Forfait Albarka

Préparatifs du SAHEL- Niger 2017 : La plate-forme paysanne s’active pour la réussite de l’évènement

Djibo Bagna Sahel Niger 2017 1Du 28 février au 5 mars 2017, se tiendra à Niamey, au Palais du 29 juillet, la troisième édition du Salon de l’Agriculture, de l’Hydraulique, de l’Environnement et de l’Elevage (SAHEL- Niger 2017) sous le thème « Promotion de l’Investissement Agricole Durable à travers l’Initiative 3N », les Nigériens Nourrissent les Nigériens.

Les objectifs du Salon sont de promouvoir les produits nigériens, de développer des échanges tant au niveau des professionnels nigériens qu’avec des professionnels étrangers, autour des techniques de production, de transformation et de commercialisation, de présenter des innovations dans les domaines prioritaires pour le développement des productions agro-sylvo-pastorales.

Selon M. Djibo Bagna, président de la Plate-forme paysanne du Niger, ce Salon est un espace que «nous avions cherché avec l’effort du Réseau National des Chambres d’Agriculture du Niger. Il constitue pour nous un lieu d’échanges entre les producteurs nigériens, sous-régionaux et africains. Ils viennent présenter leurs produits pour qu’ils soient appréciés. Dans cet espace, les producteurs arriveront à dialoguer avec les pouvoirs politiques, les partenaires, les chercheurs, le secteur privé et la population. »

Pour cette édition de 2017, le président de la plate forme paysanne affirme que, les organisations paysannes sont actives pour présenter les meilleurs produits. Les producteurs mettent aussi du professionnalisme sur la transformation de leurs produits. «Nous travaillons sur la technologie dans la chaîne afin que les producteurs aient des revenus conséquents. A savoir, comment augmenter la valeur des produits, leur conservation et la création de l’emploi. Avec la chaîne de valeur, ça permettra à ceux qui ont produit d’avoir des ressources. Il ya d’autres accompagnements par exemple la recherche dans le secteur agricole et l’élevage ainsi que le secteur privé. En ce moment on trouvera une réponse appropriée à la jeunesse. Cette dernière va s’impliquer davantage avec l’introduction de nouvelles technologies afin de trouver leur compte », a ajouté M. Djibo Bagna. Pour le président de la Plate-forme paysanne, avec les plates formes d’innovation créées, les jeunes peuvent collecter du lait et le transporter au Centre de regroupement pour sa transformation. C’est une forme de création d’emplois. Ces plates-formes a-t-il précisé, ont aussi permis la création des petites entreprises tout autour de la chaîne et les couches sociales sont impliquées. Il a en outre souligné, « nous avons un modèle de l’agriculture familiale dans ce secteur. On ne peut pas avancer dans la chaîne de production sans l’implication de la femme et les jeunes. Si nous voulons que le développement de notre secteur passe par l’Agriculture, il faut nécessairement renforcer la capacité de l’ensemble des acteurs et leur permettre d’accéder aux terres et aux facteurs de productions. On doit aussi les aider dans la transformation pour créer des petites industries et avoir des marchés favorables. C’est en cela que le SAHEL est important pour nous. Parce qu’il permet de mesurer les défis et savoir comment dans un marché global, on peut s’insérer. Si nos capacités sont renforcées, nous allons concourir à toutes les compétitions internationales de l’Agriculture avec des produits compétitifs qui font gagner des ressources au pays», a développé M. Djibo Bagna.

Il a ensuite indiqué que leur souhait est de trouver un espace approprié pour l’organisation des prochains Salons au Niger. « Quand vous prenez dans les pays de la sous-région, par exemple à Dakar, il existe un espace dédié pour les Salons où tous les conforts nécessaires existent pour accueillir les producteurs. Nous avons besoin que ce Salon soit placé sous la présidence des plus hautes autorités du pays pour montrer les atouts de l’Initiative 3N, les Nigériens Nourrissent les Nigériens. Nous lançons aussi un appel vibrant à la population pour qu’elle se mobilise et faire de cet évènement une réussite. Nous devrons montrer à la face du monde notre richesse agricole dans son ensemble, une richesse à la portée des populations », a conclu M. Djibo Bagna, président de la Plate-forme paysanne du Niger.

Seini Seydou Zakaria(onep)

28 mars 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture