Orange Promo Tabaski

Communication à la Présidence de la République : Abba tarde à prendre son envol

La communication présidentielle a du plomb dans l’aile. Elle est dirigée par un conseiller en communication venant d’une école des plus prestigieuses du pays de l’oncle Sam. Il est singulier puisqu’il s’appelle Aboubacar Issoufou Mahamadou, Abba, de son sobriquet le plus connu. Eh bien, il a depuis plus d’un an maintenant, la charge de conduire la communication du président de la République. Lorsqu’il avait été nommé, des critiques fusèrent. On y voyait une sorte de laxisme de la part du Pré- sident. Mais son entourage nous a coupé l’herbe sous les pieds en argumentant que le nouveau conseiller en communication n’est pas n’importe qui, puisque diplômé de la prestigieuse université Haward des Etats-Unis et que le titulaire du parchemin d’une telle université de prestige pouvait servir utilement et donner de bons résultats…. Sur ces remarques, nous nous sommes tus et avons observé de loin…..Nous avons laissé Abba faire et pensions qu’il était à la hauteur de sa mission. Mais que constatons-nous : Eh bien ! Notre constant est déroutant, car la communication d’Abba se résume à indescriptible méli-mélo. Quid de l’image du président qui tarde à s’améliorer ; Des titres, pas des moindres, de la place qu’on savait actifs pour le Guri lors du premier mandat n’y croient plus et ont choisi aller voir ailleurs. Puis l’essentiel des patrons de presse affirment n’avoir jamais reçu le moindre coup de fil du nouveau conseiller en communication. Comment dans des telles conditions, on peut pré- tendre parler de communication ? Abba n’a pas fait un travail même moyen et ne mérite pas la moyenne. 

Mato Mai Roumbou

19 mai 2017
Source : Le Nouveau Républicain

Imprimer E-mail