mercredi, 17 août 2016 00:58

Pastoralisme : Lancement de la 1ère caravane nationale de mobilisation contre l’accaparement des terres pastorales au Niger conduite par le ROPEN

Évaluer cet élément
(0 Votes)

La gouvernance foncière est au centre de toutes les réflexions des différents acteurs de la société civile à tous les niveaux : international, sous-régional et local. Elle est caractérisée par le phénomène d’accaparement des terres pastorales et agricoles lié à des ventes illégales ou l’occupation par des industriels internationaux.

Conscientes des enjeux de cette question, les organisations de la société civile se mobilisent pour lutter contre l’accaparement des terres à travers des actions de mobilisation et de dénonciation.

C’est dans cette logique que «la campagne sauvons les terres pastorales » a initié du 08 au 15/08/2016 une caravane nationale de mobilisation pour sillonner trois régions du Niger à savoir Dosso, Tahoua et Maradi.

Cette caravane est conduite par le Président du ROPEN, M. Amadou Halilou avec l’appui financier de l’ILC (international land coalition) à travers CALI3.

L’objectif de cette caravane est de sensibiliser les populations sur l’ampleur de l’accaparement des terres de renforcer les actions de plaidoyer de la campagne «sauvons les terres pastorales», et obtenir des autorités leur soutien aux actions de sécurisation des espaces pastoraux.

Pour le Président du ROPEN «Les espaces pastoraux diminuent chaque année au Niger. Avec leur disparition, ce sont à la fois une activité économique et un mode de vie qui sont menacés. Le phénomène d’accaparement des terres touche toutes les populations riveraines, accentuant ainsi leur vulnérabilité. Aussi, la mobilité pastorale est affectée. A l'avenir, cela va compromettre le droit à l'alimentation des populations. Sans terres pas d'agriculture familiale, pas d’élevage or, l'élevage est la deuxième source de l'économie nationale.»

Pourtant l’analyse de l’environnement institutionnel fait ressortir l’existence d’une panoplie de textes législatifs et réglementaires concernant et/ou touchant l’élevage et les éleveurs notamment l’ordonnance 2010-029 du 20 mai relative au pastoralisme qui définit et précise les principes fondamentaux et les règles régissant le pastoralisme au Niger.

Au sortir de cette de caravane nous tirons un bilan très satisfaisant vu l’engouement que cela a suscité au niveau des ces trois régions.

Je remercie les caravaniers pour leur engagement et l’esprit de bon sens dont ils ont fait preuve, les autorités administratives, les services techniques, les PTF, les OSC.

Correspondant particulière de M.T. Ismael (ROPEN)

17 août 2016
Source : http://lesahel.org/