2ème Session ordinaire du Conseil National de la Recherche Agronomique : Présentation des réalisations physiques et financières 2018 et perspectives pour 2019

2ème Session ordinaire du Conseil National de la Recherche Agronomique : Présentation des réalisations physiques et financières 2018 et perspectives pour 2019Le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini a présidé lundi 24 décembre dernier, dans la salle de banquet de la Primature, la 2ème session ordinaire du Conseil National de la Recherche Agronomique (CNRA). Deux points étaient inscrits à l’ordre du jour de cette session à savoir la présentation des réalisations physiques et financières de l’année 2018 et programmation des activités 2019 et l’examen des textes réglementaires d’attribution de prise en charge des deux comités qui siègent au sein du Secrétariat permanent du CNRA.

Cette session s’est déroulée en présence de plusieurs membres du gouvernement ainsi que des membres des comités œuvrant dans la validation des documents techniques et scientifiques du CNRA, avant de les soumettre à l’appréciation du conseil. Au cours de cette 2ème session ordinaire du Conseil National de la Recherche Agronomique, les membres de cette instance décisionnelle ont engagé des échanges ayant permis d’aboutir à un certain nombre de résolutions. Selon la Secrétaire permanente du CNRA, Dr. Boukari Habsatou, les résolutions qui ont été prises par la session sont relatives au financement de la recherche.

Les membres du Conseil sont unanimes sur le fait que la recherche doit être financée. En effet, la recherche constitue le moteur du développement rural. Une autre résolution de ce conseil est de voir comment rendre effectif le fonctionnement du CNRA. A ce sujet, les membres du Conseil ont apporté leurs contributions afin que le conseil National de la Recherche Agronomique puisse véritablement mener ses activités.

Par ailleurs, la session a formulé des recommandations ayant trait à la synergie entre les structures de recherche et la communication. Les membres du Conseil ont demandé au CNRA de mettre beaucoup l’accent sur la communication parce que les recherches ont besoin être vulgarisées. En outre, les conclusions auxquelles cette 2ème session ordinaire du CNRA a abouties permettront d’améliorer les insuffisances constatées dans les réalisations de l’année 2018.

 Hassane Daouda

26 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture