Forfait Albarka

Fin de la mission de suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Niamey : Des constats satisfaisants dans l’ensemble

C’est sur une note de satisfaction qu’a pris fin la mission de suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique conduite, dans la région de Niamey, par la ministre de la Fonction Publique et de la Reforme Administrative, Dr. Amadou Aissata Issa Maïga. À la fin des différentes visites sur plusieurs sites dans les cinq arrondissements communaux de Niamey, une réunion de synthèse générale a été présidée par la ministre Amadou Aissata Issa Maïga samedi matin au gouvernorat. C’était en présence du gouverneur de la région de Niamey, M. Seydou Zataou Ali, du président intérimaire du Conseil de ville de Niamey, du maire du 3ème arrondissement communal et des cadres techniques des secteurs concernés.

Six jours durant, la mission a visité au niveau des cinq (5) arrondissements communaux, des champs agricoles, des groupements féminins bénéficiaires de l'opération «Habbanayé» gros bétail, une bourgoutière, des ouvrages hydrauliques, des koris, le magasin de stockage «UEMOA», une mare faucardée, des sites de récupération des terres, des points de vente à prix modéré d'aliments bétail et de vivres, des digues de protection contre les inondations, une Maison du paysan, des périmètres rizicoles et le chantier en cours de la première station de traitement des boues de vidange. En marge de cette mission, la chef de la délégation, Dr Amadou Aissata Issa Maïga a procédé au lancement des travaux d'enlèvement des ordures et de colmatage des routes.

Ces différentes visites suivies de meetings et des échanges ont permis à Dr Amadou Aissata Issa Maïga de dégager un certain nombre de constats. Au plan agricole, la mission d’évaluation a constaté un démarrage précoce de l'hivernage, une bonne préparation de la campagne agricole caractérisée par un placement par l'Etat de 31 tonnes de semences de mil, 75 tonnes d'engrais sur financement du PAC/ RC, des produits phytosanitaires. Tous les 34 villages agricoles ont semé à la deuxième décade du mois de mai, le stade dominant est la montaison pour le mil et la situation phytosanitaire est calme. En ce qui concerne la vente à prix modéré des vivres, la ministre Amadou Aissata Issa Maïga a noté, avec satisfaction, le déroulement de la troisième phase de l'opération. Les prix de céréales sont stables sur le marché. Par ailleurs, la région dispose de deux Maisons du paysan avec 5 éléments fonctionnels sur les 8 dans chacune d'entre elles.

Au plan pastoral, la mission a également noté une situation pastorale globalement satisfaisante grâce à une bonne régénération du pâturage, l'aménagement de 5,5 ha pour la culture de bourgou (plante fourragère), une complémentation assurée par 1 150 tonnes de son de blé et de tourteaux de graines de coton mis à la disposition des éleveurs par l'Etat et ses partenaires et vendus à prix modéré, ainsi qu’une situation sanitaire calme grâce à la vaccination gratuite de 148 057 têtes d'animaux contre les principales maladies. Au plan de l'hydraulique et de l'assainissement, la mission a visité une usine de traitement d'eau de 40 milles m3/j, une mini adduction d'eau potable. Elle a constaté le démarrage effectif de la construction du réservoir R 16 qui viendra améliorer la desserte en eau potable de la région, une bonne avancée des travaux de la station de traitement de boues de vidange.

Au plan de l'environnement la ministre Amadou Aissata Issa Maïga a constaté une production de 65.900 plants par l'effort propre des communes ; une superficie déclarée de 57,2 hectares de terres récupérées avec l'appui de deux ONG sur financement de la Cellule Crise Alimentaire; une mare faucardée sur une superficie de 6 hectares ayant permis la réalisation de 21 compostières. Dans le cadre de la mise en œuvre de l'Initiative 3N «les Nigériens Nourrissent les Nigériens », les populations ont été entretenues sur les opportunités de financement par le Fonds d'Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) ainsi que sur le Conseil Agricole. La ministre a eu aussi des échanges fructueux avec les populations des cinq Arrondissements Communaux sur plusieurs points dont la paix sociale, la sécurité, la résilience, la salubrité, le   patriotisme et la Gouvernance locale.

A cette occasion, elle a également noté le témoignage de gratitude des populations à l'endroit de SE Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat et de SE Brigi Rafini, Chef du Gouvernement pour le soutien constant et les appuis multiformes apportés. Un passage en revue des recommandations antérieures a permis à la ministre Amadou Aissata Issa Maïga de constater avec satisfaction qu'une bonne partie a été mise en œuvre. Dès lors, a-t-elle assuré, «nous pouvons gager que les recommandations formulées cette année feront l'objet d'une attention particulière ».  

Pour sa part, le gouverneur de la région de Niamey, M. Seydou Zataou Ali a, au nom de la population de sa région et de ses collaborateurs, remercié les autorités de la 7ème République pour cette heureuse initiative à l’endroit des « vaillantes populations ». « Vous n’avez pas hésité un seul instant à la tête de cette mission, bravant les intempéries, la chaleur, la poussière, la pluie à prendre contact avec les laborieuses populations de notre région pour être à l’écoute, vous exposant leurs satisfactions et leurs doléances auxquelles il faut envisager des solutions à court, moyen et long termes », a-t-il dit en s’adressant à la Ministre Amadou Aissata Issa Maïga.

Il faut noter qu’auparavant, à la 5ème journée de cette mission, la mission ministérielle conduite par Dr Amadou Aissata Issa Maïga a visité plusieurs sites au niveau de l’arrondissement communal Niamey V. A ce niveau, la ministre a successivement visité l’Aménagement Hydro-Agricole de Saguia, la zone inondable de Banga-Bana, la digue de protection de Lamordé, des points de ventes à pris modéré des céréales, d’engrais et des semences avant d’assister à un meeting au village de Guanguel. La mission ministérielle a retenu comme points saillants de cette visite, au niveau de l’Aménagement Hydro-agricole de Saguia, la satisfaction des exploitants car ils ont un rendement de 6,5T/ha ; ils ont aussi relève que le problème d’écoulement des produits relevé l’année dernière a été reglé. Cependant, la chef de mission a estimé qu’il est nécessaire de réhabiliter la digue pour mieux sécuriser le périmètre et au vu de l’empiétement des constructions privé sur l’espace du périmètre hydro-agricole réservé aux aménagements. Il faudrait, poursuit la ministre engager aussi le processus de libération de l’espace en rapport avec toutes les parties prenantes c'est-à-dire le gouvernorat, la mairie, l’Office National des Aménagements Hydro Agricoles (ONAHA) et les privés consternés.

Au niveau de Banga-Bana, la ministre a estimé qu’il faudrait en urgence déplacer une borne fontaine hors de la zone inondée afin de parer aux risques sanitaire d’une part, et d’autre part il faudrait entreprendre des travaux de drainage des eaux. Au niveau de la digue de protection de Lamordé, le constat est le même qu’au niveau des autres digues, les travaux sont en cours néanmoins avec beaucoup de retard. Enfin, pour ce qui est des points de vente des céréales à pris modéré d’engrais et de semences, la ministre a remarqué une grande affluence de la population et l’opération se déroule normalement. Lors des meetings, les populations ont exprimé leur remerciement pour les réalisations effectuées par l’Etat et ses partenaires. La ministre a conclu que la situation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique au niveau de l’arrondissement communal Niamey 5 est satisfaisante tout en précisant que l’une des préoccupations majeures que la population a soulevée est la réduction drastique des aires du pâturage, avant d’assurer que des dispositions seront prises pour atténuer ces difficultés.

Mamane Abdoulaye(onep)

31 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture