Agriculture

sLes précipitations enregistrées au cours de la troisième décade du mois de Mai 2018 ont concerné plusieurs villages de la zone agricole du pays. Elles ont été faibles dans les régions de Diffa et Niamey, mais modérées dans les autres régions du pays. Néanmoins ces précipitations ont permis une amélioration du taux de couverture des semis au niveau de cinq régions du pays. Au stade actuel, le développement végétatif du mil reste encore dominé par la levée. L’information est donnée par le Ministère de l’agriculture et de l’élevage.

Situation pluviométrique

A la faveur des précipitations au cours de la décade, les relevés pluviométriques ont varié de 0,4 mm en 1 jour à Kanembakaché (Mayahi), à 60 mm en 2 jours à Loga.

Ailleurs, Les cumuls décadaires les plus importants ont atteint 58,7 mm en 1 jour à Ayorou, 50 mm en 1 jour à Sandiré (Balleyara), 24 mm en 1 jour à Kazoé (région de Zinder) ; 42mm en 1 jour à Dan Saga (Aguié / Maradi) ; 25mm et 27 mm en 1 jour respectivement à Guidan Mayaki et Dan Goulbi (Dakoro /Maradi) ; 40 mm en 1 jour à Dankassari( Doutchi) et 41 mm en 2 jours à Tessa ( Dosso).

Le poste pluviométrique ayant le cumul le plus élevé à cette date est celui de Tanda dans le département de Gaya avec 71,5mm en 4 jours de pluie.

Situation des semis

Au total 2994 villages agricoles ont effectué des semis effectifs ou partiels de mil soit 24 % des 12 384 villages agricoles contre 26 % l’année passée à la même période. A part quelques localités qui ont semé le sorgho à Zinder, les semis des autres cultures n’ont pas encore démarré. Situation Phénologique

La situation phénologique du mil reste largement dominée par la levée ; néanmoins le stade de levée avancée est observé au niveau des départements de Tibiri (9 villages) et d’Abalak.

Situation phytosanitaire

Il a été signalé des manifestations localisées de chenilles sur les semis de sorgho dans la commune de Bandé (Magaria/ Zinder) Situation des prix des denrées alimentaires

Le cours des prix des produits sur les marchés comparés à la décade passée affichent une très légère baisse pour le mil et le niébé. En revanche c’est une hausse qui est observée respectivement de 4% pour le maïs et 2,7% pour le riz importé. Comparés à leur niveau de l’année passée à la même période les prix de ces produits sont en baisse pour tous les produits exceptés le niébé qui accuse une hausse de 14%.

Phénomènes exceptionnels

Après les premiers semis, les jeunes pousses du mil dans certaines localités des départements de Madarounfa et Magaria souffrent déjà de la rupture des pluies. Il a été observé des vents très chauds qui ont fait souffrir les jeunes plants dans les communes de Dogo-Dogo et de Dungass (région de Zinder).

05 juin 2018
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Agriculture