Tillabéri : Le Directeur régional de l’Agriculture fait le point sur la situation de la campagne agricole

Le Directeur régional, de l’Agriculture de Tillabéri a tout d’abord rappelé que dans le cadre de la mise en œuvre de l’initiative trois 3N (les Nigériens nourrissent les Nigériens) l’Etat et ses partenaires ont appuyé les populations déficitaires à plus de 50% à l’issue de la campagne 2018 en semences améliorées (Mil, Sorgho et Niébé). En outre l’Etat a mis à la disposition de la région des produits phytosanitaires pour faire face aux éventuelles attaques des ravageurs des cultures.

S’agissant de la campagne d’hivernage en cours, le directeur régional de l’agriculture a rappelé que celle-ci a démarré au cours de la deuxième 2ème décade du mois de Mai avec des semis en humide du mil au niveau de 44 villages dans les départements de Torodi et de Bankilaré.

Mr Zakari Seydou a également rappelé que les populations de la région ont bénéficié d’importantes réalisations dans les domaines de l’agriculture, de l’élevage, de l’environnement, de l’hydraulique et l’assainissement ainsi que dans le domaine de la maîtrise de l’eau. Dans le domaine de l’Agriculture, le directeur régional a précisé que 805,120 Tonnes de semences ont été mises à la disposition des populations vulnérables sous forme d’appuis par l’Etat et ses partenaires. A cela s’ajoutent 139 Tonnes d’Engrais et environ 10.000 litres de pesticides mis en place par l’Etat ainsi que d’autres appuis en appareils mais aussi des sessions de formation initiées à l’endroit de 832 producteurs parmi lesquels l’on dénombre 277 femmes dans le cadre des techniques de production et de protection des cultures et autres.

Mr Zakari Seydou a aussi notifié que 78 champs écoles paysans ont été installés totalisant 1872 apprenants dont 1021 femmes avec l’appui des partenaires notamment la FAO, PASEC, Islamique Relief service et l’Etat du Niger. Aussi 132 démonstrations ont été faites avec 287 producteurs dont 40 femmes. Parlant de la période des semis le directeur régional de l’Agriculture a indiqué qu’à la 3e décade du mois de Juillet 2104 villages ont effectué les semis soit 99% de 2117 villages agricoles que compte la région. Cependant avec les importantes précipitations enregistrées pendant la 1ere décade du mois d’Août les 13 villages n’ayant pas semé dans la 3e décade de Juillet ont donc effectué les semis en début Août. S’agissant de la situation alimentaire Mr Zakari Seydou a affirmé qu’à ce jour les produits alimentaires sont disponibles sur les différents marchés et les prix sont en baisse pour le mil, le sorgho, le maïs, et le niébé. Ils sont stables à la date d’aujourd’hui. Ces prix se sont stabilisés sur les différents marchés. Cela est dû à l’opération vente des céréales à prix modéré et la distribution gratuite ciblée initiées par l’Etat.

Le directeur régional de l’agriculture a aussi souligné que malgré la situation d’insécurité au niveau des frontières l’on constate que les marchés sont régulièrement ravitaillés jusqu’à présent ; les prix sont stables et par endroit ils sont même en baisse. En ce qui concerne l’assistance aux populations vulnérables, il faut noter que l’Etat et ses partenaires ont financé 8 370 Tonnes de vivres pour la vente à prix modéré sur l’ensemble de la région de Tillabéri. Pour ce qui est de la distribution gratuite des vivres la région a bénéficié de 6 240 Tonnes ; pour le food for work 2578,7 Tonnes ont été mises à la disposition de la région ; pour ce qui est de l’action de cash for work, la région a bénéficié de 640 497 710 Frans CFA. Quant au cash transfert la région a bénéficié de 330 398 500 Frans CFA.

Au titre des phénomènes exceptionnels, le directeur régional de l’agriculture a fait cas de quelques inondations signalées dans la région suite à une remontée des deux affluents du fleuve qui a causé quelques dégâts sur certaines superficies agricoles. Il a ajouté que des périodes de sècheresse jusqu’à 15 jours ont été observées dans les départements de Téra, d’Abala, de Torodi, de Banibangou et de Balleyara et ont engendré des pertes de semis et des resemis dans ces zones. C’est pourquoi, l’on constate dans ces zones les stades les moins avancés sur le plan phrénologique au cours de la 2éme décade de septembre.

Zakari Mamane ONEP/Tillabéri

24 septembre 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Agriculture