Maradi : Lancement de la campagne de vulgarisation régionale de la mise en place du fonds de roulement CAIMA

Maradi : Lancement de la campagne de vulgarisation régionale de la mise en place du fonds de roulement CAIMADans le cadre de l’appui au secteur agricole au Niger en vue d’une meilleure productivité au niveau du monde rural, la Coopération allemande, la KFW vient de mettre en place un fonds de roulement au niveau de la Centrale d’Approvisionnement en Intrants et Matériels Agricoles (CAIMA) de 20 millions d’euros, soit 13.119.140.000 FFCA. Cet appui est destiné à l’achat des intrants agricoles et zootechniques pour à la fois soulager le budget national par la dégressivivité de la subvention et mettre à la disposition des producteurs agricoles de l’engrais de bonne qualité, en quantité satisfaisante, et à un prix économiquement acceptable à des périodes propices. La première tranche de ce financement a permis à la CAIMA de commander 45.000 tonnes d’engrais auquel s’ajoute 10.000 tonnes d’aliment bétail pour la campagne 2019.

C’est dans ce contexte que la CAIMA a organisé le jeudi 14 mars 2019 à Maradi, un atelier de lancement de la campagne de vulgarisation régionale de la mise en place du fonds de roulement CAIMA. C’était sous la présidence du gouverneur de la région de Maradi, M. Zakari Oumarou. Le fonds de roulement vise à : maintenir et accroitre la qualité des engrais vendus sous le label CAIMA ; rendre les engrais disponibles aux producteurs en temps opportuns ; accroitre significativement les quantités disponibles pour répondre aux besoins exprimés et améliorer l’accessibilité avec des prix compétitifs même hors subvention. « Cette démarche va sûrement contribuer à rehausser les rendements de la production agricole dans notre région » s’est réjoui le gouverneur Zakari Oumarou.

Il a précisé que ces objectifs cadrent avec ceux de l’Initiative 3N, « Les Nigériens Nourrissent les Nigériens » dont la finalité est de développer les capacités nationales de production agro-sylvo-pastorales et halieutiques afin d’atteindre la faim zéro mais aussi afin de rendre les activités agricoles sources de revenus et d’emplois pour les populations. Il a lancé un appel aux producteurs et leurs organisations à s’approprier de cette démarche novatrice au niveau de la CAIMA qui leur permettra d’avoir des intrants de qualité et de manière périodique. Le gouverneur de la région de Maradi a remercié la KFW et le DG de la CAIMA pour leur présence à cet atelier de vulgarisation.

Le Directeur général de la CAIMA, M. Harouna Mahamadou a présenté les grandes lignes du nouveau fonds CAIMA, sa nouvelle présence géographique   et la procédure pour devenir distributeur agrée de la CAIMA. En compagnie des autorités régionales, le directeur général de la CAIMA a visité le principal magasin de stockage de cet engrais. M. Harouna Mahamadou a indiqué que la réunion tenue en présence des autorités régionales, les préfets, les maires des communes, les organisations coopératives, ONG et les acteurs de la société civile, leur a permis de les informer de la démarche du nouveau dispositif qui permet d’obtenir des intrants de qualité en temps opportun et en grande quantité. « Nous sommes en train de réceptionner une commande de 15.000 tonnes et une autre de 3 000 tonnes pour Maradi. Ce tonnage national sera placé dans différentes régions de notre pays. Bien qu’un échantillon de ce stocks a été contrôlé, nous allons encore procéder à un autre contrôle avant de le mettre sur le marché » a-t-il rassuré. Il a précisé que des contrôles se dérouleront jusqu’au niveau des producteurs afin de s’assurer qu’il n’y a pas eu de substitution. Il a demandé aux producteurs de s’approvisionner au niveau de CAIMA car autrement, les risques sont grands de tomber sur le faux engrais.

Tiémogo Amadou ANP-ONEP Maradi

18 mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture