Imprimer cette page
mardi, 30 août 2016 02:50

Situation de la campagne agricole à la deuxième décade du mois d’août 2016 : Pluviometrie satisfaisante sur toute la bande agricole

Évaluer cet élément
(0 Votes)

Sorgho Niger BoosterSelon le Bulletin agro-hydro-météorologique décadaire N°8 publié en date du 20 août 2016 par la Direction nationale de la Météorologie, la deuxième décade du mois d’août 2016 a été caractérisée par des précipitations faibles à modérées sur la majeure partie du pays. Le cumul pluviométrique décadaire dépasse 75 mm au niveau de plusieurs localités des régions de Tillaberi, Dosso, Tahoua, Maradi et Zinder.

Le cumul pluviométrique saisonnier au 20 août 2016 varie entre 300 et 655 mm. Ce cumul comparé à celui de l’année passée et à la moyenne établie sur la période 1981-2010, est respectivement excédentaire sur 68 et 72% de postes suivis.

Selon le bulletin, « les précipitations enregistrées au cours de cette décade ont permis la satisfaction des besoins en eau des cultures sur toute la bande agricole. En effet l’indice décadaire de satisfaction des besoins en eau des cultures et l’indice cumulé indiquant la satisfaction des besoins en eau de ces cultures depuis leur installation ont varié respectivement entre 60 et 100% et entre 71 et 100 % dans la zone agricole. Quant aux réserves en eau des sols en fin de décade, elles ont varié entre 26 et 52 mm au niveau des localités les plus arrosées du pays. Cependant, ces réserves sont faibles (moins de 10 mm) au niveau de certaines localités des départements de Filingué et Tahoua.».

La même source précise que les températures moyennes et l’humidité de l’air sont en légère hausse par rapport à la décade passée et ont varié respectivement entre 26,6 et 30,8°C et entre 64 et 84%. «L’évapotranspiration est en baisse avec une valeur comprise entre 4 et 8 mm/jr. Quant à la durée de l’insolation, elle a connu une hausse par rapport à la décade précédente et a varié entre 6 à 10 heures. Toutes ces conditions sont favorables à la floraison des cultures », souligne le Bulletin.

La situation agricole révèle un état des cultures dans l’ensemble satisfaisant. En effet, la 2ème décade du mois d’août 2016 a été marquée par des pluies plus ou moins régulières dans la zone agricole du pays. On assiste à une amélioration significative de l’état des cultures. Sur le plan phytosanitaire, des attaques de faible ampleur de plusieurs ennemis de cultures ont été signalées. La situation alimentaire s’est traduite par un niveau des prix acceptable des denrées alimentaires sur les marchés par rapport à la décade précédente.

La situation des semis fait ressortir qu’à la date du 20 Août 2016, il restait encore 50

villages sans semis dans la région d’Agadez; dont 14 villages du département d’Arlit, 10 du département d’Iférouane et 26 de Tchirozérine.

Sur le plan phénologique, les stades de développement des cultures varient, pour le mil, de la levée à la maturité observée dans les départements de Gaya, Madarounfa et Say avec comme stade dominant la Montaison, et pour le sorgho, de la levée à la grenaison observée dans les régions de Maradi et Tahoua.

Au niveau de la situation alimentaire, les cours des produits se caractérisent au cours de cette décade par une faible baisse des prix des céréales sorgho et maïs, comparée à la décade passée. Comparés à la même période en 2015, on constate une forte hausse des prix de toutes ces denrées à l’exception du Niébé qui affiche une baisse de 5%.

Dans le domaine phytosanitaire la situation était marquée au cours de cette décade par « une reprise des interventions aériennes contre les sauteriaux dans la région de Tahoua ; la persistance des foyers d’attaques de sauteriaux dans les départements de Goudoumaria, Mainé-Soroa, N’Guigmi, Bermo, Dakoro, Madarounfa, Abalak, Bagaroua, Konni, Tahoua, Keita, Tchintabaraden, Bankilaré, Gothèye, Belbedji, Damagaram-Takaya, Gouré, Tanout et apparition de nouveaux foyers dans les départements de Tchirozérine, Diffa, Bouza, Illéla, Madaoua, Malbaza, Tassara et Ouallam; l’apparition de nouveaux foyers d’attaques de chenilles défoliatrices sur les légumineuses dans les départements de Tchirozérine, Bosso, Mainé-Soroa, Gouré, Kantché et Takiéta ; la persistance d’attaques d’insectes floricoles sur le mil dans les départements de Gaya, Dosso, Loga, Dioundiou, Doutchi, Tibiri, Madarounfa, Aguié, Balléyara, Kollo, Say et apparition de nouveaux foyers dans les   départements de Boboye,

Dakoro, Guidan Roumdji, Tessaoua, Malbaza, Aballa, Filingué, Téra, Torodi, Dungass, Kantché, Mirriah et Gouré ; et le début des opérations de lutte biologique contre la chenille mineuse de l’épi de mil avec le lâcher de son ennemi naturel Habrobracon hebetor dans les départements de Dosso, Falmey, Aballa, Konni et Malbaza ».

Pour ce qui est des phénomènes exceptionnels, il est noté des cas d’inondations signalés à Aderbissenet et Tchirozérine ; une inondation au bord du fleuve à Falmey

(Région de Dosso) ; des inondations de 263 ha de champs dans Karofane(Bouza) et dans 28 villages de la région de Tillabéri dont 10 à Abala et 18 à Ouallam. Ailleurs on a enregistré des périodes sèches suivies de vent de sable notamment dans les villages de Mainadi à Bagaroua(Tahoua) et dans 15 villages du département de Belbedji (Zinder).

Les perspectives sur le plan phytosanitaire prévoient que de nouvelles infestations de sauteriaux et d’insectes floricoles pourraient être enregistrées du fait des conditions écologiques favorables; de nouvelles infestations pourraient être observées sur les légumineuses (arachide et niébé); les manifestations d’oiseaux pourraient être

observées dans les régions où le mil est en épiaison/grenaison ; les lâchers de Habrabracon hebetor seront généralisés dans toutes les zones identifiées favorables à l’apparition de la mineuse de l’épi, la surveillance et les traitements des foyers d’infestations se poursuivront par voies terrestre et aérienne.

Assane Soumana (Source : Bulletin agro-hydro-météorologique décadaire)

30 août 2016
Source : http://lesahel.org/

Dernière modification le mardi, 30 août 2016 03:26

Dernier de Nigerdiaspora