Agriculture

chefs-traditionnels-DossoUn séminaire national de renforcement des capacités des chefs traditionnels et des magistrats sur la sécurisation du foncier pastoral au Niger a ouvert ses travaux dimanche 10 juin dernier à Dosso, à l’initiative de l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), de concert avec le Comité National du Code Rural.

La cérémonie d’ouverture des travaux a été présidée par le Secrétaire général de la région de Dosso M. Assoumana Amadou en présence du premier Vice-président du Conseil Régional de Dosso M. Boubacar Oumarou, du Secrétaire permanent du Comité National du Code rural M. Abey Bazou Alhou et de nombreux invités.

Ce séminaire fait suite aux états généraux sur le foncier rural tenu du 13 au 16 février dernier. A l’issue de cette importante rencontre, des recommandations ont été formulées dont entre autres celles visant à doter notre pays d’une politique foncière cohérente basée sur une approche participative et inclusive. Cette politique devrait se construire sur la base d’une note d’orientation et d’une feuille de route validée par les assises des états généraux.

Dans l’allocution qu’il a prononcée à l’ouverture des travaux, le Secrétaire général de la région de Dosso M. Assoumana Amadou a indiqué que dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route pour l’élaboration d’une politique foncière rurale pour le Niger, il est prévu entre autres la tenue des séminaires thématiques en vue d’alimenter et d’enrichir le processus de formulation de la politique par la prise en compte des préoccupations clés des acteurs.

Imprimer E-mail

Agriculture