Lancement de la 7 ème édition de la foire des producteurs maraichers de la région d’Agadez à Niamey Toute une gamme de produits maraîchers en vente sur deux sites

Comme les années pré­cédentes, les producteurs maraîchers de la région d’Agadez, précisément ceux de l’Union des Coopératives de la zone de Timia, ont cette année encore occupé la place Toumo, un site habituel d’exposition et de vente de divers produits maraîchers. En plus de cette place habituelle, un autre site situé en face du Stade Général Seyni Kountché a été affecté à cette foire au regard du nombre important des producteurs qui souhaitent faire le déplacement de Niamey pour écouler leurs produits. Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, a effectué, hier matin, une visite au niveau de ces deux sites afin de procéder officiellement au lancement de la foire des producteurs maraî­chers de Timia et en même temps profiter de cette occasion pour soutenir et encourager ces braves producteurs. La 7ème édition de la foire des producteurs maraîchers de la région d’Agadez est placée sous le thème « contribuons à la faim zéro ». Un thème qui est assez évocateur quand on sait la détermination et surtout l’engagement des autorités nigériennes à éradiquer la faim dans notre pays d’ici 2020. Sur le site de la place Toumo, comme au niveau du stade Général Seyni Kountché, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, accompagné par le ministre délégué à l’Elevage, le gouverneur de la Région de Niamey et le président de la délégation spéciale de la ville de Niamey, a visité toute une gamme de produits maraî­chers exposés en vente sous plusieurs hangars confectionnés à cet effet.

Parmi les produits en vente à cette foire, on peut citer entre autres : les mandarines ; le raisin ; les orange ; l’oignon ; la pomme de terre ; les épices ; l’ail ; la grenadine ; des plants fruitiers, etc. La qualité de ces produits maraîchers tient du fait qu’ils n’ont pas été inondés d’engrais pour faciliter la rapide croissance. A toutes les étapes de cette visite, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a reçu de la part du président de la foire des producteurs maraîchers de la ré­gion d’Agadez, M. Hamidi Yahaya, des explications dé­ taillées. Après avoir sillonné les deux sites, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a précisé qu’il est venu encourager les producteurs qui sont en train de se battre chaque année pour faire le déplacement de Niamey afin d’écouler leur production.

‘’ La quantité de la production que nous avons visitée est d’environ 1.100 tonnes. Donc, il est de tradition pour nous de venir vers ces braves producteurs, les soutenir en cas de besoin pour qu’ils puissent se sentir véritablement accompagnés dans cette activité. Les coopératives de la région d’Agadez sont connues au plan national et international pour les efforts qu’elles fournissent dans la production maraichère. En outre, dans la perspective de l’atteinte de l’éradication de la faim d’ici 2020 à travers l’initiative 3N, nous pensons que ces producteurs méritent un accompagnement nécessaire de la part de l’Etat. Nous devons les assurer que ce qu’ils produisent peut être écoulé. Il faut que les Nigériens apprennent désormais à produire ce qu’ils mangent et à manger ce qu’ils produisent’’, a souhaité le ministre Albadé Abouba. Par rapport au sempiternel problème de conservation et de transformation des produits maraîchers du Niger, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a relevé qu’actuellement, il y a des partenaires avec lesquels le ministère travaille dans la perspective d’accompagner les producteurs surtout dans la conservation et le transport vers les marchés d’écoulement. Il ne suffit pas seulement de produire compte tenu du marché ouvert au plan international. Il y a la concurrence et il faudrait que nos produits soient véritablement compétitifs. Ce qui fait que nous devons leur créer les conditions de conservation et surtout de transport, y compris pour aller à l’étranger afin d’éviter des déperditions en cours de route et permettre à nos producteurs de tirer la pluvalue de leur activité.

D’ores et déjà, des solutions sont en train d’être trouvées pour la filière oignon et la pomme de terre, deux grands produits maraichers qui nous causent énormément de difficultés en raison de leur caractère périssable’’, a souligné le ministre Albadé Abouba. Pour sa part, le président de la foire des producteurs maraîchers de la région d’Agadez, M. Hamidi Yahaya, a salué les efforts du gouvernement dans le cadre du soutien et l’accompagnement des producteurs maraîchers. ‘’ Nous sommes venus à Niamey avec une grande quantité de produits maraîchers pour aider les populations de Niamey en leur vendant ces produits à un prix abordable. C’est le lieu d’inviter les jeunes de la région de Niamey qui désirent mener des activités de cultures de contre saison à venir avec nous pour travailler la terre. Nous en avons déjà des exemples des jeunes de la région de Dosso et de Niamey qui sont allés jusqu'à Timia l’année dernière pour produire et venir vendre à Niamey. Aujourd’hui, ces jeunes sont plus riches que nous. Parmi eux, il y a un qui avait réalisé en 2017 lors de la foire un chiffre d’affaire d’un (1) million de FCFA, lors qu’il était un simple docker à Niamey’’, a conclu M. Hamidi Yahaya.

Hassane Daouda

12 janvier 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer