaires Généraux de la Région de Niamey et des responsables des forces de défense et de sécurité au titre de la région.

La délégation a ensuite visité la direction régionale de la CAIMA pour s’enquérir de la disponibilité des intrants agricoles. A ce niveau, le Directeur régional de la CAIMA M. Idé Amadou et son équipe ont fourni des explications à la ministre et la délégation qui l’accompagne. Il ressort de ces explications une note de synthèse des stocks disponibles au niveau de la région de Niamey. En ce qui concerne les engrais et les fongicides il y a une disponibilité de 188 950 kg d’urée, 211 200 kg de NPK ou 15-15 et 9 324 kg de fongicides. Aucun problème n’a été signalé à ce niveau. La mission s’est aussi rendue sur un site maraicher et un ranch privé à Liman Koira. Sur ce site géré par deux groupements féminins, il est cultivé, du niébé, du sésame, du chou, de la tomate, du mil, du sorgho et plusieurs autres variétés.

A ce niveau, la présidente de l’un des Groupements Mme Zeinabou Seyni a donné plus d’explication à la ministre sur le fonctionnement du site et des groupements. Un accent a été mis sur l’élevage des bovins où des têtes ont été distribuées à certaines femmes en raison d’une tête pour deux femmes. Ces dernières, donneront à d’autres femmes la vache après que celle-ci ait mis bas. Des problèmes d’approvisionnement en eau ont été exposés à la Ministre et sa délégation. Il faut noter que ce site à été donné gracieusement à ces femmes par une bonne volonté pour dit-elle accompagner ces femmes dans le cadre de la politique de la promotion de la femme et du programme du Président de la République en particulier l’initiative 3N. Sur son chemin pour le village de Gorou Béri, la Délégation de la Ministre à fait une escale dans un champ pour saluer et encourager une cultivatrice d’une quarantaine d’année au nom de Moumey qui travaillait sous un soleil ardent. Celle -ci a exprimé sa joie pour avoir été honorée. Elle a salué la ministre et lui a demandé d’accompagner les femmes car cette année la pluie tarde à s’installerdéfinitivement. Sur place l’honorable Député Illa Mai Aya, très ému, a offert à cette femme une somme de 50 000 FCFA pour l’accompagner et l’encourager dans son travail.

La délégation a ensuite mis le cap sur le village de Gorou Béri où l’attend impatiemment la population du village et de ses alentours. Au cours du meeting tenu dans ce village, la ministre en charge de la Promotion de la femme s’est exprimée en langue pour d’abord transmettre les salutations du Président de la République et du Premier Ministre à la population de cette localité. Elle aussi a présenté les objectifs de cette mission à la population avant de l’entretenir sur le programme du la renaissance du Niger acte 2 plus précisément sur son axe I la renaissance culturelle. Dr Amadou Aïssata Issa Maïga a ainsi invité la population de Gorou Béri et environnant à s’approprier ce concept. Le Secrétaire Général du Gouvernorat de Niamey M. Zourkaleyni Maïga et le Maire du deuxième Arrondissement communal de Niamey M. Garba Seydou ont tour à tour pris la parole pour remercier la ministre. Ils ont aussi salué la population qui s’est mobilisée pour réserver à la délégation de la ministre un accueil chaleureux.

Le Maire Garba Seydou a lui salué les efforts de l’Etat dans plusieurs domaines en vue d’améliorer les conditions de vie des populations. Il a souligné que la campagne agricole s’est installée progressivement dans son entité administrative d’une manière globale. Ainsi il a relevé que le cumul pluviométrique enregistré à la date du 20 juillet 2016 est de l’ordre de 155 mm contre 153,3 à la même période de l’année dernière. Le chef du village de Gorou Béri, M. Yayé Mamadou et les représentantes des femmes du village ont saisi cette occasion pour exprimer leur satisfaction au gouvernement pour les efforts consentis à leur endroit. Cette tribune a vu le défilé des responsables de l’hydraulique, de l’élevage, de l’agriculture, de l’I3N pour présenter chacun en ce qui le concerne, la situation de son service. Au terme du meeting, la délégation de la ministre a visité le magasin du village avec une disponibilité en vivres qui couvre le besoin de la population.

Réunion de synthèse à la

Mairie du deuxième Arrondissement de Niamey

Dans l’après midi du même jour, la Ministre a dirigé une réunion de synthèse avec l’ensemble des responsables des services concernés par cette mission. Des remarques, des questions et des recommandations ont à cette occasion été faites par les participants. L’un des sujets qui a retenu l’attention de cette réunion c’est la mise en place de la Maison du paysan de cette entité administrative. Le Coordonnateur régional de l’Initiative 3N et la Directrice Générale de l’agriculture ont tous apporté des explications sur la mise en place de cette structure. Huit (8) élément fondamentaux sont nécessaires pour la mise en place de la Maison du paysan. Il s’agit d’un bloc administrative, d’une centrale de stockage d’aliment pour bétail, d’un centrale d’approvisionnement en intrants agricoles, d’une centrale de réparation des matériels agricoles, d’une radio communautaire, d’un dispositif de crédit décentralisé et enfin un centre de formation en métier agro-sylvo-pastoral et hydraulique.

Selon le Coordonnateur de l’I3N de la Région de Niamey, l’un des handicaps pour la mise en place de cette maison, c’est le manque d’un espace pour construire le bloc administrative qui est l’élément central. Par rapport aux recommandations, la Ministre a souligné que chaque année la mission élabore des recommandations, mais s’est demandée si ces recommandations ont fait l’objet de suivi ? La Ministre a souligné qu’il n’est pas normal de continuer à faire des recommandations qui ne sont pas suivies C’est pourquoi, tirant les conclusions de cette réunion, Dr Amadou Aïssata Issa Maïga a demandé la mise en place d’un comité chargé de suivre les recommandations.

Ali Maman(onep)

27 juillet 2016
Source : http://lesahel.org/