Forfaitt-ORANGE-4G

Agriculture

Première édition du Festival International du Mil (FESTIMIL) : Promotion de la production et de la consommation du mil Le ministre d’Etat, Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a présidé ce matin à l’Académie des Arts Martiaux (ACAM) de Niamey, la première édition du Festival International du Mil (FESTIMIL).

Ce festival qui a pour objectif de promouvoir l'alimentation saine et équilibrée de la famille particulièrement en milieu rural, afin de mieux lutter contre la malnutrition est placé sous le thème de : « Défis et perspectives de la culture de mil.

Les organisateurs visent à faire connaitre l'importance de la culture du mil, renforcer la concertation et la synergie entre les acteurs de la chaîne de valeur du mil, attirer l'attention des investisseurs sur la nécessité de soutenir la production du mil et de mettre en exergue le rôle fondamental du mil dans l'équilibre alimentaire et la lutte contre la faim et la malnutrition.

Dans le discours qu’il a prononcé en cette occasion, le Ministre Albadé Abouba, a souligné que, depuis l'antiquité, les sociétés africains ont fait du mil leur base alimentaire surtout dans l'espace du Sahel en général et au Niger en particulier. Selon le ministre d’Etat, la production nationale du petit millet est de l'ordre de quatre (4) millions de tonnes par an, ce qui représente environ 75 % des céréales consommées au Niger. Il est transformé et consommé sous diverses formes, en bouillie, pâte, couscous, galettes, etc. Cette importante consommation du mil reste liée aux habitudes alimentaires ancestrales et à des méthodes de préparation traditionnelles, sans en connaître véritablement les vertus et les qualités nutritionnelles de cette céréale rustique et climato-résiliente.

Il a cité des résultats des travaux de recherches démontrant qu'un grain de mil contient environ 10,6% de protéines, 5,1% de lipides, 66,7% d'amidon, 1,3% de fibres brutes et 1,9% d'éléments minéraux. L'apport en vitamines du mil est également appréciable, de l'ordre de 0,22 mg de vitamines A par 100 g de grains.

Première édition du Festival International du Mil (FESTIMIL) : Promotion de la production et de la consommation du milLe mil apparaît ainsi comme une alternative très précieuse dans le contexte de recherche de sécurité alimentaire et nutritionnelle aggravé par les effets des changements climatiques. Ainsi « en dépit de la faible productivité du mil, qui dépasse difficilement un rendement de 500 kg/ha, la production a été portée à plus de trois millions sept cent quatre vingt dix mille (3 790 000) tonnes sur une superficie d'environ sept (7) millions d’hectares Pour sa part, la Première Dame, Dr Lalla Malika Issoufou, Présidente de la Fondation Tatali Iyali , marraine de cette édition, a indiqué « la présente cérémonie a pour vocation de donner une place de choix à la production du mil, à lui donner de la visibilité et à le valoriser.

Imprimer E-mail

Agriculture