Forfaitt-ORANGE-4G

Le Président du Conseil Italien, S.E Giuseppe Conté, a effectué hier, une visite de travail et d’amitié au Niger. Accompagné par une forte délégation, M. Giuseppe Conté a été accueilli à sa décente d’avion, à l’aéroport international Diori Hamani de Niamey, par le Premier ministre, Chef du gouvernement, S.E Brigi Rafini, puis salué par le ministre d’Etat en charge de l’Intérieur, M. Bazoum Mohamed, le ministres en charge des Affaires Etrangères, Kalla Ankouraou, de la Défense nationale, M. Kalla Moutari et de la ministre du Plan, Mme Kané Aïchatou. Sur place, S.E Giuseppe Conté a eu droit aux honneurs militaires, avant d’apprécier les prestations culturelles de plusieurs groupes artistiques nationaux. Dans le salon d’honneur de l’Aéroport International Diori Hamani de Niamey, les délégations nigériennes et italiennes se sont brièvement entretenues, avant de prendre la route pour le bureau du Premier ministre. A la primature, le Chef du gouvernement Brigi Rafini a eu un entretien en tête à tête avec son hôte du jour. Au programme du séjour au Niger, du Président du Conseil Italien, il y a un entretien et un déjeuner avec le Président de la République Issoufou Mahamadou. Il y a également des visites au niveau des certains services et des missions d’ONG à Niamey.

Mahamadou Diallo(onep)

16 janvier 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Conseil national de securite 04 01 2019 Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a présidé vendredi 4 janvier, au Palais de la présidence, la réunion du Conseil National de Sécurité. Cette instance réunit autour du Président de la République, le Premier ministre, Chef du gouvernement, les ministres en charge de la Sécurité publique ; de la Défense nationale ; des Affaires étrangères ; de la Justice et des Finances ainsi que des hauts responsables des Forces de défense et de sécurité. Le Conseil national de sécurité traite généralement des questions de sécurité nationale et d’autres d’intérêts vitaux de la Nation.

Onep

07 janvier 2019
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

La Banque Islamique de Developpement NigerDes clients sont mécontents des prestations de la banque islamique de développement qui trouvent les différentes tarifications exorbitantes et défient la morale commerciale. Du reste, ces clients sont lassés de la forte taxation au niveau de cette banque. Pour eux, la BID s’écarte des autres banques commerciales de la place dans lesquelles le montant de la tenue de compte par exemple est fixé à 4 000F le mois. Tandis qu’elle est de 17 850 à la BID. Une situation aux antipodes de la morale islamique dont la banque prétend accompagner. Pour répondre aux attentes et pour véritablement soutenir le développement des pays membres de l’organisation de la conférence islamique, il est urgent et nécessaire que la BID se ravise en diminuant les différents taux et taxations au bénéfice de la Oumma Islamique. Car le Saint Coran nous enseigne que l’intérêt usurier est prohibé. A suivre ! 

17 décembre 2018
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Police Nationale NigerImage d'illustrationSon efficacité dans le travail est très apprécie par les nigériens. Luttant contre les malfrats de tout genre, la Police nationale se démarque aussi dans la lutte contre le trafic et la consommation de la drogue. La semaine écoulée à Niamey, elle a réussi un nième exploit qui lui a permis de mettre hors d’état de nuire, trois bandes des malfrats qui opéraient dans la ville de Niamey et environnants à travers des vols à main armée. Un de ce groupe des malfrats attaquait des taxis et à leur actif, deux meurtres, des chauffeurs de taxi. Le démantèlement de ces bandes des malfrats est un véritable ouf de soulagement pour la population. A côté de ces malfrats, la police traque aussi au quotidien des trafiquants de drogue.

12 décembre 2018
Source : L'Evènement

 

Imprimer E-mail

 Image d'illustrationImage d'illustrationLes agents de la Compagnie minière d’Akouta (COMINAK), filière du groupe nucléaire français ORANO (ex Areva) qui exploite depuis un demi-siècle l’uranium nigérien, ont organisé mardi dernier un mouvement d’humeur qui s’est traduit par le blocage de plusieurs personnalités de cette entreprise. Le nouveau président de la BUMINE ORANO, les Directeurs généraux de la COMINAK, de la Société des mines de l’Aïr (SOMAÏR) et d’IMOURAREN qui devraient, selon Aïr Info, prendre leur vol dans la soirée sur Niamey, ont été empêchés de quitter la zone industrielle. Après quelques négociations, le président de la BUMINE et le staff de la SOMAÏR ont été autorisés à partir. Par ce mouvement d’humeur, les agents de la COMINAK demandent le départ sans condition du directeur des ressources humaines de leur entreprise.

12 décembre 2018
Source : L'Evènement

 

Imprimer E-mail