Forfait Albarka

Clôture, dimanche dernier, de la 3ème édition du Salon de l’Agriculture, de l’Hydraulique, de l’Environnement et de l’Elevage (SAHEL- Niger 2017) : MM. Alfari Yacouba Bonkano et Salifou Hatnidane de Niamey remportent le 1er prix

Cloture SAHEL Niger 2017Au terme de six (6) jours d’exposition, les lampions se sont éteints, dimanche dernier, sur la 3ème édition du Salon de l'Agriculture, de l'Hydraulique, de l'Environnement et de l'Elevage (Sahel- Niger 2017) au Palais du 29 juillet. C’est le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba qui a présidé  la cérémonie officielle de clôture du salon en présence des représentants des institutions nationales et internationales. A cette occasion, le jury a proclamé les résultats et a déscerné différents prix ont été attribués. Pour le ministre d’Etat Albadé Abouba, l'attribution des prix a été des plus difficiles, tant les prétendants étaient tous méritants.

Ainsi, le Grand Prix du Président de la République doté d’une enveloppe de 10 millions a été remporté par M. Alfari Yacouba Bonkano de Niamey pour sa ‘’Tomate en Poudre’’ et M. Salifou Hatnidane de Niamey pour son ‘’Bélier Oudah’’. Chacun a reçu la somme de cinq (5) millions de FCFA. Pour ce qui est du Prix du Président de l'Assemblée Nationale doté d’une enveloppe de cinq (5) millions de F CFA, il a été gagné pour les volets agriculture et élevage par Mme Amadou Adama Kimba de Niamey pour sa ‘’Soupe Composite Séchée’’ et El hadji Rabiou de Tahoua pour son ‘’Bouc du Sahel’’. Ils ont reçu chacun une enveloppe de 2,5 millions de FCFA.

Quant au Prix du Premier ministre doté d’une enveloppe de 3 millions de FCFA, il est allé respectivement pour les volets Ressources halieutiques et environnement à M. Bala Adainou pour son ‘’Lates niloticus (Capitaine)’’ issu d'une pisciculture artisanale et à Mme Salamatou Batré pour son ‘’Huile de Sclérocarya birrea (Dania, Diney) ; chacun a reçu une subvention de 1,5 million de FCFA.

En outre, des prix sectoriels (en raison de 600.000FCFA par secteur) ont été également attribués. Ainsi au titre du prix sectoriel Agriculture, le 1er prix, d’une enveloppe de 300.000FCFA, est remporté par Mme Soumana Ramatou de Niamey pour sa ‘’Farine infantile de Moringa PIEFT/PASP/NG’’, le 2ème prix, de 200.000FCFA  a été gagné par Mme Hadiza Nomao de Guidan Ider (Malbaza Tahoua) pour son ‘’Spaghetti et pâte alimentaire à base de niébé et de poudre de Moringa’’ tandis que le 3ème prix, d’une enveloppe de  100.000FCFA est allé à Mme Bachir Ma Roukya, Sahel Délice Niamey pour sa ‘’Farine améliorée de Dan Waké à l’ail’’. Pour le volet élevage, le 1er prix sectoriel a été remporté par M. Illou Adamou de Diffa pour son taurion Goudali, le 2ème prix par M. Abou Gonda de Tibiri Gobir Maradi pour son Kilichi assaisonné au souchet et le 3ème prix par M. Bazo Ibrah de Dagannamet Agadez pour son Taurion métis Azawak et Brésilien (Girlando).

Pour le volet Hydraulique et Environnement, le 1er prix sectoriel a été attribué à Mme Soumana Ramatou de Niamey pour sa ‘’Farine infantile de Moringa’’, le 2ème prix à Melle Mariama Abdoulaye de Niamey pour sa confiture de Gamsa et le 3ème prix à Dan Baki Dilli de la Coopérative des pêcheurs de Gaweye Tillia pour les Lates Niloticus et poissons divers. Pour le volet Innovation, c’est M. Djibrilla Seyni de Niamey qui remporte le 1er et le 2ème prix respectivement pour son Cuiseur à vapeur et le foyer amélioré Boutchi, tandis que le 3ème prix est allé à CONACOP/CDERMA Dosso pour son Cribleur de céréales. Enfin au titre des Meilleurs stands, le 1er prix est allé au stand du Maroc, le 2ème prix au stand AGROBISNESS Center et le 3ème prix au stand de la Fondation Afrique Jeune.

Le ‘’Sahel- Niger 2017’’ c’est 358 stands effectivement occupés, sept (7) pays de la CEDEAO, du Maghreb et de l’Europe  ont été représentés. D’après les organisateurs, le salon a enregistré quelque 100 000 visiteurs, soit le double de ce qui était initialement prévu, tandis que l’édition 2015’’ n’a enregistré que quelque 40.000 visiteurs. Plusieurs conférences et diverses thématiques ont été à l’agenda durant ces six (6) jours. Il s’agit entre autres de l’innovation technique et les équipements agricoles; les innovations dans les secteurs de l'Hydraulique, de la Pêche et de la Sylviculture; l'amélioration génétique des bovins locaux; la Gestion Intégrée des Ressources en Eau et les stratégies paysannes d'adaptation aux changements

climatiques.

Dans son discours de clôture du Salon, le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba, a de prime abord rappelé que la présence du Président de la République, Chef de l'Etat, le jour du lancement des activités de ce Salon est un message fort qui exprime la forte volonté politique pour une impulsion décisive en faveur du développement rural. Cette volonté s'est démontrée également par le temps qu'il a consacré, pour faire le tour complet des stands, et avec toute la patience qui sied pour écouter les producteurs et apprécier personnellement les résultats à travers la mise en œuvre de l'Initiative 3 N, les Nigériens Nourrissent les

Nigériens.

Le ministre a rassuré les producteurs et les professionnels intervenant dans les domaines agro-sylvo-pastoraux et halieutiques, que leurs requêtes exprimées avec force par le Président du RECA, seront soumises pour examen au Gouvernement, conformément à l'engagement tout aussi fort et solennel pris par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Brigi Rafini lors de la cérémonie de lancement de ce Salon.

De même, les recommandations

pertinentes qui seront issues de l'analyse bilan de la présente édition du Sahel-Niger, feront l'objet d'une attention toute particulière par son Département Ministériel. «La modernisation du secteur agricole est véritablement possible au Niger à travers un investissement durable dans l'entreprenariat agricole des Jeunes et des femmes qui sont les principaux piliers de ce processus. La vive admiration et l'exaltation observées, lors des visites des stands et des enclos représentent, à n'en point douter, des fondements solides pour cette transformation, dans l'optique de l'atteinte effective de l'objectif ‘’Faim zéro d'ici 2021’’ tel que défini dans le Programme de la Renaissance du Niger», a souligné le  ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage, M. Albadé Abouba. 

Il a ensuite précisé que le Gouvernement a déjà engagé plusieurs mesures telles que la conception et la mise en œuvre du Fonds d'Investissement pour la Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle (FISAN) par la mobilisation des fonds des Institutions, des fonds de l'Etat, des Projets et Programmes, pour financer les producteurs et promoteurs agricoles privés ; les investissements structurants agricoles; la recherche agronomique ; la structuration et le renforcement des capacités des organisations des producteurs et le conseil agricole.

En outre, le ministre Albadé Abouba a souligné l’installation de la Maison du Paysan au niveau de chaque Commune, avec en solde un ensemble de services intégrés. Cette structure en question est constituée en centre multifonctionnel devant servir aussi bien pour la vente des intrants agricoles et zootechniques, que pour l'information, la formation et l'éducation des producteurs. « L'objectif recherché à travers toutes ces dispositions, est la promotion d'une véritable révolution agricole tout en  favorisant, pour chaque filière existante ou à introduire, l'émergence de chaînes de valeurs permettant aux exploitations familiales de transformer sur place, les produits bruts en produits finis, prêts pour l'autoconsommation et l'exportation. La finalité demeure donc le cheminement

résolu de notre pays vers l'industrialisation des produits agro-sylvo-pastoraux et halieutiques. II s'agit aussi de résoudre les défis et d'un meilleur accès de nos produits aux marchés extérieurs », a indiqué le ministre d'Etat, ministre de l'Agriculture et de l'Elevage. C'est sur cette note d'espoir que le ministre Albadé Abouba a donné rendez-vous aux acteurs en  2018 pour la 4ème édition du SAHEL-Niger.

Samira Sabou(onep)

07 mars 2017 

Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture