Orange Promo Tabaski

Fin de la mission de suivi de la situation agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2017 à Maradi : La campagne agricole 2017 prometteuse dans la région de Maradi

Kalla Moutari Maradi Campagne AgricoleDu 22 au 26 juillet 2017, le ministre de la défense Nationale, M. Kalla Moutari a mené dans la région de Maradi, une mission de suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2017. Durant cette mission qui l’a conduit dans les huit départements de la région, le ministre de la Défense Nationale a pu constater de lui-même l’état phénologique des cultures, et a visité des maisons de paysan, des réalisations d’ouvrages dans le cadre du génie civil, des réalisations hydrauliques, avant d’animer des meetings, au cours desquels il a développé plusieurs thèmes de l’heure.

Pour ce qui est des résultats de la campagne agro-sylvo- pastorale et hydraulique 2017 un exposé a été fait de la situation dans les secteurs de l’agriculture, l’élevage, le génie civil, l’environnement, l’hydraulique. Ces exposés ont clairement fait ressortir la situation dans ces différents domaines qui a permis au ministre Kalla Moutari de tirer une synthèse.

Le ministre a d’abord remercié les autorités régionales, les cadres départementaux pour leur engagement, le travail d’encadrement qu’ils font sur le terrain et les renseignements qu’ils ont fournis.

Pour ce qui est proprement de la campagne agricole, le ministre Kalla Moutari a fait remarquer que la saison s’est installée de manière précoce et très tôt, on a atteint les 100% de semi dans la région. « L’évolution est bonne, voire très bonne. Nous avons trois niveaux de culture, l’épiaison, la levée avancée et la levée. Si la pluie continue à se comporter comme elle le faisait, tous ces niveaux arriveront à terme » a-t-il dit.

Le ministre a affirmé qu’il n’y a aucun stress pour le moment, ni aucune menace sur les cultures. Nous espérons, poursuit-il, que les choses continuent de cette manière, quand bien même des dispositions sont prises pour parer aux urgences. Toutefois, il a rassuré que l’accompagnement de la population par gouvernement en cette période de soudure à travers la vente des vivres à prix modéré, la distribution gratuite ciblée se poursuivront. « Sur le terrain, les gens nous ont dit que sans ces opérations, ils n’auraient pas emblavé leurs champs. Cet accompagnement a donc été opportun et on ne peut que s‘en réjouir » a-t-il dit. Il a exhorté les cadres régionaux et départementaux à plus d’initiatives pour arrêter les mauvaises pratiques en cours dans la gestion des terres, des points d’eau, des couloirs de passage et dans l’attentisme car il faut de l’initiative s’engager davantage dans des actions d’intérêt commun.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

Lire également

Suivi de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Dosso : La campagne agricole est porteuse d’espoir

Le ministre des Mines, M. Moussa Hassane Barazé, a effectué du 24 au 28 juillet dernier une mission de suivi de l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique dans la région de Dosso. Cette mission avait pour objectifs de s’entretenir avec les populations sur l’installation de la campagne agro-sylvo-pastorale et hydraulique 2017-2018, d’échanger avec les populations sur le programme d’urgence d’appui à la campagne pastorale 2016-2017. Il s’agit aussi au cours de cette tournée du ministre des mines de faire le point sur la mise en œuvre de l’initiative 3N, d’échanger avec les populations sur les questions sociopolitiques et économiques de l’heure et d’échanger sur la mise en œuvre des projets et programmes intervenant dans les différentes régions.

A l’issue de cette mission qui a conduit la délégation ministérielle dans les 8 départements de la région, le ministre des mines a présidée le vendredi une réunion de synthèse. Il ressort de cette réunion que la campagne agricole 2017 dans la région de Dosso a été caractérisée par un démarrage précoce comparativement à celle de l’année 2016. Son installation a été progressive et à la 3ème décade du mois de juillet, tous les 1.755 villages agricoles de la région de Dosso ont bouclé les opérations de semis. A la date du 20 juillet 2017, la pluviométrie dans la région de Dosso comparée à l’année 2016 est caractérisée par des excédents à plus de 30% au niveau de 33 postes pluviométriques et des déficits très marqués de plus de 50% au niveau de 12 postes.

Les stades des cultures vont de la levée avancée pour 32% suivie du tallage 30%. Le stade le plus avancé est la floraison –grenaison à 7%. La situation phytosanitaire est elle marquée par des apparitions de sauteriaux dans les communes de Dan-Kassari et Soukoukoutane, des infestations de chenilles défoliatrices à Dioundiou, Falmey et Tibiri. A cela s’ajoute des périodes de sécheresse de 2 à 4 semaines dans les départements de Dogondoutchi, Loga, Falmey et Dosso et des inondations dans les localités de Sambéra, Tounouga et de Tanda.

Sur le plan pastoral, l’état a mis en place 1.750 tonnes d’aliments pour bétail destinées à la vente à prix modéré, 1.631.500 doses de vaccins contre la peste des petits ruminants, 581.700 doses de vaccins contre la péripneumonie contagieuse bovine et 19.500 doses de vaccins contre la pasteurellose des camelins ce qui a permis de vacciner 558.464 bovins, 1.130.030 petits ruminants et 5.952 camelins. La situation du pâturage s’est beaucoup améliorée avec la reprise des précipitations au cours de la deuxième décade du mois de juillet. Toutefois, cette situation est jugée médiocre dans la partie nord des départements de Doutchi et Loga.

La délégation ministérielle s’est aussi intéressée à la situation de l’hydraulique et de l’assainissement où l’état et ses partenaires ont investi à la date du 30 juin 2017 en virons 3.155.193.098 francs CFA dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des populations de la région de Dosso. En ce qui concerne la mise en œuvre de l’initiative 3N, sur les 3 maisons du paysan complètes prévues, celle de Margou est fonctionnelle. La mission a également partagé avec les acteurs   2 nouveaux instruments de l’initiative 3N : il s’agit du fonds d’investissement pour la société alimentaire et nutritionnelle et le conseil agricole.

Sur tout un autre point, la délégation ministérielle a entretenu les populations sur les questions sociopolitiques et économiques notamment la sécurité des personnes et de leurs biens avec des encouragements et soutiens aux forces de défense et de sécurité, la gouvernance des collectivités en lien avec le transfert imminent de 5 domaines de compétences.

Cette mission qui s’achève sur une note d’espoir avec l’installation effective de la campagne agro-sylvo-pastorale a été l’occasion pour le ministre Moussa Hassane Barazé de rassurer les populations de toutes leurs préoccupations qui a-t-il précisé seront examinées avec la plus grande attention par le gouvernement qui d’ores et déjà, pour pallier toute éventualité, prendra les mesures idoines afin de renforcer la sécurité alimentaire à travers notamment la pratique des cultures irriguées, le placement et la mise à disposition des intrants agricoles, la réalisation des travaux à haute intensité de main d’œuvre.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso

31 juillet 2017
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture