Zinder/Campagne agricole 2019 : 90 % des villages agricoles ont effectué les semis à la fin de la 1ère décade de Juillet, selon Ibrahim Moussa, Directeur régional de l’Agriculture

Image d'illustrationImage d'illustrationA la fin de la 1ère décade de Juillet, 3026 villages ont effectué des semis sur 3378 villages agricoles que compte la région de Zinder, totalisant 90 % des superficies ensemencées, a déclaré hier matin à l’ANP, le Directeur régional de l’Agriculture de Zinder, M. Ibrahim Moussa qui indique par ailleurs qu’à la même période de l’année passée, 3221 villages avaient semé, soit 95 %.

Au cours de cette décade, 439 nouveaux villages ont effectué des semis répartis dans les départements de Belbédji (29 villages), de Damagaram Takaya (22 villages), de Dungass (176 villages), de Gouré (140 villages, de Mirriah (39 villages), de Takiéta (2 villages) et Tanout (51 villages). En outre, 33 villages du département de Belbédji ont perdu leurs semis suite aux attaques des rongeurs qui déterrent les semis et sectionnent les jeunes plantules après la levée, a fait remarquer la même source.

S’agissant de la situation générale des cultures, le stade le plus dominant est la levée avancée pour le mil (37%) et le stade le plus avancé est la montaison (1%) observé dans les départements de Kantché et de Magaria. Pour ce qui est du sorgho, le stade dominant est la levée (36%) et le stade le plus avancé est le tallage (7%) toujours relevés dans les départements de Kantché et de Magaria.

En ce qui concerne les cultures de rente, le stade le plus dominant pour le niébé est la levée et le stade le plus avancé est la ramification observée dans le département de Mirriah. Pour l’arachide, le stade dominant est la levée et le stade le plus avancé est la croissance observée dans les départements de Dungass, de Kantché, de Magaria et de Takiéta. Pour les autres cultures de rente (gombo et voadzou), le stade dominant est la levée avancée et le stade le plus avancé est la croissance enregistrée dans les départements de Dungass, de Kantché, de Magaria et de Mirriah tandis que le stade dominant est la levée avancée.

La situation phytosanitaire au cours de la première décade de Juillet a été caractérisée par des attaques des sauteriaux dans le département de Dungass au stade larvaire sur le mil ; au stade de levée dans la localité de Gouchi (Commune rurale de Gouchi) sur 15 ha totalement traités. A cela s’ajoutent des attaques de criocères sur 9ha dans le village de Garin Touraki dans la Commune urbaine de Dungass.

Des dégâts causés par des rongeurs (souris) ont été relevé sur les semis dans le département de Tanout. En outre quelque 350 ha de semis ont subi des attaques de sauteriaux dans les communes de Gouré et de Kellé et les traitements en cours ont couvert 95 ha.

Dans le département de Takiéta, la situation phytosanitaire se manifeste par des attaques des sauteriaux au stade larvaire et adulte sur les cultures du mil dans les villages de Gouna, de Bourbouwa, d’Aroungouza et de Garin dila, Commune de Dakoussa et sur la bande Nord de la Commune de Tirmini. Par ailleurs, des attaques de chenilles défoliatrices sont enregistrées sur le mil dans les villages de Djanbirgi, d’Ahourou et de Garin Bawa dans la Commune rurale de Gouna sur 30ha. Enfin, dans le département de Belbédji, la persistance des attaques des rongeurs est perceptible dans la partie Nord et le centre de la zone agricole.

Cependant, la situation phytosanitaire reste calme dans les autres départements de la région de Zinder, a précisé le Directeur Régional de l’Agriculture de Zinder.

Quant à la situation alimentaire, elle est caractérisée par une disponibilité des denrées et un approvisionnement régulier des marchés en céréales. Comparativement à la même période de l’année passée, les prix au cours de cette décade sont en baisse pour toutes les denrées à l’exception du riz.

La campagne a été marquée par quelques poches de sécheresse sur les semis dont 21 jours au niveau de 7 villages situés dans la partie Nord de la Commune de Dungass, puis 18 jours au niveau de 10 villages situés au sud de la commune de Gouchi. Quelques poches de sécheresse ont également été localisées dans toutes les communes de Magaria et dans les communes de Zermou et Dogo (département de Mirriah) et dans les communes de Dakoussa (Nord(Est) ; Garagoumsa (Nord et Ouest) et Tirmini au Nord dans le département de Takiéta.

La situation pluviométrique au cours de la 1ère décade de juillet a été caractérisée par des pluies faibles à modérées enregistrées au niveau de la plupart des postes de la région. Comparativement à la même période de l’année passée, il ressort que 76 postes sont déficitaires sur les 102 dont les données sont comparables, soit 75 %.

Sido Yacouba ANP-ONEP/Zinder

 18 juillet 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture