Le cheptel nigérien exposé à des risques d’épidémies

cheptel nigerienDepuis quelque temps, les éleveurs s’interrogent sur le mutisme entretenu autour de la campagne annuelle contre la Péripneumonie contagieuse bovine. Cette année, la campagne n’est pas encore faite, laissant le cheptel en proie à une épidémie qui risque de faire des ravages. Alors qu’elle se fait habituellement au cours de la période novembre-décembre-janvier ou dans le pire des cas, en décembre-janvier-février, la campagne accuse aujourd’hui un retard de six mois. Le cheptel nigérien n’est donc pas immunisé alors que depuis quelque temps déjà, ce n’est pas la T1 44 (vaccination) qui a une durée de 12 mois qui est pratiquée sur le cheptel, mais plutôt la T1 SR qui a plutôt une durée de vie de six mois. Une histoire sans doute de faire des économies sur le bien-être du cheptel nigérien. Nous y reviendrons en détails.

29 juillet 2018
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Les Résidences Goggodou : Le coin chic pour se loger à Niamey