Orange Money 300%

Pré évaluation de la campagne agro-sylvo pastorale 2017 : 18% des villages de la région sont déficitaires !

Pré évaluation de la campagne agro-sylvo pastorale 2017 : 18% des villages de la région sont déficitaires !S’entretenir avec la population sur les résultats qualitatifs de la campagne agro-sylvo pastorale et hydraulique 2017, tel est l’objectif assigné à la mission conduite du 9 au 12 novembre 2017 par le ministre de la défense, M. kalla Moutari, dans la région de Maradi. Il s’agit donc de faire le point sur la mise en œuvre des politiques publiques et apprécier leur impact réel sur les conditions de vie des populations de la région. En outre, la mission se propose de définir les ripostes adéquates aux problèmes rencontrés sur le terrain.

Au cours de la réunion de synthèse ayant autour du ministre de la défense, les autorités administratives et coutumières de la région de Maradi, les services techniques déconcentrés de l’Etat, ainsi que de nombreux invités, les responsables des services techniques régionaux, à savoir l’agriculture, l’élevage, le génie rural, l’hydraulique et l’environnement ont présenté les résultats de la campagne 2017. Ces résultats restent toutefois provisoires, puisqu’ils couvrent la période allant du 1er janvier au 31 octobre 2017.

Au plan agricole, l’Etat a consenti d’énormes efforts pour renforcer les capacités de production des paysans à travers des appuis en semences (1827 tonnes), en engrais (1813 tonnes), en fongicides (88.542 sachets), en pesticides (8467 litres), céréales (4773 tonnes pour la distribution gratuite et   2205 tonnes pour la vente la vente à prix modérés). Les pluies ont été précoces et régulières au démarrage de la campagne. Presque tous les départements ont enregistrés des attaques des ennemis des cultures, mais ces attaques ont été vite maîtrisées par l’intervention des services techniques. Environ 11000 hectares ont été infestés, dont plus de 8000 hectares traités. 478 villages agricoles sur les 2649 que compte sont déclarés déficitaires, soit 18%. A noter que les prix des céréales sont en légère hausse comparativement à l’année dernière à la même période. En définitive, la situation agricole reste globalement satisfaisante, en dépit de l’existence de zones déficitaires. Toutefois, il faudra intensifier les efforts pour appuyer ces villages pour leur permettre de surmonter le déficit enregistré.

Au plan pastoral, 2884 tonnes d’aliments bétail ont été placées dans la région pour faire face au déficit fourrager enregistré au cours de la saison 2016. En outre, plus de 6000 kits de petits ruminants ont été mis en place au profit des femmes vulnérables et 5333 têtes octroyées sous forme de « HABBANAYE ». Cependant, il faut signaler que la région de Maradi a enregistré cette année de un déficit 3. 227. 283 tonnes de matières sèches. La situation de la santé animale reste calme, grâce notamment aux opérations de vaccination financées par l’Etat et ses partenaires pour un montant de   1. 945.000 F CFA.

Dans le domaine de l’environnement, les activités menées tournent autour de la restauration des terres dégradées, la fixation des dunes, la production des plants, la plantation d’arbres, la protection de la régénération naturelle, l’empoissonnement des marres, la lutte contre les feux de brousse et la lutte les plantes envahissantes.

Dans le domaine du génie rural, on retiendra la mise en place des équipements ruraux, l’aménagement des terres d’irrigation et les ouvrages de mobilisation des eaux, notamment les forages, les seuils d’épandage, les hectares aménagés. Dans ce domaine, ce sont plus de 10 milliards qui ont été investis.

Au plan de l’hydraulique, on note la réalisation de 15 puits cimentés villageois, la réhabilitation de 23 autres, la construction de 16 forages à motricité humaine, la réalisation de plusieurs mini adductions d’eau potable et de 11 postes d’eau. Toutes ces réalisations ont permis de mettre en service 346 nouveaux points d’eau modernes et d’en réhabiliter 23 autres, soit 366 équivalents points d’eau pour un montant de plus de 5 milliards de nos francs. Par ailleurs, plus de 200 villages ont bénéficié de la construction de latrines dans le cadre de l’assainissement total piloté par la communauté.

Au terme de la présentation des résultats à mi-parcours, des débats enrichissants ont été engagés, débats ayant permis de soulever certaines questions sensibles comme la répartition inégale des infrastructures entre les départements et le problème du blocage des eaux transfrontalières entre le Niger et son grand voisin du sud. A toutes les préoccupations soulevées, les services techniques ont apporté des réponses satisfaisantes. Par rapport au problème de la rétention des eaux par les différents barrages réalisés le long de la frontière, le gouverneur Zakari Oumarou a précisé que cette question figurera en bonne place dans l’agenda de la commission mixte nigéro-nigériane de coopération.

A noter que le ministre de la défense, Kalla Moutari, a mis à profit son déplacement dans la région de Maradi pour échanger avec les opérateurs économiques. Il s’est agi au cours de cette rencontre d’échanger autour des problèmes de l’heure. Dans une atmosphère emprunte de chaleur et de convivialité, les opérateurs ont fait part des difficultés qu’ils rencontrent dans l’exercice de leurs activités. Par rapport aux problèmes soulevés par ces derniers, le ministre a donné l’assurance qu’ils seront étudiés avec la plus grande attention et que des solutions adéquates seront trouvées.  

Garba Boureyma

14 novembre 2017
Source : La Nation

Imprimer E-mail

Agriculture