jeudi, 28 juillet 2016 10:06

Poursuite de la mission de supervision et suivi évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la Région de Niamey :Plusieurs services, champs, chantiers publics et groupements féminins visités par la ministre Dr Amadou Aïssata

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Le premier Arrondissement communal de la ville de Niamey a constitué la deuxième étape de la mission de supervision et suivi évaluation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2016 dans la Région de Niamey. La chef de cette mission, Dr Amadou Aïssata Issa Maïga, ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant a   visité hier, en compagnie d’une importante délégation, plusieurs services, champs, chantiers publics et groupements féminins de cette entité administrative de la ville de Niamey.

Un meeting et une réunion de synthèse de la mission ont sanctionné la mission. Plusieurs recommandations ont été formulées pour répondre aux attentes des populations.

Dans ce déplacement la Ministre de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant est accompagnée des députés nationaux au titre de la région de Niamey, du Gouverneur de la Région de Niamey, des conseillers Techniques du Président de la

République et du Premier Ministre, du Maire et ses adjoints ainsi que les conseillers élus du 1er Arrondissement auxquels il faut ajouter les Directeurs Techniques, régionaux et communaux de l’Agriculture, de l’élevage, de l’hydraulique, du Génie rural, de l’environnement et le coordonnateur régional de l’initiative 3N. Le chantier de construction d’une usine de traitement des boues ménagères, a constitué la première étape de cette mission. La construction de cette usine est financée par la Banque Mondiale à hauteur de 1.500 millions de francs CFA.

Dans l’explication qu’il a donnée à la délégation ministérielle, le représentant du bureau d’étude CGI/ CEHSIDI, a souligné que les travaux de construction seront exécutés par l’entreprise chinoise CCG et l’ouvrage comprend huit bassins de sédimentation et d’épuration. La capacité totale production de cette usine est de 230 m3/jour. Actuellement les travaux avance normalement avec environ 5% d’exécution 2mois après leur début, pour un délai de 11 mois. Une fois construite, cette usine contribuera à aider la ville de Niamey à faire face au problème d’assainissement de la ville. Le Niger est le seul pays de l’Afrique de l’Ouest qui ne dispose pas d’un tel ouvrage dans le cadre de l’assainissement alors que des pays comme le Sénégal sont à trois voire quatre usines de ce genre.

La délégation ministérielle s’est ensuite rendue sur le site de construction d’une digue de protection sur le fleuve Niger à Kossey. Sur place la délégation a trouvé le personnel de l’entreprise en charge de la construction de la digue en plein travail. D’après l’un des techniciens, les travaux seront exécutés dans un délai de 10 mois. Le site maraicher de Gabou Goura a constitué la prochaine étape de cette

visite. Un groupement féminin expérimente sur ce site une nouvelle approche de la pratique des cultures maraichères dénommé SHEP. Cette approche est la suite d’un voyage d’étude et de formation à l’endroit des cadres de l’agriculture en Afrique et à Tokyo sur l’initiative de la JICA. Elle a fait ses preuves dans plusieurs pays d’Afrique dont le Kenya et le Niger est à la phase de son expérimentation avant la vulgarisation sur l’ensemble du pays. La vision de cette approche est produire pour vendre avec pour l’objectif l’autonomisation des petits exploitants horticoles. 56 femmes travaillent sur ce site d’expérimentation d’une superficie de 2ha dont ¼ destiné à la culture du manioc, ½ à diverses spéculations (piment, poivron, chou, tomate, etc.) et 1ha pour la culture du moringa.

Dr Amadou Aïssata Issa Maïga a mis à profit cette occasion pour échanger avec la population notamment le groupement féminin. Le Maire, le Gouverneur et la Ministre ont tenu un langage clair et simple, mais plein de conseils à l’endroit des femmes. Lors de ces échanges, la ministre en charge de la Promotion de la femme s’est beaucoup appesantie sur la scolarisation de la jeune fille et les conséquences du mariage précoce. La présidente du groupement féminin a pour sa part exposé à la délégation le problème d’approvisionnement en eau qui menace d’année en année leurs activités. Le service de l’Hydraulique a été instruit pour procéder à une étude afin de trouver une solution à ce problème. Les femmes ont aussi demandé un appui en matériel pour travailler la terre et un autre en faveur de l’embouche. Relativement au problème de labour, le maire a informé ces femmes de la disponibilité de trois tracteurs. Il suffit tout simplement que le groupement écrive à la Mairie pour demander ce matériel.

La ministre Amadou Aïssata Issa Maïga et sa délégation ont ensuite mis le cap sur le village de Tondi Koira où elles ont

visité la Maison du Paysan et le habbanaye gros bétails dudit village. A la Maison du Paysan construite par le PAC3 sur financement de la Banque Mondiale, la délégation a reçu des explications sur le fonctionnement, la mission et les objectifs de cette Maison avant de visiter l’ensemble des structures prévues dans le cadre mise en œuvre de cette Maison. Ainsi, le Coordonnateur régional de l’I3N de Niamey et celui du PAC3 ont à chaque étape entretenu la mission sur ce volet de l’Initiative 3N qu’est la Maaison du paysan. Au stade actuel la construction de la maison est terminée. Il reste la réception qui interviendra incessamment. Au niveau de Habbanaye gros bétails 4 têtes ont été mises à la disposition du groupement féminin de ce village. Sur les 4 têtes 3 ont déjà mis bas. Là aussi des explications ont été données à la délégation ministérielle sur le fonctionnement, la procédure et le transfère de ces vaches à d’autres femmes.

En route le village de Gorou Banda où a lieu le meeting, la délégation ministérielle a marqué une escale dans un champ pour constater de visu, l’avancement des cultures. Au cours du meeting, le chef du village de Gorou Banda et le maire du 1er arrondissement ont souhaité la bienvenue à la délégation ministérielle. Le maire du 1er arrondissement a ensuite présenté son entité administrative qui est composé de 11 villages agricoles et totalisant une population de 220.000 habitants. Le Maire Boubacar Hamadou a évoqué les multiples appuis dont a   bénéficié sa population de la part du gouvernement et ses partenaires. Il a ainsi au nom de cette population, demandé à la Ministre de transmettre leur gratitude au Président de la République et au Premier Ministre ainsi qu’à l’ensemble du gouvernement de la 7ème République.

La Ministre en charge de la Promotion de la Femme a transmis à ces populations, les salutations des plus hautes autorités de la 7ème République avec à leur tête le Président de la République, chef de l’Etat SE Issoufou Mahamadou. Elle a ensuite expliqué aux populations les objectifs de sa mission. A noter que la pluie est venue gratifier cette mission. Dans l’après midi une réunion de synthèse a réuni l’ensemble des acteurs (autorités, cadres et représentants des populations) dans la salle de réunions de la Mairie du 1er Arrondissement. A cette occasion les directeurs techniques régionaux et communaux ont présenté les difficultés qu’ils rencontrent dans le cadre de la mise en œuvre de leurs activités. Des recommandations ont été aussi formulées.

Ali Maman(onep)

28 juillet 2016
Source : http://lesahel.org/