Forfait Albarka

Agriculture

Lancement officiel, à Tondibiya Gorou, de la campagne de cultures irriguées 2017-2018 : Le ministre d’Etat Albadé Abouba annonce la mise en valeur de plus de 172.000 ha à travers le paysUne campagne s’achève, une autre commence aussitôt pour le monde rural nigérien. Après la campagne agricole pluviale qui tire à sa fin sur l’ensemble du territoire, les autorités en charge de ce secteur ont décidé de relancer un nouveau cycle cultural pour donner aux producteurs l’opportunité de renouer avec la terre nourricière. Et pour cause, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, a procédé, hier, au lancement officiel de la campagne de cultures irriguées pour la saison 2017-2018.

C’est le village de Tondibiya Gorou, sis dans la région de Niamey sur la route de Ouallam, qui a été retenu pour la cérémonie de lancement. Le site bénéficie de l’appui de la coopération japonaise, le PAC3 et la ville de Niamey. Une cérémonie à laquelle ont pris part le ministre de l’aménagement du territoire et du développement communautaire, celui délégué à l’élevage, le gouverneur de la région de Niamey et le président de la délégation spéciale de Niamey, le haut-commissaire de l’Initiative 3N, ainsi que les représentants des partenaires techniques et financiers du secteur rural, notamment la FAO.

Dans son allocution de lancement, le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage a d’abord transmis les salutations du Président de la République aux populations du village hôte de cette cérémonie, avant de leur exprimer ses remerciements pour leur mobilisation massive prouvant ainsi leur engagement et adhésion à l’I3N. Le ministre d’Etat Albadé Abouba a rappelé que la campagne pluviale est à son terme laissant place à la campagne des cultures irriguées qui se prépare progressivement.

Pour le ministre d’Etat, la culture irriguée est déterminante dans la recherche de la sécurité alimentaire durable. Elle l’est aussi pour l’atteinte de l’objectif « Faim Zéro » décliné dans le programme de Renaissance acte II du Président de la République et l’I3N. Le ministre d’Etat a expliqué que la mise en œuvre de la stratégie de l’I3N a consacré la maitrise de l’eau pour les productions agro-sylvo-pastorales comme principal axe majeur de ses composantes.

Imprimer E-mail

Agriculture