Logo Airtel le reseau des smartphones NigerLa Direction Générale des Impôts a ordonné le vendredi aux environs de 14H la fermeture des locaux professionnels de Celtel Niger S.A. (opérant sous la marque « Airtel ») sur la base de réclamations d’impôts qu’Airtel Niger conteste. Cette décision intervient une semaine après une mesure similaire prise à l’encontre d’un autre operateur international.

En Octobre 2018, un redressement fiscal avait été notifié à Airtel Niger. Cette dernière, s’appuyant sur des avis indépendants reste convaincue de l’absence de justifications en fait et en droit, et regrette la rapidité avec laquelle les explications étayées soumises par Airtel Niger ont été rejetées. Il résulte de ce redressement, une demande disproportionnée représentant environ 70% des revenus annuels de la société.

Imprimer E-mail

Communiqué de la Direction Générale d’Orange Niger : La Direction des Impôts impose la fermeture de locaux d’Orange Niger à Niamey A la suite d’un redressement fiscal contestable d’un montant de plus de 22 Milliards FCFA, la Direction Générale des Impôts du Niger a ordonné, ce 29 novembre 2018, dans un très court délai après la notification du redressement, la « Fermeture des locaux à usage professionnel pour non-paiement d’impôt » d’Orange Niger.
Depuis le démarrage de ses activités en 2008 et jusqu’à date, Orange Niger s’est toujours acquitté de ses obligations fiscales (d’impôts, taxes et redevances) conformément aux lois et textes en vigueur au Niger, comme le confirment les attestations de régularité fiscale délivrées par la Direction Générale des impôts.
Orange Niger, ainsi que tous les opérateurs concernés par ces redressements, conteste cette décision et a formulé un recours pour lui permettre de défendre ses intérêts en toute sérénité.
Orange Niger est particulièrement étonnée de cet empressement de l’administration et regrette la brutalité de telles mesures, compte tenu en particulier des montants exorbitants réclamés, qui représentent près de 50% du chiffre d’affaires d’Orange Niger, alors même que depuis sa création elle a toujours entretenu un dialogue constructif avec les autorités.
Orange Niger, victime de ces décisions contestables, compte exercer toutes les voies de recours qui lui sont ouvertes devant les tribunaux, en particulier pour sauvegarder la continuité de l’entreprise, gravement menacée par ces décisions unilatérales et disproportionnées.
Pour rappel Orange Niger est un acteur majeur de l’économie du Niger et compte 2,4 millions de clients. Avec ses 532 salariés, Orange représente plus de 52 000 emplois directs et indirects au Niger. L’impact de ses activités télécoms et sociétales représentent 2,89 % du PIB national du pays (source : Goodwill Management 2017).
Orange Niger mettra tout en œuvre pour faire valoir ses droits afin de pérenniser ses activités au bénéfice de son personnel et de ses clients.

Contact presse
Saidou AIKAOU ; E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Tél : +227 90 23 20 34 / +227 90 23 26 37

30 novembre 2018
Source : http://www.orange.ne/

Imprimer E-mail

Communiqué de la Direction Générale d’Orange Niger : La Direction des Impôts impose la fermeture de locaux d’Orange Niger à Niamey A la suite d’un redressement fiscal contestable d’un montant de plus de 22 Milliards FCFA, la Direction Générale des Impôts du Niger a ordonné, ce 29 novembre 2018, dans un très court délai après la notification du redressement, la « Fermeture des locaux à usage professionnel pour non-paiement d’impôt » d’Orange Niger.
Depuis le démarrage de ses activités en 2008 et jusqu’à date, Orange Niger s’est toujours acquitté de ses obligations fiscales (d’impôts, taxes et redevances) conformément aux lois et textes en vigueur au Niger, comme le confirment les attestations de régularité fiscale délivrées par la Direction Générale des impôts.
Orange Niger, ainsi que tous les opérateurs concernés par ces redressements, conteste cette décision et a formulé un recours pour lui permettre de défendre ses intérêts en toute sérénité.
Orange Niger est particulièrement étonnée de cet empressement de l’administration et regrette la brutalité de telles mesures, compte tenu en particulier des montants exorbitants réclamés, qui représentent près de 50% du chiffre d’affaires d’Orange Niger, alors même que depuis sa création elle a toujours entretenu un dialogue constructif avec les autorités.
Orange Niger, victime de ces décisions contestables, compte exercer toutes les voies de recours qui lui sont ouvertes devant les tribunaux, en particulier pour sauvegarder la continuité de l’entreprise, gravement menacée par ces décisions unilatérales et disproportionnées.
Pour rappel Orange Niger est un acteur majeur de l’économie du Niger et compte 2,4 millions de clients. Avec ses 532 salariés, Orange représente plus de 52 000 emplois directs et indirects au Niger. L’impact de ses activités télécoms et sociétales représentent 2,89 % du PIB national du pays (source : Goodwill Management 2017).
Orange Niger mettra tout en œuvre pour faire valoir ses droits afin de pérenniser ses activités au bénéfice de son personnel et de ses clients.

Contact presse
Saidou AIKAOU ; E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Tél : +227 90 23 20 34 / +227 90 23 26 37

30 novembre 2018
Source : http://www.orange.ne/

Imprimer E-mail

Communiqué de la Direction Générale d’Orange Niger : La Direction des Impôts impose la fermeture de locaux d’Orange Niger à Niamey A la suite d’un redressement fiscal contestable d’un montant de plus de 22 Milliards FCFA, la Direction Générale des Impôts du Niger a ordonné, ce 29 novembre 2018, dans un très court délai après la notification du redressement, la « Fermeture des locaux à usage professionnel pour non-paiement d’impôt » d’Orange Niger.
Depuis le démarrage de ses activités en 2008 et jusqu’à date, Orange Niger s’est toujours acquitté de ses obligations fiscales (d’impôts, taxes et redevances) conformément aux lois et textes en vigueur au Niger, comme le confirment les attestations de régularité fiscale délivrées par la Direction Générale des impôts.
Orange Niger, ainsi que tous les opérateurs concernés par ces redressements, conteste cette décision et a formulé un recours pour lui permettre de défendre ses intérêts en toute sérénité.
Orange Niger est particulièrement étonnée de cet empressement de l’administration et regrette la brutalité de telles mesures, compte tenu en particulier des montants exorbitants réclamés, qui représentent près de 50% du chiffre d’affaires d’Orange Niger, alors même que depuis sa création elle a toujours entretenu un dialogue constructif avec les autorités.
Orange Niger, victime de ces décisions contestables, compte exercer toutes les voies de recours qui lui sont ouvertes devant les tribunaux, en particulier pour sauvegarder la continuité de l’entreprise, gravement menacée par ces décisions unilatérales et disproportionnées.
Pour rappel Orange Niger est un acteur majeur de l’économie du Niger et compte 2,4 millions de clients. Avec ses 532 salariés, Orange représente plus de 52 000 emplois directs et indirects au Niger. L’impact de ses activités télécoms et sociétales représentent 2,89 % du PIB national du pays (source : Goodwill Management 2017).
Orange Niger mettra tout en œuvre pour faire valoir ses droits afin de pérenniser ses activités au bénéfice de son personnel et de ses clients.

Contact presse
Saidou AIKAOU ; E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. , Tél : +227 90 23 20 34 / +227 90 23 26 37

30 novembre 2018
Source : http://www.orange.ne/

Imprimer E-mail